Le Brésil développe ses propres ballons connectés pour étendre la couverture internet

Le Brésil va tester son premier ballon-internet dès cette année. Tout cela se fera sans Google, qui a pourtant développé le projet Loon.

Selon le média brésilien estadao.com.br, le pays de la samba aurait décidé de se passer de Google pour son projet. Celui-ci consiste à connecter les zones reculées à internet en utilisant des ballons. Rien de nouveau vous dites ? Mais au lieu de faire appel à Google, qui aurait pu mettre ses Loons en œuvre (et qui s’intéresse au Brésil), le pays a décidé de compter sur des organismes locaux. On parle de technologie domestique. Les premiers tests sont prévus pour le mois de novembre et le déploiement pour 2015.

Au mois de mai, l’Etat brésilien avait collaboré avec l’Institut brésilien de Recherche Spatiale (INPE) et l’opérateur local Telebras pour trouver une solution à l’absence de connexion dans certaines zones.

Selon le président de Telebras, Caio Bonilha, le prototype aurait été développé par la société Altave. Le Brésil aurait favorisé les entreprises locales, ce qui semble encore plus se justifier suite aux suspicions de cyber-espionnage qui pèse sur les Etats-Unis et le Canada.

Pour rappel, il y a une semaine, le média brésilien Globo avait révélé des documents fournis par Edward Snowden, selon lesquels le Canada aurait espionné les communications du ministère brésilien des mines et de l’énergie.

En ce qui concerne les ballons connectés, un responsable du ministère des télécommunications a expliqué le choix par des raisons financières. En effet, les ballons auraient une meilleure rentabilité et une meilleure couverture que les pylones de 70 mètres.

Les premiers essais auront lieu les 12 et 13 novembre. Actuellement, la charge en hydrogène gazeux du ballon le permettrait de durer une semaine dans les airs. Mais les chercheurs auraient déjà les financements nécessaires pour développer cette autonomie.

A savoir également que des entreprises locales sont actuellement en train de développer des services e-mails, des cloud et même des satellites « locaux ».

A lire : quand Bill Gates critique les ballons connectés de Google…

(Source)

Image : pixabay


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Le test de Roschach remplacera-t-il le Captcha ?

Des scientifiques recherchent actuellement un nouveau système pour remplacer le célèbre Captcha. Ils espèrent utiliser le test psychologique de Rorschach...

Fermer