Le conseil du jour : méfiez-vous des raccourcisseurs d’URLs

Certains raccourcisseurs d’URLs quelque peu facétieux ne sont pas très bons pour la crédibilité des internets. La preuve avec celui-ci.

Dégotté hier par TNW (mais qui existait peut-être avant, je ne sais pas), Shrturl vous permet de faire dire à peu près ce que vous voulez à une page web, même la plus sérieuse.

Comment ça marche ?

Rendez-vous sur shrturl.co, entrez une URL de page que vous voulez modifier et appuyez sur le gros bouton « Edit ». Vous serez redirigé vers une version intégrée dans un frame de la page que vous souhaitez modifier. Vous pouvez alors modifier le texte, ajouter une image et faire à peu près tout ce que vous voulez dans la page pour en transformer le contenu. Lorsque vous avez terminé l’amélioration (ou défigurer) votre page vous validez et vous obtenez une URL unique raccourcie par shrturl.co pointant vers votre page modifiée.

C’est rigolo mais cela peut s’avérer une arme d’humour à double tranchant à destination des personnes non averties, car vérifier l’URL d’une page n’est pas le premier réflexe de l’internaute moyen, sauf si la modification du contenu est trop énorme pour être vraisemblable.

Vous voulez des exemples ? Regardez ce florilège de liens sur Twitter.

Une bonne nouvelle quand même pour ceux qui craignent pour l’intégrité de leur site : rien n’est évidemment réellement modifié, ce sont simplement de fausses pages, et celles-ci s’autodétruisent après 48 heures. D’autre part, les auteurs de ce site indiquent supprimer tout contenu offensant. Ouf !

 (source)

Un commentaire

  1. C’est carrément un appel au bizutage et aux mauvais esprits ? C’est du piratage tous simplement, je pourrait autrement dit placer des pub un peu partout, des selfies à moi à mes copines pendant 48h avec un lien à l’appuis !

Et si vous mettiez votre grain de sel ?