Le Japon projette un nouvel avion de ligne supersonique

Un nouvel avion de ligne supersonique pourrait bien voir le jour au Japon. Après l’échec du Concorde, la technologie avait été délaissée pour l’usage commercial.

Cela fait maintenant un peu moins de dix ans que le Concorde a stoppé son service. A cause de (notamment) sa forte consommation en carburant, l’avion n’a pas pu continuer son exploitation commerciale signant ainsi le glas pour les avions supersoniques de ligne. C’était sans compter sur le Japon qui pourrait bien nous construire son successeur.

Développé par l’Agence d’Exploration Aérospatiale Japonaise, le prototype de l’appareil a été construit. Pour l’instant sans nom, le futur avion ira non seulement plus vite que son ‘ancêtre’ mais il sera aussi extrêmement moins bruyant. Le bruit produit par l’appareil devrait être réduit de 75%, un bon nombre de paires d’oreilles apprécieront le geste.

SuperSonique

Le seul point faible de la machine japonaise est le nombre de passagers qu’elle pourra transporter, environ 50 quand le Concorde tablait sur 100. A vrai dire, pour l’instant, il ne transporte pas grand monde, même pas un pilote vu qu’il ne possède pas encore de cabine de contrôle. Cela ne l’empêche cependant pas  pour autant de voler ! L’actuel prototype est un drone de 8 mètres de long qui est utilisé pour réaliser de nombreux tests avant l’éventuelle construction.

Si le projet aboutit, cela sonnera comme le retour de l’avion de ligne supersonique. On peut tout de même se demander comment la technologie va devenir pérenne au vu de ses énormes besoins en carburant car rien n’indique que les japonais ont trouvé une astuce pour réduire la consommation. En tout cas, le billet pour effectuer un voyage à la vitesse du son risque d’être un peu cher.

(source)


6 commentaires

  1. Quelle bonne nouvelle! Enfin le retour d’avions supersonics! Il est vrai que le nombre de places (50) et la consommation de carburant plus importante en fera un avion d’execption destiné à une élite mais réaliser un Paris/Tokyo en 3h serait vraiment une belle avancée pour l’histoire de l’aeronautique.

  2. Il est vrai que pour l’instant il ne s’agit que d’un prototype sous forme de drone… Il va encore se passer de nombreuses années au moins 10 à 20 ans si c’est pas plus avant de voir un prototype à l’échelle 1 de ce futur remplaçant du concorde http://www.myzone59.com/le-concorde/ et encore si les lois économiques ne changent pas d’ici là (carburant, besoin géographique ….)

    En ce qui concerne le prix du billet, il faut se remémorer que les tarifs du concorde étaient pas à la portée de tous le monde… mais au vue de ses performances 3H30 pour un France – Usa le concorde pouvait faire gagner de précieuses heures à certaines personnes….

  3. Ça sent le projet public qui cache de la recherche militaire. Il suffit de regarder les avions commandés ces 5 dernière années pour voir que ce projet est mort né pour les vols commerciaux. Tout le monde veut du Dreamliner ou du Neo. Les gens qui pourraient se payer le billet pourront avant que l’avion japonais sorte se payer à un prix équivalent un vol sur un Aerion SBJ ou autre HyperMac SonicStar. En attendant il ya des gulfstream qui approche Mach 1. Les japonais n’étant pas plus bête que n’importe qui se doute bien qu’aucune compagnie n’achètera l’engin et que les loueurs n’achètent pas de 50 places. Ça sent le drone militaire à plein nez cette affaire.

  4. presse pastheque on

    La raison principale pour laquelle le service concorde a été arrêté est principalement dû en raison de l accident et non du prix du carburant…

  5. oui pour le moment ce n’est qu’un drone mais vivement que ce type d’appareil se développe à grande échelle ça changerait totalement notre perception du voyage et passer un week-end à l’autre bout du ne serait pas exclu… Sinon niveau drones la prochaine étape est aussi à la miniaturisation avec un prototype récemment dévoilé par Harvard pas plus gros qu’une mouche (http://www.buzzwebzine.fr/1er-.....miniature/) ça c’est impressionnant aussi mais pour de toutes autres applications…

  6. Là on ne parle pas de drones de surveillance ni vraiment de drones de combats, mais d’un bombardier supersonique autonome, un projet qui fait rêver beaucoup d’états major. Si le Concorde volait encore aujourd’hui les prix seraient 3 à 4 fois plus cher que ce qu’ils étaient. A ce prix là on vole en avion privé. C’est pour ça qu’avec 2x moins de places je ne vois pas comment cet avion pourrait être viable économiquement (je parle même pas de rentabilité) pour les grandes compagnies.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Mactans, un chargeur qui pirate des iPhones

Le danger ne vient pas toujours de là où l'on croit. Dernier exemple en date : un chargeur malin qui...

Fermer