Le Gorafi devient un média sérieux et se rapproche de Libération

D’après une information publiée sur leur blog et reprise par de nombreux médias, les fondateurs du Gorafi s’apprêteraient à rentrer au capital de Libération aux côtés de Xavier Niel.

le gorafi

« Les blagues de potache, ça va un moment. Place à de la vraie information ». C’est par ces mots que Pablo Mira et Sébastien Liebus, les deux co-fondateurs du célèbre site parodique Le Gorafi, ont expliqué ce matin dans un post sur leur blog, qu’ils passaient définitivement à autre chose, et qu’ils tournaient la page qui pourtant les avait rendus riches et célèbres.

Et les deux acolytes d’enfoncer le clou : « Être drôle, pertinent et cinglant tous les jours n’est pas une sinécure. C’est en tout cas une tâche beaucoup plus difficile qu’être un journaliste sérieux à Libération (ou chez Médiapart) ». Après avoir fait rire la France entière pendant une belle paire d’années, il était temps pour eux de relever un nouveau défi : devenir sérieux. Et montrer cette crédibilité que seuls les grands journalistes d’investigation (ils citent Jean-Marc Morandini et Marc-Olivier Fogiel comme modèles) ont su acquérir durant de longues années de travail acharné.

Et qui dit « devenir sérieux » dit devenir un peu chiant, aussi. C’est pourquoi les deux compères, à la tête d’un petit empire médiatique, et jamais à court de dossiers croustillants, envisagent un rapprochement avec Libération, dont on connait les difficultés actuelles. L’idée ne serait pas un rachat à proprement parler mais une synergie qui « s’inscrirait dans le grand projet de Libération de se muer en un réseau social ». Xavier Niel, qui s’est porté candidat au rachat de Libé, n’a pas encore réagi officiellement, mais certains rapportent ces propos lourds de sens : « LOL, WTF ».

liberation
Le célèbre quotidien francophone « Libération »

Une stratégie gagnante ?

Même si on a encore un peu de mal à décrypter la stratégie derrière ce rapprochement improbable – qui en rappelle un autre il y a quelques mois – , il se murmure que les deux médias auraient un ADN commun : faire rire les français avec des titres décalés et un traitement si particulier de l’information, qui en dit beaucoup plus long sur la société française que bien des analyses sérieuses. Il est vrai que côté Libé, des unes mythiques comme « Casse-toi riche con » ou plus récemment « Ayrault valse » ont beaucoup fait pour la réputation du journal, et n’ont rien à envier aux meilleures saillies satiriques du Gorafi.

Personnellement, je ne sais pas trop que penser de ce rapprochement. J’apprécie énormément l’humour du Gorafi, et je crains qu’en devenant sérieux ils deviennent moins drôles. Quant à Libération, c’est un peu l’inverse. Cependant, même si les informations filtrent peu, on sait déjà que la société des journalistes en appelle à un mouvement de protestation citoyenne et à l’invocation de la « clause de conscience ». Il se dit aussi qu’une nouvelle une spéciale serait en préparation pour l’occasion, mais on en ignore la teneur. Fera-t-elle allégeance à ces nouveaux actionnaires ? Pas sûr.

Une affaire à suivre, donc. Nos équipes enquêtent.


    Nos dernières vidéos

      7 commentaires

      1. La journée la plus longue au monde… dans l’univers blogistique aujourd’hui. Je sens que je vais arreter de regarder mon netvibes aujourd’hui, car j’en suis a une quinzaine de titre pour le poisson d’avril, ca commence a etre relou et pas drole. SI seulement c’etait drole….

      2. Tiens, c’est marrant j’ai vu une news qui disait que Presse-Citron lui était en train d’opter pour une sortie du format blog pour devenir un véritable organe de presse, le Figaro et Atlantico sont pressentis ce que semble confirmer ce poisson pas si anodin

      Envoyer à un ami

      Lire les articles précédents :
      OkCupid boycotte Firefox à cause du positionnement du pdg de la fondation sur les droits des homosexuels

      Un site de rencontre a décidé de demander à ses utilisateurs de télécharge un navigateur autre que Firefox à cause...

      Fermer