Le jour où Dropbox décida de devenir un leader du web

Dropbox doit maintenant sortir de sa position de « simple » service de cloud. En 3 embauches et 3 acquisitions, Dropbox pourrait bien être en passe de devenir le nouveau Google.

Dropbox est présent sur la scène du cloud computing depuis près de 6 ans.

Connu pour son dossier présent sur votre ordinateur et synchronisé sur l’ensemble de vos appareils, Dropbox semble vouloir sortir de ce schéma pour entrer dans une deuxième phase de son histoire.

 

Le service au coeur du Cloud

La majorité des grands acteurs du web ont leur propre service de cloud, que ce soit Amazon (Web Services), Apple (iCloud), Google (Drive) ou Microsoft (Skydrive).
Parfaitement bien intégré dans leurs services et appareils, le cloud n’est pas une fin en soi mais un moyen d’offrir un service aux utilisateurs.
Un acteur comme Dropbox était donc fragile puisqu’avec un service de cloud nativement paramètré dans les appareils utilisant un système d’exploitation Apple, Microsoft et Google, cela laissait de moins en moins de place pour un acteur indépendant.

De plus, si le Cloud est une tendance populaire dans nos technologies, d’ici quelques années il fera parti des meubles.
Vous ne voulez pas d’un « service de cloud » en tant que tel. En effet, vous voulez accéder à vos documents depuis n’importe quel appareil, retrouver toutes vos données lors du changement de téléphone, envoyer des pièces jointes de 6Go sans y penser.
« Cela utilise le Cloud ? Ah bon ? »
Ce sera bientôt la réaction du grand public à coup sûr.

Dropbox n’est plus un service de Cloud

Dropbox utilisera bien sûr toujours le Cloud, mais il est en train de poser les jalons pour devenir un nouvel acteur sur le modèle de Google.
En effet, Dropbox est connu pour sa brique technologie… mais n’a jamais eu une image très sexy (les choix graphiques ont toujours été douteux à mon sens).
Mais Dropbox a récemment réalisé 3 embauches et 3 acquisitions qui en disent long sur les plans de la société :

  • Rasmus Andersson : c’est aujourd’hui son premier jour chez Dropbox. Ce designer de talent sort de deux années chez Facebook où il a dirigé le design de l’expérience mobile du réseau social. Avant cela, il avait été le designer en chef de Spotify pour venir créer le logo, l’identité visuelle et le client Mac du service de streaming musical. Un baron du design donc, qui pourrait faire entrer Dropbox dans une nouvelle ère.
  • Soleio Cuervo : le designer qui a créé le bouton « Like » de Facebook est également désormais un membre de la famille Dropbox
  • Guido Van Rossum : le créateur du langage de programmation Python vient rejoindre Dropbox qui base justement sa technologie sur ce langage.

 

  • Mailbox : acquisition d’un service de mail (qui utilisera forcément le cloud de Dropbox de manière extensive) et d’une équipe qui a fait énormément parler d’elle en quelques mois
  • Snapjoy : acquisition d’un service de partage de photographies
  • Audiogalaxy : acquisition d’un service de partage de musique

Dropbox ne veut donc pas juste être un service de cloud. Il veut s’inviter durablement dans votre vie en s’investissant dans votre écoute musicale, dans la gestion de vos photos et de vos mails.
Pour cela il a fait de belles acquisitions et a réussi à débaucher des talents de Google ou Facebook pour en faire la nouvelle start-up où il faut travailler.
On dirait bien que Dropbox s’est doucement mis en position pour se hisser au niveau des plus grands acteurs du web mondial.

(source)


21 commentaires

  1. C’est sur que Dropbox et le design aujourd’hui ça fait deux ! Mais après ça peut se comprendre ce n’était pas leur priorité, mais si ils ont en tête de devenir un leader du web, c’est un domaine où il faudra travailler aussi pour séduire les utilisateurs, en tout cas le recrutement de Rasmus Andersson est déjà un bon point pour eux.

  2. Mam'selle Scarlett on

    De mon côté, je préfère, et de très loin, le graphisme actuel de Dropbox à celui de facebook. D’où tirez-vous que Dropbox n’a pas une image sexy ? On se demande bien comment un service de cloud pourrait avoir une image sexy. Sexy skydrive ou iCloud ?
    Tout le monde connait le logo et la charte de Dropbox. On ne peut pas en dire autant pour iCLoud ou skydrive pour ne citer qu’eux. Vous l’aurez compris, je ne partage pas votre opinion à ce sujet. Mais comme j’aime vos trolls tout verts, j’aime m’y glisser subrepticement.
    Espérons en tout cas que Rasmus ne va pas commettre le même genre de travail graphique chez Dropbox qu’il l’avait fait chez facebook. Brrr. J’en tremble d’avance.

  3. Reste à dropbox de sortir de son image un peu douteuse depuis l’affaire de sa mise à jour de CGV…

  4. Il ne leur manque plus que d’acheter flickr et dailymotion et ils géreront le partage et la diffusion de la plupart des médias.
    Ceci dit, (je me disais ça en passant), c’est étonnant que Facebook ne fasse pas de Cloud Computing…

  5. Malheureusement pour détrôner Google il faudra à mon avis bien plus que ça.
    Plus de 95% du CA de Google provient de la publicité afficher sur on moteur de recherche … et pour dépasser les milliards de CA de Dropbox il faudrait un service très grand public … alors que pour le moment Dropbox j’ai plutôt l’impression que c’est des services pour « spécialistes » … pas très glmour pour l’internaute moyen.

    Mais franchement je suis pas contre cette idée du fait que l’hégémonie de Google commence un peu à m’agacer.

  6. Valentin-Pringuay on

    @Mam’selle Scarlett : J’ai bien dit que c’était « Ã  mon sens ». Presse-Citron a toujours été un média d’opinion qui donne son avis subjectif… et qui appelle d’autres subjectivités en commentaires 😉

    C’est donc intéressant d’avoir un avis contraire. J’avoue que je préfère (et de loin) la nouvelle interface de Facebook à celle de Dropbox. Je trouve le côté « dessiné » de leur identité visuelle très maladroite.

  7. Trop cher par mois dropbox je préfère de loin mon serveur Synology 2To qui fait aussi le nuage

  8. Mam'selle Scarlett on

    @valentin : je vous rejoins. Chacun ses goûts et son analyse.
    Je reste persuadé que Dropbox a fait un très bon travail depuis le début, y compris pour son aspect graphique. Retournons-nous 6 ans en arrière et regardons ce qu’étaient les codes graphiques pour le cloud à ce moment là. Le mot « cloud » n’existait pas et pourtant, dropbox était déjà dans les nuages. Dropbox avait déjà flairé les tendances à venir.
    Voyons ce que l’équipe nous réserve pour l’avenir. En les voyant faire aujourd’hui, il est bien possible que l’on puisse déjà entrevoir le cloud dans 2 ans.

  9. D’accord avec appart hotel Bordeaux, pour l’instant Dropbox a l’air réservé à une poignée de connaisseurs du service et ce n’est pas en achetant un service de partage de musique et de photos qu’ils vont arriver à convaincre le plus grand nombre.
    En plus de recruter, ils vont devoir également prévoir un gros budget communication pour s’imposer comme un acteur incontournable du cloud.

  10. Merci Valentin pour cet éclairage intéressant.
    Je trouve également pour ma part le design de Dropbox plutôt efficace, justement parce qu’il sait se faire oublier lors de l’utilisation, mais que le logo de la marque est très facilement mémorisable. Enfin les goûts les couleurs 😉
    Des perspectives intéressantes pour cette entreprise en tout cas, même si les embauches et acquisitions me font plus penser à une extension de leur service actuel qu’à une véritable révolution pour leurs produits (loin de Google qui touche vraiment à tous les domaines)

  11. Je pense aussi que Dropbox va avoir beaucoup de difficultés à séduire la grande majorité des utilisateurs pour ma part je trouve le design de Dropbox très moche ^^
    C’est plus un budget com’ qu’il leur faut, c’est un sponsor katari 😀

  12. Je crois beaucoup à l’image et à l’identité des startups, qui à mon sens conditionne une bonne partie de leur succès.
    Facebook a explosé parce qu’il était utilisé par des étudiants, et parce que c’était plutot cool.
    Twitter a explosé parce que c’était original et très branché.
    Apple ouvrait un monde très select’ aujourd’hui devenu carrément mainstream.
    Or, à l’heure ou Google semble bétonner ses produits et quelque peu mépriser ses utilisateurs les plus influents (RIP Reader, et remballe ton G+), je ne serais pas surpris que le combo’ mailbox / dropbox (destins prédéstinés à croire leurs noms) face mouche.

  13. C’est bien joli de soigner le design, mais s’ils n’ont pas d’innovation majeure pour bousculer le marché ils n’ont aucune chance face aux leaders du web déjà établis. Et de ce point de vue leurs rachats ne font pas rêver: l’e-mail, le partage de vidéo et le partage de musique c’est très bien, mais les gens ne les ont pas attendus pour ça. C’est pas avec une énième appli de partage de vidéos ou un clone de gmail qu’ils vont s’imposer.

  14. +1 avec Mam’selle Scarlett

    Je pense que s’opposent :
    – un design épuré comme celui de Dropbox (couleur bleu pastel et blanc) et service rapide, fiable, sérieux dans son approche), bien pensé (donc peu de maj à faire)
    – que le design de Fb (couleur bleu foncé et blanc) et bug, changement de politique fréquente, changement radical de la présentation, …

    Ce n’est pas le sexy que je cherche (mais bon, si on insiste …), mais je ne veux pas être détourné par l’essentiel et les couleurs pastels sont moins agressives, à mon sens.

  15. Vu leur envie d’expension de service, je serais pas surpris qu’ils lancent un système à la youtube ou daily !

  16. Belle phrase d’accroche pour le remplaçant de Google, mais ca s’arrète là. J’utilise Dropbox pour le boulot car historiquement c’est ce que j’utilisais, mais en perso je trouve ca bien trop cher pour plus de 100Go… Il y a bien moins cher chez la concurrence

  17. Dire que Dropbox est un acteur majeur pour les années à venir, je suis d’accord, ils font tout pour mais dire qu’il va jouer dans la même cour que Google, là, j’ai de gros doutes.

    Et puis, peut être que l’objectif de Dropbox est de se rendre suffisamment sexy pour qu’un gros acteur qui ne soit pas encore présent dans le cloud les rachète pour un très gros paquet de dollars, tiens… comme Facebook, par exemple.

  18. Je rejoins Mamselle Scarlette, Dropbox a su se différencier grâce à son design et ce, depuis toujours, l’attention qui y est portée est claire, c’est cohérent, et du coup je ne pense pas que l’ajout de quelques designers va les faire entrer dans une nouvelle ère… en tout cas bonne chance à eux

  19. On peut aimer ou pas l’aspect visuel de leur site (personnellement, il ne me dérange pas), mais indiscutablement ils ont fait un super boulot sur la simplicité de l’outil et de l’interface. Et au bout du compte, l’UX est bien plus important que l’aspect graphique à mon avis.

  20. Selon moi les acquisitions de Snapjoy et Audiogalaxy visent à améliorer la consultation, l’affichage et l’utilisation de fichiers image et audio.
    Ce qu’il manque à Dropbox aujourd’hui pour renforcer son écosystème, ce sont des outils pour editer/créer en ligne des documents (type Aviary pour les images, Google Drive pour les textes, tableurs, présentations).

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Les dernières offres d’emploi du web

La sélection des dernières offres d’emploi du web de Presse-citron Jobs, en partenariat avec Remix jobs. Ingénieur Développement Web (Ruby/Rails)...

Fermer