BlackBerry va vendre des autocollants sur BBM

Qui l’aurait cru. Parmi les plans de BlackBerry pour générer des revenus grâce à son application BlackBerry Messenger, il y a la vente d’autocollants.

Chaînes BBM

S’il y a un produit BlackBerry qu’on peut associer avec le mot « succès », cela ne peut être que son application de chat BlackBerry Messenger. Très longtemps réservé aux terminaux fabriqués par le constructeur, le service est arrivé sur Android et iOS en 2013. Comparé à des services comme LINE ou WhatsApp, on peut dire que BlackBerry a une base d’utilisateurs modeste. Néanmoins, avec 85 millions d’utilisateurs enregistrés et 65 % de ceux-ci qui en feraient une utilisation quotidienne, c’est loin d’être négligeable.

Dans une interview avec nos confrères de CNET, le directeur senior du business development de BlackBerry Messenger, David Proulx, a évoqué quelques points sur la stratégie de BlackBerry pour monétiser son application de chat. Une monétisation qui pourrait effectivement générer des revenus. Mais face aux pertes colossales réalisées par la société, il ne s’agira certainement pas d’un revirement.

Vente d’autocollants, publication sponsorisées sur BBM Channel, BBM Protected et transactions financières font partie des moyens que BlackBerry compte utiliser pour gagner de l’argent via son service de chat. Certains débarqueront avec la prochaine mise à jour de l’application qui devrait arriver la semaine prochaine.

Vente d’autocollant

Il y a quelques années, ceci était encore inconcevable. BlackBerry va vendre des autocollants sur l’application BBM. En même temps, la plupart de ses compétiteurs le font. Alors, pourquoi pas ? Les utilisateurs pourront acheter des autocollants et d’autres biens virtuels via le BBM Shop. Le responsable du business development de BBM a tout de même tenu à préciser qu’ils ne vendront pas n’importe quoi.

Si les autocollants ne sont pas si populaires aux Etats-Unis et dans les marchés occidentaux, David Proulx affirme qu’ils sont très populaires dans les pays asiatiques et gagnent du terrain. D’autres produits arriveront également sur BBM Shop. S’agira-t-il de jeux ?

BBM Channels : entre discussion de groupe et réseau social

BlackBerry a également l’intention de gagner de l’argent grâce à BBM Channels. Certaines marques y sont déjà présentes avec des audiences assez larges qui atteignent parfois les dizaines voire des centaines de milliers d’abonnés.

BlackBerry compte monétiser BBM Channels de la même manière qu’un réseau social. C’est-à-dire, en faisant payer les pages pour un meilleur positionnement, une publication sponsorisée ou une invitation à suivre. Bien sûr, le défi sera de placer ces nouveaux éléments sans agresser l’utilisateur. Des limites auraient déjà été fixées.

BBM Protected : pour les entreprises

BlackBerry a déjà évoqué des adaptations de son service de chat pour les entreprises. Et son premier coup d’essai sera vraisemblablement BBM Protected. Pour avoir un niveau de protection (cryptage) plus élevé, les entreprises devront payer des frais additionnels. Il ne s’agira pas réellement d’un service à part. Mais lorsque deux personnes de la même compagnie, qui a payé pour BBM Protected, échangeront des messages, le cryptage additionnel se fera systématiquement. Le lancement de cette nouvelle solution pourrait avoir lieu cet été.

BBM Money : des transactions financières

Actuellement, BlackBerry réalise également un programme test de BBM Money en Indonésie. Celui-ci permet de lier son compte BBM à son compte bancaire et de réaliser des transferts d’argent en utilisant BBM. BlackBerry a précisé qu’il ne veut pas devenir une banque, mais facilite juste la transaction. Mais ceci ajoute de la valeur à l’application. En tout cas, BlackBerry commence à considérer BBM comme un business à part.

(Source)


Un commentaire

  1. Utilisateur de BBM sur BB10 ce que j’apprends ne m’enchante pas…

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Lupo : l’objet connecté qui résout les vrais problèmes ?

Derrière cet accessoire à l’apparence insignifiante se cache un nombre illimité de possibilités. C'est le Lupo.

Fermer