Le d√©veloppeur d’Ingress donne un premier aper√ßu de Pok√©mon Go

Le jeu qui vous permettra de chasser des Pokémons dans le monde réel.

pokemon go

Comme vous le savez certainement déjà, Niantic travaille sur un jeu appelé Pokémon Go. Proposé sur mobile, le titre mélangera l’univers des Pokémons avec le monde réel. Et par ailleurs, Niantic vient de donner un premier aperçu du jeu.

¬ę¬†Pok√©mon Go repr√©sente la prochaine g√©n√©ration de la plateforme de Real World Gaming de Niantic. Cette plateforme combine les technologies mobiles de localisation et la r√©alit√© augment√©e pour cr√©er une exp√©rience de jeu unique qui motive les joueurs √† sortir et √† explorer les monde qui les entoure¬†¬Ľ, lit-on dans un billet.

Pokémon Go 2

Pokémon Go 1

Pokémon Go

Le jeu consistera principalement √† se d√©placer dehors pour capturer des Pok√©mons sauvages. De plus, certains de ceux-ci ne pourront √™tre trouv√©s que dans leurs ¬ę¬†environnements naturels¬†¬Ľ. Ainsi, il est possible par exemple que pour trouver des Pok√©mons aquatiques √† capturer, le joueur soit oblig√© d‚Äôaller pr√®s d‚Äôun cours d‚Äôeau ou bien en bord de mer.

Quant aux Pok√©Stops, o√Ļ l‚Äôon trouve des Pok√© Ball et des Ňďufs, ils correspondront √† des ¬ę¬†endroits int√©ressants¬†¬Ľ comme des mus√©es ou des monuments historiques. Les ar√®nes correspondront aussi √† des endroits du monde ext√©rieur. Et sinon, Niantic a assur√© qu‚Äôil y aura des combats de Pok√©mons dans son jeu.

Pour le moment, Pokémon Go est encore en cours de développement. Mais Niantic entend lancer un test sur terrain au Japon prochainement. En tout cas, le fait que le jeu obligera le joueur à se déplacer dans le monde extérieur n’est pas sans rappeler Ingress, un autre titre développé par Niantic qui demande aux joueurs de capturer des monuments historiques dans le cadre d’une bataille entre deux camps.

(Source)

Comments are closed.

Lire les articles précédents :
Google PIxabay
Droit à l’oubli : la CNIL sanctionne Google !

Le régulateur français refuse la nouvelle proposition de Google concernant l’application du droit à l’oubli.

Fermer