Le développeur de Peace change d’avis et retire son ad blocker de l’App Store

Marco Arment arrête le développement de son bloqueur de publicités. Il estime que l’appli peut nuire à des éditeurs qui ne le méritent pas.

Comme vous le savez peut-être déjà, sur iOS 9, la firme de Cupertino permet aux développeurs de proposer des ad blockers sur l’App Store. On ne connait pas les réelles motivations d’Apple (on sait qu’il n’aime pas trop la pub). Officiellement, l’objectif de la firme à la pomme est de permettre aux utilisateurs d’avoir une meilleure expérience sur le web mobile. Mais nombreux sont ceux qui pensent que cette décision n’est pas innocente puisque son rival Google, qui propose le système d’exploitation Android, tire ses revenus de la publicité en ligne. D’autres pensent que cette décision a un rapport avec le lancement de l’application News, un nouveau concurrent pour Flipboard, par Apple.

Du côté des utilisateurs, du moins ceux qui ne veulent plus voir de publicités sur internet, l’arrivée des ad blockers sur l’App Store a été bien accueillie. Certains sites abusent de la publicité en ligne et force est de constater sans la pub, on gagne en bande passante, en données et en autonomie du téléphone.

Mais il ne faudrait pas non plus ignorer le fait que de nombreux sites dont l’accès est gratuit (comme le blog que vous êtes en train de lire) se financent grâce à la pub en ligne. De ce fait, l’annonce de cette nouvelle fonctionnalité d’iOS 9 a inquiété pas mal d’éditeurs (certains testeraient déjà des bloqueurs de bloqueurs de publicités).

L’un des ad blockers pour iOS 9 les plus populaires est Peace. Comme le rapporte le site Re/Code, cette application est même parvenue en quelques heures à se hisser à la première place du classement des applis payantes les plus populaires de l’App Store, aux Etats-Unis.

Peace Screenshoot

Mais la durée de vie de Peace n’a pas dépassé les 48 heures puisque son développeur, Marco Arment, qui est également le créateur d’Instapaper et d’Overcast ainsi que l’ancien chief technology officer de Tumblr, a décidé de retirer son application. Ceux qui ont déjà téléchargé cette application pourront continuer à l’utiliser (mais plus aucune mise à jour ne sera faite) ou bien demander à être remboursés.

Dans une publication de blog intitulée « Just doesn’t feel good », Marco Arment explique les raisons de ce revirement :

« Je pense toujours que les bloqueurs de pubs sont nécessaires […] mais ils arrivent avec un astérisque important : alors qu’ils profitent à de nombreux utilisateurs, ils nuisent aussi à certaines personnes, y compris ceux qui ne le méritent pas ».

Comme Peace ne filtre pas les publicités à bloquer (« Peace requiert que toutes les publicités soient traitées de la même manière », explique le développeur), Arment a tout simplement décidé de stopper son développement et de le retirer de l’App Store.

Dans sa publication de blog, Arment explique aussi qu’il ne souhaite pas être « l’arbitre de ce qui sera bloqué » et tenir une liste blanche.

D’ailleurs, à ce sujet, un article du Financial Times avait évoqué il y a quelques mois le fait que des géants comme Amazon ou Google auraient décidé de partager une partie de leurs revenus publicitaires avec Adblock afin de figurer sur la liste blanche de ce dernier.

(Source)


Nos dernières vidéos

6 commentaires

  1. Alors, nous, pauvres consommateurs qui sommes obligés de ‘manger’ de la pub sans rien dire. Une bonne partie de la bande passante passe sur de la pub, les premiers éléments chargés d’une son les pubs. Et si pas malheur un de leur serveur rame c’est tout le contenu qui ne s’affiche pas.

    Combien payons-nous mensuellement de publicité ? Sur la base d’un abonnement à 40 €, cela représente combien ?

    Sans parler des pubs qui s’ouvrent au milieu de l’article, des vidéos pub qui se lancent si la souris passe sur la zone ou certaines vidéos qui se lancent avec le son a fond.

    Ok je comprends l’intérêt de la pub, ok je supporte tous les sites d’informations gratuits. Mais il serait bon d’avoir un moratoire pour uniformiser les limites publicitaires des sites.

    Je ne vise aucun site spécialement, je reste généraliste.
    Certain site ont lancé un accès freemium mais je ne suis pas certain que cela rentabilise le site versus les pubs que nous ‘subissons’.

    C’est un peu comme la pub sur France TV, on paye la redevance et ils auraient besoin de la pub en plus pour concurrencer les TF1s, C+ ou M6s.

    Par exemple, pourquoi toutes les initiatives de sites d’info Hi Tech ne se réunissent pas pour envoyer une nouvelle chaîne d’info dédiée au numérique, à la Hi Tech, etc…
    Avec une programmation partagée et de la pub façon interview sponsor avec logo de marque etc… ça rapporte plus que les pubs flash sur une page.

    Ensemble vous auriez plus impacts, séparés vous devenez redondants et pensent qu’à des revenus unitaires.

    Regardez BFM, en peu de temps ils sont pris la place de l’info en France, et ça rapporte à max. Dans leur groupe ils ont 01 net, bah unissez vous repartissez les programmations en envoyer la 26 Hi Tech en mode OTT.
    Demain You Tube va lancer ces chaines premium avec du gaming et de la Hi Tech, il faut se positionner pour participer à ces nouvelles orientations de l’information 🙂

  2. À long terme l’excès publicitaire nuit à l’Internet
    Apple a les moyens de vous voir à long terme…

  3. Pingback: Des articles réservés aux utilisateurs d’iOS 9 ?

  4. Pingback: J’ai installé un ad blocker « éthique »

  5. Pingback: L’ad blocker Crystal sera payé pour laisser passer des pubs

  6. Pingback: C’est la guerre entre l’IAB et Adblock Plus | Presse-Citron

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
Un site pour parfaire sa connaissance de la théorie musicale pour le jazz

Après avoir vu sur Youtube la vidéo d’une reprise acoustique d’un de vos morceaux de jazz préférés, vous vous dites...

Fermer