Matt Mullenweg, CEO de WordPress, s’est exprimé sur l’avenir de sa plateforme et de sa vision de l’évolution du blogging. Nous pouvons donc nous attendre à plus d’articles longs, et ce qu’il appelle des publicités « natives ».

wordpress Lavenir des blogs daprès WordPress : des articles longs & des publicités mieux intégrées

Toutes les grandes avancées de ces dernières années dans le domaine de la publication de contenu, ont été amenées grâce à la popularisation des smartphones et l’explosion de l’internet mobile.

Cela a favorisé les écrits courts. En effet, les efforts ont été réalisés pour offrir la meilleure expérience possible pour la personne qui a quelques secondes d’attentes et va pouvoir lire une brève.
« Je pense qu’il y a une demande pour s’asseoir et lire quelque chose de long, expliqua Matt Mullenweg. Plutôt que de scanner l’info en attendant de se faire servir son café, il y a des personnes qui souhaitent s’installer confortablement et lire. Nous allons expérimenter en ce sens. »

Le ras-le-bol des 140 caractères

Mullenweg lance une pique à Twitter en expliquant que certaines idées ont besoin de plus de 140 caractères pour être exprimées. Et un article sur WordPress compte en moyenne 280 mots (le présent article en compte 400), et ce chiffre reste « relativement constant » sur les dernières années.

WordPress a donc récemment mis en place un lecteur nommé « Freshly Pressed » pour ses utilisateurs WordPress.com (uniquement disponible dans la version anglaise pour le moment) où les contenus longs sont de plus en plus mis en avant.

Entre Medium qui met en avant le taux d’engagement plutôt que le nombre de visiteurs, et WordPress qui met en avant les contenus longs, l’avenir de la publication en ligne semble passer par la mise en avant de contenus de qualité.

wordpress freshlypressed Lavenir des blogs daprès WordPress : des articles longs & des publicités mieux intégrées

Vers une publicité mieux intégrée

Mais si nous semblons nous diriger vers une nouvelle ère de la création de contenu en ligne, la question de la monétisation reste une problématique à adresser. En effet, la qualité doit s’accompagner d’un moyen pour les éditeurs de financer l’investissement que ces contenus demandent.

Et si Mullenweg a souvent critiqué la plupart des offres en matière de publicité en ligne, il laisse entendre aujourd’hui que WordPress se prépare à offrir des publicités natives mieux intégrées.
WordPress souhaiterait proposer « un format publicitaire véritablement attirant, qui ne donne pas envie aux lecteurs de la bloquer. Au point même que la publicité deviendrait aussi intéressante que le contenu qui l’entoure. »

(source)