Le fondateur de Blackberry souhaite apporter des innovations à la Star Trek

Mike Lazaridis, fondateur et ex-CEO de Blackberry, a créé un fond d’investissement qui souhaite faire changer la technologie de paradigme en innovant dans le domaine de l’informatique quantique.

Si vous vous demandiez ce que devient un homme après avoir fondé l’une des sociétés les plus en vue de la téléphonie moderne, alors cet article est pour vous.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’à 52 ans, Mike Lazaridis semble loin de souhaiter prendre sa retraite.
En effet, tout en gardant une place dans le conseil d’administration de Blackberry, il a créé le Quantum Valley Investment Fund pour financer des chercheurs et entreprises qui souhaitent amener nos technologies au niveau supérieure.
Samsung, Apple et confrères semblent donc ne pas innover assez rapidement pour lui et n’offrent que des évolutions lentes de leurs produits.
Pour Mike Lazaridis, il est temps de voir un peu plus d’innovation à la Star Trek.

Star Trek pour inspirer l’innovation

Mike Lazaridis prouve que l’on peut être l’une des plus grandes fortunes de la planète (il était classé 651ème homme le plus riche en 2011) et connaître une série comme Star Trek sur le bout des doigts.
En effet, il va énumérer les technologies vues dans Star Trek avant qu’elles n’arrivent entre nos mains : que ce soit l’ordinateur, l’activation vocale, la reconnaissance de la voix, les smartphones ou encore un appareil de suivi médical qui vient d’être présenté et qui ressemble étrangement à celui utilisé par le docteur de la série Star Trek.

Quantum Valley

Cette Quantum Valley est basée au Canada (Lazaridis en est originaire) et va mettre à disposition plus de 100 millions de dollars pour booster l’informatique quantique avec l’objectif de faire apparaître des avancées notables qui auront un potentiel commercial derrière.
Merci Mike, on va peut être enfin pouvoir parler de téléportation à nouveau.

(source) 


4 commentaires

  1. Bonjour,

    Je pense que les personnes qui font fortune comme Mike Lazaridis ou Steeve Jobs ou d’autres encore, ont cela en commun qu’ils sont non seulement visionnaires, mais aussi et surtout qu’ils vont toujours de l’avant et font tout pour que le progrès soit privilégié.
    Je pense même que c’est en grande partie ce qui fait leur caractéristique.

  2. Dans l’idée c’est bien, on ne peut qu’approuver des investissements liés à l’innovation, mais Blackberry ne propose que peu de chose ces dernières années, sans cet article, j’aurai pensé que Mike Lazaridis souhaitait juste se détacher du marcher…

  3. Quand on sait le retard qu’avait pris par Blackberry vis-à-vis des concurrents qu’il cite….
    Sinon, dans sa logique, je pense que sa société au lieu d’embaucher des ingénieurs, devrait embaucher des scénaristes d’Hollywood 😀

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Social TV : ce que le second écran va changer dans l’industrie télévisuelle en 2013

La télévision "sociale" dont nous ne parlions même pas il y a deux ans, fait aujourd’hui partie intégrante de nos...

Fermer