Le bonus du CEO de Nokia fait scandale en Finlande

  • Stephen Elop, CEO de Nokia, va recevoir un bonus de 25 millions de dollars pour avoir revendu la division téléphone de sa compagnie.
  • L’information fait scandale en Finlande où il est accusé d’avoir sabordé la compagnie dans le but de réaliser cette revente.

Nokia n’est certainement pas considéré comme un simple constructeur de téléphones en Finlande. En effet, a minima vu comme une fierté, de nombreuses personnes n’hésitent pas à le désigner comme un trésor national.

Elop au coeur d’une machination ?

L’acquisition de Nokia par Microsoft n’a donc certainement pas été vue comme une bonne nouvelle. Mais l’histoire prend des tournures mélodramatiques lorsque l’on apprend que le contrat de Stephen Elop (CEO de Nokia) stipulait qu’il recevrait un bonus de 25 millions de dollars s’il arrivait à vendre la division téléphone de sa compagnie. L’ex-patron est donc accusé d’avoir intentionnellement fait couler l’action Nokia pour pouvoir revendre la société à bas prix et empocher son chèque de bonus à 8 chiffres.

microsoft buys nokia Le bonus du CEO de Nokia fait scandale en Finlande

Cela n’arrange rien pour Stephen Elop qui était déjà dans la ligne de mire de nombreux médias qui essayent de prouver une machination dont il serait l’acteur principal. En effet, Stephen Elop a quitté un joli poste chez Microsoft pour prendre la tête de Nokia. Là, il a choisi Windows Phone comme seul système d’exploitation utilisé. La valeur de Nokia a chuté en flèche jusqu’à ce qu’il revende la société à son ancien employeur où la rumeur voudrait qu’il soit pressenti comme le futur CEO de Microsoft.

Ce bonus de 25 millions était juste la goutte d’eau qui a fait déborder le vase finlandais.

Elop et la Finlande : deux divorces pour le prix d’un

Nokia a d’abord essayé de noyer le poisson en déclarant que le bonus de Stephen Elop était absolument similaire à celui proposé aux anciens patron de la firme. Cela aurait pu stopper la colère des médias, si les journalistes n’avaient pas découverts des documents qui démontraient exactement le contraire : les termes du contrat d’Elop étaient plus qu’inhabituels.

Pour limiter les dégâts, le président du conseil d’administration a demandé à Stephen Elop d’accepter un bonus plus petit. Celui-ci a refusé, prétextant être au milieu d’un divorce et avoir donc besoin de l’intégralité de ce bonus de 25 millions de dollars.

Inutile de dire que l’association Nokia-Microsoft va rester en travers de la gorge finlandaise. Ce serait évidemment pire si Stephen Elop était effectivement nommé au poste de CEO de Microsoft comme la plupart des observateurs le pressentes. A moins que cette mauvaise presse autour de l’ancien dirigeant de Nokia fasse changer d’avis les grands manitous de la firme de Redmond.

(Source)

5 commentaires

  1. Celui-ci a refusé, prétextant être au milieu d’un divorce et avoir donc besoin de l’intégralité de ce bonus de 25 millions de dollars.

    Je rêve…

  2. Valentin-Pringuay on

    @Cardan : j’ai également eu du mal à retenir mon petit déjeuner en découvrant sa réaction ;)

  3. Dans quel monde vuitton, celui de l’individualisme et de l’égocentrisme ?

    Merci à lui pour tous les malheureux en bas de l’échelle qui eux ont souffert du manque d’activité…

  4. Il n’y a pas d’autorité finlandaise pour examiner les conditions de cette vente ? En tout cas, elle est soumise à l’aval de la commission européenne me semble-t-il.

  5. A vomir en effet …
    Y’a vraiment des personnes à qui on aurait envie de leur faire manger leur argent … au sens propre !

Lire les articles précédents :
Twitter, des recommandations pour vous encourager à suivre un compte ou lire un tweet

Après une expérience menée sur un compte qui pouvait vous suggérer des personnes et publications susceptibles de vous intéresser, Twitter...

Fermer