Le jeu vidéo classé dans la même catégorie que la drogue et l’alcool ? La Corée du Sud y a pensé

Un débat réunissant experts, professionnels et membres du gouvernement a eu lieu en Corée du Sud pour déterminer l’avenir du jeu vidéo…

La Corée du Sud a toujours été un pays important pour le jeu vidéo. Le média y possède une grande importance et est facile d’accès. La domination des coréens dans le monde de l’e-sport n’a plus rien de légendaire et le pays excelle sur des jeux comme League of Legends ou encore Starcraft II, deux ludiciels très importants de la scène e-sport. Mais cet engouement très important pour le jeu vidéo à rendu certains élus du gouvernement méfiants, sceptiques. C’est pour cela qu’un débat intitulé Jeux Vidéo : Addiction ou Art ? s’est tenu récemment.

Art ou Addiction ?

Le 18 juin, des chercheurs, des membres du gouvernement ainsi que des professionnels du jeu vidéo se sont donc réunis pour savoir si, oui ou non, la culture du jeu vidéo pouvait nuire à la Corée du Sud. La question de fond était de savoir s’il fallait mettre en place une règle de régulation de l’addiction au jeu vidéo. Si la réponse était oui, le média aurait connu de restrictions comme c’est le cas pour l’alcool ou la drogue. La bonne nouvelle, c’est que le résultat de ce débat est en faveur du jeu vidéo.

TF2court

Ouf…

« Tout et tout le monde a le droit à la liberté d’expression, les jeux vidéo aussi. Ils ont le droit à la liberté d’expression en tant que média légalement publié, qu’il soit de l’art ou pas. Le titre du débat suggère qui, si le jeu vidéo est considéré comme une forme d’art, il doit être protégé. Sinon, il doit être puni.« , Jong-Duk Kim de l’association des développeurs de jeux. L’homme a bien évidemment raison, que le jeu vidéo soit considéré comme de l’art ou pas ne devrait pas influer en quoi que ce soit sur sa distribution et son accès.

Une réserve : l’éducation

Parmi les points négatifs soulevés par la partie opposante, on note l’éducation. En Corée du Sud, le jeu vidéo serait une échappatoire pour les jeunes écoliers et étudiants pour fuir la pression des parents qui veulent absolument que leur enfant soit le meilleur à l’école. Le débat semble donc s’être soldé par un verdict en faveur du jeu vidéo, mais avec une réserve pour les parents qui devraient mieux surveiller leurs enfants. Bien évidemment, le débat a eu le droit à quelques exemples de cas extrêmes mêlant drame et jeu vidéo mais, comme on le sait, ces situations sont exceptionnelles.

(source)


3 commentaires

  1. Le sexe OK, mais les jeux vidéo ne doivent pas tous être mis dans le même panier. Les pegis sont là pour ça.

  2. J’espère que ça n’arrivera pas totalement en France, mais que les vendeurs fassent plus attention aux Pegis en effet. Après se pose le problème de la vente en ligne où les jeunes peuvent avoir accès sans permission spécifique. Aux parents de vérifier ?

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Nokia x2 Teaser
Demain, Nokia pourrait présenter le successeur du Nokia X

Le « Nokia X2 » de Microsoft pourrait être présenté demain dans la matinée.

Fermer