L’avenir de Blackberry se jouera avec Android

Depuis des mois, l’avenir de la marque BlackBerry est dangereusement remis en question dans le secteur de la téléphonie mobile, il semble que l’entreprise se soit résignée à envisager un avenir sous Android.

BlackBerry lance la tablette SecuTablet

BlackBerry semble au pied du mur et va devoir prendre une mesure difficile pour espérer exister sur le marché de la téléphonie : laisser tomber son OS maison au profit d’Android. Il ne s’agit pas d’une rumeur, puisque c’est l’un des responsables de l’entreprise qui a évoqué le sujet.

Damian Tay, directeurs produits de chez BlackBerry, a indiqué : « Le Priv est notre smartphone de transition vers l’écosystème Android. Au fur et à mesure de nos développements en matière de sécurité sur Android, et après une certaine période, nous n’aurons plus deux plateformes et nous nous reposerons que sur Android ».

Il a ensuite précisé : « Le futur, c’est véritablement Android. Nous l’avons principalement choisi pour son écosystème. Par ailleurs, toutes les solutions d’entreprise que nous avons conçues sont multiplateformes depuis longtemps maintenant. Donc c’est une progression naturelle vers Android ».

Le constructeur canadien ne devrait sortir que deux téléphones en 2016, après le Priv, et devrait cette fois viser le milieu de gamme. Il faudra donc voir comment se comportent ces terminaux et si les fidèles clients de la marque apprécient de passer sous Android et de perdre l’OS maison auquel ils étaient si attachés.

Toutefois, on sent bien dès aujourd’hui, qu’une page est en train de se tourner pour le fabricant, qui pourrait déployer une nouvelle stratégie très loin du marché des terminaux et plus proche des services aux entreprises, un domaine plus familier pour la société canadienne, en proposant des solutions comme la sécurisation de flottes mobiles par exemple.

Source

Comments are closed.

Lire les articles précédents :
VAIO PHone BIZ
VAIO lance un smartphone sous Windows 10

VAIO, l’ancienne division PC de Sony, s’essaie aujourd’hui aux smartphones sous Windows.

Fermer