Le comparateur de vol Google Flight Search est (enfin) disponible en France

Google vient de mettre à jour son outil Flight Search permettant de comparer les prix des billets d’avion afin de le disponible et surtout fonctionnel en Europe.

Basé sur la technologie et les données d’ITA Software, une société rachetée officiellement par Google en 2011, ce service bien pratique n’était jusqu’à présent pas accessible pour les vols au départ de France. Aujourd’hui, il est (enfin) disponible pour les vols au départ de France, d’Italie, d’Espagne, des Pays-Bas et du Royaume-Uni, et supporte 8 langues dont l’anglais, le français, l’italien, l’espagnol et le néerlandais.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce service, il permet de rechercher les billets d’avions les plus moins chers selon de nombreux critères. En recherchant un vol aller-retour de Paris à San Francisco, j’obtiens par exemple les meilleurs prix par mois et par jour en fonction de mes préférences (dates, escales, compagnie, prix, durée, etc.). Cela fonctionne même en mettant une destination comme « Florida, United States » ou « Spain » pour trouver les destinations les plus économiques sur une carte.

google flight search vols fr Le comparateur de vol Google Flight Search est (enfin) disponible en France

Le seul hic est que certaines compagnies aériennes ne jouent pas visiblement pas le jeu et donc n’apparaissent pas ou n’affichent pas leurs prix pour le moment dans le comparateur de prix de Google (c’est notamment le cas de Lufthansa, Ryanair, easyJet et Swiss).

Et vous, vous utilisez quels comparateurs de vols ?

(source)

20 commentaires

  1. Ouch ca va faire mal a l’industrie des comparateurs de vols ça ! Décidemment, la météo, les calendriers, les devises et surtout le shopping, google se place partout dans ses propres SERPs.

  2. Si les low-costs ne jouent pas le jeu ca risque d’être compliqué d’obtenir le meilleur prix malheureusement. Pour ma part j’utilise skyscanner et c’est vraiment génial.

  3. Il y a de la place pour tous le monde sur internet, c’est vrai que google a du poid, meme tres gros poid, a suivre

  4. Et bien, c’est à se demander à quoi sert le web ? Bientôt, il se limitera à la page d’accueil de Google. Comme le dit Simon, ça va faire mal à certains. ET dans la liste en plus de la météo et autres, y’a aussi le cinéma, les biographies, … Vive le Minitel 2.0

  5. En même temps c’est un peu normal qu’il n’y ait pas Ryanair et Easyjet pour des vols Paris-SF non ? Ces compagnies ne desservent que l’Europe.

  6. Sans vouloir faire le rabat joie, c’est quand meme surprenant cette position dominante de Google qui écrase tout le monde…
    Je bosse dans le SEO, et quand je vois Google évoluer, je pense qu’il va falloir de plus en plus compter avec une interface Portail plutôt que de résultats naturels… même si ca reste la base de Google.
    Difficile de découvrir quoi que ce soit de neuf, Google nous propose ses propres visions et résultats…

  7. Je ne pense pas que les compagnies low cost style Ryanair ou easyJet fassent ce type de trajets : elles sont spécialisées dans les trajets de 1 à 3 heures en Europe et autour du bassin méditerranéen. Perso, je ne prendrais pas ces compagnies pour 10 heures de vol…

    Par ailleurs, Lufthansa ne propose pas de départ de Paris pour San Francisco. Perso, je suis parti de Francfort pour cette destination. Pour Swiss Air, je ne sais pas.

  8. @00ced et @Clément : oui je me doute qu’easyJet ne fait pas de long-courrier mais il suffit de rechercher un vol Paris > Nice pour voir que les prix de cette compagnie ne sont pas disponibles sur Google. J’ai édité pour que ça soit plus clair, merci. :)

  9. Déclassement des comparateurs, google shopping, knowledge graph et maintenant google flight. Il n’y aura bientôt plus besoin de sites web, Google fera tout!

  10. Lorsque je sais que Lufthansa est sur le trajet que je souhaite. Je le prends sans vraiment comparer. Vu le nombre de fois où je l’ai prise j’ai toujours été satisfaite.
    Sinon j’utilise expédia.

  11. martin olivier on

    Pas du tout convaincu!!!
    Pour mes vacances de cet été, j’ai payé environ 450€ pour faire Toulouse/Reykjavik , le tarif de google est de 750€!!!
    Bref ca marche pas…

  12. Effectivement, Google se place partout et ça risque de faire mal à pas mal de sites de comparaison car Google va sans doute prendre un marché très important une fois qu’il aura intégré les compagnies low cost dans sa base de données :/

  13. Je pense que les low costs ne sont pas référencés parce que leurs prix ne sont pas transparents : je viens d’acheter un billet easy-jet affiché 75€, et avec les frais de réservation et les frais de carte bancaire, j’ai payé 90 ! Dans ces conditions, difficile de comparer !!!
    Sur Ryanair, il y a aussi des suppléments pour tout.

  14. Combien de temps Google vas t’il encore faire la loi, car qui dit lancement de nouveau service chez lui dit aussi déclassement des autres sites à son profit. Tous les meilleurs SEO du monde ne pourrons jamais rivalisé avec Google qui gére lui même ces propres résultats pour ces sites.

  15. Je l’ai testé et je dois vous dire que certaines compagnies ne sont pas prises en compte donc pas encore incontournable, mais sans doute bientôt.

  16. Ca faire vraiment très très mal quand on connaît la puissance de frappe de Google.
    Je crois que toutes les agences aériennes vont vraiment avoir du mal ces prochains mois.
    Google a fait un achat intelligent en achetant IATA matrix il y a quelques temps qui est un outil de recherche de billets extrêmement puissant.
    Après, certains comparateurs peuvent continuer à tirer leur épingle du jeu en proposant plein d’options comme le font skyscanner ou kayak par exemple mais ça va être dur.