Le jour où j’ai abandonné mon iPhone 5 pour un Huawei Ascend P6

Quand j’ai découvert le Huawei Ascend P6, rien ne me laissait imaginer qu’il me ferait abandonner mon iPhone 5.

Reprenons là où nous nous étions arrêté la fois dernière. En effet, en sortant de la dernière conférence de presse Huawei, j’avais été très impressionné par le travail de la marque sur le Huawei Ascend P6.

Je l’avais décrit comme un  téléphone possédant « l’aspect premium d’un smartphone haut de gamme, de fonctionnalités avancées, mais à un prix réduit ». Ma conclusion était sans appel : Huawei est capable de devenir un concurrent sur le marché des smartphones, mais de là à considérer la possibilité que mon prochain téléphone soit de marque Huawei, certainement pas.
Après tout, je sors de 5 années sur iPhone (le 3G, le 4, puis le 5), et il me semblait impensable de switcher pour ce petit nouveau dans le monde du smartphone haut de gamme. Il était juste trop tôt. J’imaginais qu’il faudrait à Huawei encore 1 ou 2 modèles de plus pour véritablement avoir la maturité nécessaire pour intéresser le public exigeant des geeks (dont je fais partie).

Test du Huawei Ascend P6

Quand il m’a été proposé de tester le Ascend P6, j’ai évidemment accepté, curieux de pouvoir passer quelques jours à découvrir la marque plus en profondeur.
10 jours plus tard, je vendais mon iPhone 5 afin de m’acheter le P6.

Esthétique
Tout d’abord, il est beau. Il ressemble d’ailleurs vaguement à un iPhone 5, mais en plus fin. Il est également plus grand mais reste léger et agréable en main.
La finition et le rendu de l’arrière de l’appareil sont justes très beaux (rien de comparable avec la coque plastique du concurrent coréen).
D’un côté esthétique donc, rien à redire. Nous avons bel et bien la qualité d’un smartphone premium.

Surcouche Android
Ensuite, et comme on ne va pas rester bêtement béat devant son design, il faut l’allumer.
Le Huawei Ascend P6 tourne sous Android 4.2 avec une surcouche logicielle (nommée EmotionUI) qui fait la fierté du constructeur.
C’est probablement là que tout va se jouer pour la majorité des consommateurs. En effet, il faudra se poser la question : « est-ce que cette surcouche va me convenir ? ».

Pour être transparent, cela fait des années que je cherche à switcher de téléphone. Et à chaque renouvellement, j’ai testé de nombreux smartphones pour savoir si j’allais switcher vers Windows Phone, Android ou Blackberry.
Android m’a toujours fait de violents appels du pied, mais je n’ai jamais eu le véritable déclencheur qui m’a fait sauter le pas. Jusqu’à maintenant.

Ainsi, cette surcouche Huawei est suffisamment légère pour ne pas gâcher l’expérience et suffisamment importante, pour venir corriger des éléments qui pourraient déplaire sur Android.
Je trouve par exemple que la majorité des versions d’Android (dont la version native fournie par Google) est légèrement complexe ou fouillis sur certains points.
Vous avez vos écrans d’applications, et vous avez un sous-menu planqué avec une liste longue comme le bras d’applications qui sont installées sur le téléphone, mais qui ne sont pas sur vos écrans d’accueils. Je trouve cela perturbant et le process pour entrer/sortir de ces pages n’est pas ultra intuitif. De mon point de vue personnel et subjectif, cela donne un peu un aspect machine à gaz qui me déplaît.
Pour le Ascend P6, Huawei a simplement fait disparaître cet écran pour arriver à un système plus simple. Si une application n’est pas sur vos écrans d’accueils, alors elle n’est pas sur votre téléphone.

Pour le reste, la surcouche va permettre quelques éléments de personnalisation d’office avec par exemple différents effets lorsque vous passez d’un écran d’accueil à un autre, avec la possibilité d’avoir un effet cube 3D, moulin, etc.
Pas indispensable mais beau et fluide.

La qualité de l’appareil photo est également bluffante (bien mieux qu’un iPhone 5).

Points négatifs
Du côté des points négatifs, il faudra lui reconnaître un problème de surchauffe quand vous l’utilisez de manière intensive. Rien de dramatique en soi, mais le P6 peut devenir vraiment brûlant à certains moments.
A classer dans les points d’incertitudes, je vais de nouveau parler de la surcouche Huawei qui reste un choix personnel et qu’il faudra mieux avoir testé rapidement pour voir si cela peut vous correspondre. En réalité, l’expérience entre Android et iOS proposée par cet Ascend P6 a été probablement pensée pour séduire les utilisateurs iPhone.

Au final, nous avons véritablement à faire à un smartphone haut de gamme, beau et puissant, au prix d’un smartphone milieu de gamme. On le trouve ainsi à 365€ sur Amazon, soit moitié prix face à de nombreux smartphones haut de gamme.
Bref, je pense que l’on devrait entendre parler de Huawei plus souvent.


37 commentaires

  1. Merci pour ce post qui m’a donné envie de tester !
    Cependant fais attention à ton écriture, autant à l’orthographe qu’à l’expression.
    J’ai saigné des yeux quand j’ai lu : « nous avons véritablement à faire avec un smartphone haut de gamme ».

  2. Bonjour,

    Merci pour votre avis. J’ai un peu l’impression qu’il n’y a plus grand-chose à raconter sur les smartphones (faut avouer que c’est loin d’être passionnant puisqu’ils se ressemblent tous), alors, votre article s’en ressent.

    Au moins, on apprend que le téléphone est mature et que l’interface n’est pas trop mal pensée, destinée, peut-être, à un public plus large que l’Androïd natif.

    C’est tout de même bien brasser du vent et s’enquérir d’un marché qu’on pourrait qualifier davantage consumériste qu’issu d’une consommation intelligente.

    Passons, « puisqu’on aime ».

  3. Valentin-Pringuay on

    @Tanouky : Je pense qu’il y a quand même des choses passionnantes qui se passent sur ce marché. Il suffit de regarder ce que fait LG ou Motorola http://www.presse-citron.net/l.....art-arrive

    Mais en effet, cet article se concentre plus sur l’aspect surcouche qui peut faire la différence dans certains cas. Donc rien de révolutionnaire.

  4. Bonjour Valentin,

    Merci pour cette présentation du Ascend P6. Tu n’abordes pas énormément l’aspect technique de l’appareil, qu’en est-il de la réactivité du téléphone ? Que donne sont autonomie en utilisation dite normale ?
    Merci à toi,
    Amaury

  5. A ce qu’on m’a dit, les téléphones Huawei, pour prendre l’image des voitures, sont l’équivalent des Dacia. Je me trompe ?

  6. Bonjour, l’info est plutôt intéressante en soi. Ce qui me surprends c’est que cet article soit truffé de fautes en tout genre. Pour un « rédacteur », ça donne une mauvaise impression…
    Merci quand-même pour cet avis.

  7. Quand on regarde la dernière photo, on a l’impression que les tranches sont très fragiles (petit coup sur la gauche, bordures un peu abimées …) le téléphone est il fabriqué dans de si bons matériaux ?

  8. Valentin-Pringuay on

    @Valkyrie68 & @Mayaga : Aoutch en effet ! Désolé pour ça ! Il manquait une relecture à mon article. Je pensais avoir corrigé les fautes fin de semaine dernière et je l’ai publié sans une nouvelle vérification.

  9. Bonjour,

    « Si une application n’est pas sur vos écrans d’accueils, alors elle n’est pas sur votre téléphone. »

    Je ne suis pas certain de comprendre cette phrase …

    La dissociation entre l’écran d’accueil ne présentant que quelques applications et la liste globale des applications installés est au contraire ultra pratique et je n’imagine pas m’en passer.

    Il y a des applications que l’on appelle quasiment jamais de façon directe, comme par exemple ::
    – iMediShare que l’on appelle via le choix « partager » présent dans beaucoup d’application
    – les applications liés à la zone de notification et qui donc s’appellent toujours par cette zone
    – les fond d’écran animés
    – les logiciels d’arrière plan que l’on paramètre une fois pour toute et dans lesquelles on ne va plus jamais ou presque.
    – etc …

    Pourquoi encombrer son écran d’accueil avec des icônes sur lesquelles on clique une fois par trimestre ?

    Non, ce double système permet d’avoir un écran d’accueil épuré où tout ce qui est quotidien tombe tout suite sous le doigt.

    Cordialement

  10. Huawei la marque chinoise qui monte :). Merci pour le retour.

    En effet pour l’interface, tu as raison de préciser que pour les débutants, le fait d’avoir deux écrans avec les applications peut être déroutant. J’ai souvent vu des débutants supprimer des liens de leur écran d’accueil en pensant les avoir désinstallés…

    Maintenant le problème avec les téléphone non-Google pure c’est qu’il y a une chance sur 5 que le constructeur mette à jour. Lorsqu’il le fait c’est avec 6 mois de retard, et généralement une seule fois.
    Les ROMs custom c’est bien mais seulement lorsque la communauté autour du téléphone est très grande, sinon cela ne devient jamais assez fiable… ou bien lorsque le téléphone a déjà une ROM Google pure comme le HTC One ou SGS4.
    D’ailleurs pour ceux qui veulent un téléphone au look premium et être sûr d’avoir des mises à jour et/ou des ROMs custom très fiables je conseille le HTC One : look premium et restant 240 euros moins cher qu’un iPhone.

  11. Assez d’accord sur le coup des icônes à la sauce Iphone où tout est sur les différents écrans.

    Le gros avantage d’Android est justement sur ses écrans, ses widgets, à la sauce « windows ».
    on place les icones des applis courante et on se perd pas au milieu de toutes les icones qui servent une fois par an…

    J’ai eu une surcouche de ce style « MiUI » sur un Motorola, et c’est perturbant…supprimer une icone des écrans revient à supprimer l’appli.

  12. En tous cas, faites gaffe aux offres de remboursement proposées par HUAWEI. Je n’ai jamais été remboursé des 70 euros promis (le code barre n’était pas le bon selon eux alors que je l’ai découpé sur la boîte) et ils sont injoignables…

  13. Franchement l I phone est irremplacable , ils ont tous suivi et ont evoluer la technologie et design Apple Ah si Steve etait encore là ! c’est comme d’après moi comparer une BMW à une hyundai !!!

  14. En complément, je dirais que les smartphones ciblent:
    La personnalisation et la liberté sous Android OS : le choix du constructeur du smartphone, le choix poussé des paramètres, de la personnalisation d’interface…
    L’expérience utilisateur sou iOS : Une seul constructeur, os fermé, stabilité, simplicité.

    La platerfome Android a besoin d’être adaptable à chaque utilisateur, car elle n’est pas universelle : Si on a un Galaxy S4 Mini ou un Galaxy Note 2, on est déjà pas dans la même personnalisation car nos besoins sont très différents dès l’achat du smartphone.

    Alors que du côté d’Apple on est dans l’universalité, n’importe qui qui ne connaît pas iOS ne ce sentira pas perdu avec un iPhone en main, même s’il n’y a jamais touché. De même si quelqu’un nous l’emprunte, tout est tellement peu personnalisable et tant universel, qu’il comprendra toujours comment ça fonctionne.

    On peut acheter un appareil sous Android pour 100 raisons différentes (démultiplication du nombre de contructeurs, de ROMS, de sur-couches…), mais on achète un appareil sous iOS pour seulement 3 ou 4 raisons (bonne qualité, efficace, résistance au changement…).

    La telle ouverture sous OS Android plaira évidement à bon nombre d’utilisateurs avertis, car elle demande un suivi assidu des nouveautés, course dans laquelle on dépense beaucoup de temps si on s’y investit.
    Il est donc totalement compréhensible que la majorité des personnes possédant un smartphone ne soit pas forcément des passionnés. Dans ce cas là, ces personnes veulent juste avoir accès à leur contenu basique, que ce soit sous Android ou iOS pour téléphone, prendre des photos, accèder aux réseaux sociaux et si possibles quelques applications (banque, jeux…), mais sur cette typologie là si l’on met de côté la partie budget, la majorité prendra de l’iOS qui correspond largement à leurs besoins. Si l’on remet l’aspect financier sur la table, ces personnes iront vers Android.
    Apple a été une des premières marques à faire du « grand public » en « haut de gamme » (oui c’est un peu contradictoire). Mais en ce positionnant ainsi, n’importe qui pourra lorsqu’il aura le budget se servir de l’iPhone aisément. tellement fermés sur leur politique de prix, ils proposent uniquement les vieux modèles à des prix raisonnables. Mais cela fait mal au coeur lorsuqe l’on est un peu geek de voir que un iPhone 4S coûte le pris d’un Galaxy Note 2, il y a tant d’écart en terme de performance…

    En proposant le premier iPhone qui avait peu de fonctionnalité technologique poussé mais beaucoup de fonctionnalités d’usages considérées comme des innovations, Apple à petit à petit éduqué le grand public à l’usage de son OS, ce qui fait que lorsque Apple rattrape son retard technologique sur des concurrents, le public qui juge à l’usage continuera à prendre de l’Apple.

    J’ai personnellement eu plusieurs fois de l’Android et de l’iOS.
    Android m’a toujours permis en m’y investissant de personnaliser et d’avoir des fonctionnalités très poussées, où je me suis dis « mais qu’est ce qu’il m’est arrivé de resté sour iOS bridé? »
    iOS m’a toujours refait du pied dans un contexte perso/pro où je n’avais pas une minute à moi à dépenser sur de la personnalisation, où mes centres d’intérêts n’étaient pas liées à la tehnologie.

    Apple rassure le consommateur et l’empêche de se poser de questions.
    Android libère le consommateur, mais l’oblige à s’investir pour adapter la machine à lui-même.

    A noter que la décote des produits Apple est tellement faible, que pour les personnes souhaitant ne pas perdre trop d’argent ni de temps en changeant de smartphone, ils ont tout intérêt à acheter chez Apple.

    Je ne suis ni pro-Android ni pro-iOS. Mon ressenti est que sous Android même avec le Galaxy S4, j’ai eu du matériel avec du haut potentiel, mais qui à l’usage proposait des fonctionnalités (Smartscroll et autres) ne sont que peu utilisés, car ces fonctions consomme énormément de batterie.

    Bizarrement j’ai constaté que beaucoup d’utilisateur qui prônent l’innovation sous OS Android passaient leur temps à optimiser l’efficacité de leur smartphone quitte à le brider pour des économies de RAM, de batterie…

    iOS = Maisons construites et vendues par un promoteur clé en main.
    Android = Maison construite sur plan par l’utilisateur, avec une personnalisation efficace.

    Achetez à un promoteur, vous vous vous sentirez moins seul et plus en sécurité.
    Achetez et construisez vous même, vous vous sentirez libre, dépenserez moins pour les mêmes prestations, mais dépenserez beaucoup de temps.

    Je pourrai continuer des heures.. je m’arrête ici ^^

  15. Cher Monsieur,

    Merci pour votre article. Qu’en est-il de l’usure de votre telephone? Rayures, ecran…

    Merci pour vos retours.

  16. J’aime bien la comparaison « Il ressemble d’ailleurs vaguement à un iPhone », mais tous les smartphone ne se ressemblent ils pas ?

  17. Pour ce qui est de la surcouche le principe de garder toutes les icônes accessibles sur les écrans d’accueil est une spécialité de la rom chinoise MIUI (http://en.miui.com/), très bien réalisée et adaptée aux utilisateurs d’iPhone.

  18. « Vous avez vos écrans d’applications, et vous avez un sous-menu planqué avec une liste longue comme le bras d’applications qui sont installées sur le téléphone, mais qui ne sont pas sur vos écrans d’accueils. Je trouve cela perturbant et le process pour entrer/sortir de ces pages n’est pas ultra intuitif. »

    Heu. Nan. En fait, tu as tes écrans d’accueil (nombre laissé à la discrétion de l’utilisateur… ça peut dérouter un utilisateur iPhone habitué à être guidé dans ses choix d’UI) sur lesquels tu peux placer des raccourcis vers des apps, vers des contacts, vers des appels directs d’un téléphone, vers des destinations GPS, vers un basculement WiFi On/Off, etc.. vers n’importe quelle action au sens Android en fait et sur ces écrans d’accueil, tu peux y placer les widgets (météo, horloge, Google +, Post direct sur Facebook, Twitter, Souhound direct, Evernote, bref, tous les widgets android et tiers. Et puis tu as l’écran avec toutes les applications installées sur le tél. La bascule de l’un à l’autre se fait à l’aide d’une icône, c’est très rapide.

    En fait, l’écran d’accueil correspond au Bureau sous Windows, et le menu Applications correspondrait au menu démarrer.

  19. A voir tous ces commentaires de possesseurs d’iPhone 5, je comprends mieux en fait pourquoi ils restent chez Apple. Ils ne comprennent pas bien tout ce que propose Android en terme de fonctionnalités, ni même la philo de l’OS. Vivement un téléphone aussi beau et bien fini qu’un iPhone 4 / 4S avec un Android 4.3 dedans…

  20. « nicolas
    le 12 août 2013 à 11:13
    Franchement l I phone est irremplacable »

    Belle blague, pourtant on est énormement a l’avoir fait et le faire encore tous les jours sans aucun problème.

  21. @Maxence : j’ai eu la même chose pour le BlackBerry Z10 avec l’offre à 50€ remboursés… Mon prochain smartphone sera probablement mon ancien smartphone… Mon Nokia N900 avec son pauvre store de 500 applications dont 400 utiles, performantes et gratuites…

  22. « Premières impressions sur le Huawei P6 » aurait été un titre plus approprié que « test du Huawei P6 ». C’est quand même assez léger.
    Ca manque cruellement de fond. Quid de l’écran, l’autonomie, la qualité audio, l’accroche réseau, la fluidité… Ou même faire une « enquête » sur le SAV qui peut, à tort peut-être, rebuter les éventuels intéressés.
    La Chine va faire très mal dans les années à venir, on commence à sentir le vent tourner

  23. Valentin-Pringuay on

    @Tryler : Euh non ! Ou alors toutes les voitures se ressemblent… le P6 est similaire pour son arrête métal et la finition de son arrière.

    @AB : Je n’ai jamais dit qu’il s’agissait d’un clone d’iOS, j’ai dit qu’il se rapprochait. Du coup nous avons l’impression d’être à mi-chemin entre iOS et Android…

    @muhyidin : c’est pour ça que le titre n’est pas « Test du Huawei P6 » mais « Le jour où j’ai abandonné mon iPhone 5 pour un Huawei Ascend P6 ». Il y a une partie de test pour montrer que je l’ai pris en main et donner mon retour sur utilisation. Mais cet article n’est pas un test complet à proprement parler… et ne souhaite pas l’être.

  24. Je ne pourrai pas switcher vers un autre téléphone qu’un iPhone, j’attends d’ailleurs le prochain pour changer mon iPhone 5. Pourquoi? Au dela des aspects puissance brute, appareil photo de meilleure qualité ou gadgets en tout genre que l’on peut trouver chez la concurrence, l’avantage majeur de l’IPhone c’est son OS et son intégration avec l’écosystème Mac. Chercher de nouveau des alternatives à iTunes, Omnifocus … c’ets juste impensable!

  25. Article intéressant 🙂 …
    Attention : « nous avons véritablement affaire à un smartphone » et non « nous avons véritablement à faire à un smartphone »

  26. Ils se ressemble tous, et personnellement tous ces Smartphone jouent sur des petits détails, ils utilisent tous l’Androïde et j’opterais plus vers le min chère dans ce cas
    Et laisser moi vous dire qu’au fond de moi un téléphone qui sert a parler et écouter et envoyer des sms à la rigueur et tous le reste n’est optionnelle , et cela me regarde 😉

  27. Hmmz je reste dubitatif !
    L’interface TW d’origine Android est très bien, tu as des multi écrans et un menu démarré quoi de plus simple ?
    Après il ya des tonnes de ROMS, pour se rapprocher de l’interface iPhone, la MIUIV5 étant la plus proche, et il a des tonnes de launcher (surcouche) gratuit sur le store pour tous les gouts !
    Ce que tu as trouvé avec l’Ascend peut se faire depuis très longtemps avec n’importe quel téléphone Android !!

  28. Bonjour à tous. Pour en avoir acheté 2 en l’espace d’un mois je peux vous assurer que ce smartphone n’est pas du tout fiable. Le micro ne fonctionne plus sur le premier; S.A.V depuis cette semaine et le deuxième commandé entre temps a fait 3 jours et depuis ce matin ne s’allume plus. En plus ce sont tous les deux des cadeaux. Je suis juste dégoutté.

  29. Comme mon petit camarade ci dessus, je n’ai que des soucis avec ce modèle, surchauffe très rapidement, freeze par moments, qualité de réception très moyenne selon endroits..une vraie déception.
    Votre test est une vaste blague..

  30. Personnellement je n’ai aucuns des soucis mentionnés ci dessus.
    En fait le seul reproche que j’aurais a faire a ce smartphone concerne l’autonomie de la batterie. Je tiens 32 jour là ou mon DHD tenait 3-4 jours. Je suis en déplacement tt la journée (je travail pour opérateur telecom) et j’ai un chargeur voiture, au bureau et a la maison donc pas de soucis personnellement mais 2 jours c’est light !

    J’habite dans le pacifique ety ici l’hiver il fait 18° mini… Il fait 30° en ce moment à 10h00 du mat et pour le coup de la surchauffe je me demande si les gens sont vraiment possesseurs de ce telephone. A moins d’etre tombé sur une mauvaise serie, le miens (acheté sur un site en ligne français bien connu) il y a 2 mois ne présente pas plus de chauffe que mon ancien HTC…

    Huawei est bien connu dans le milieu des opérateurs mais peu du grand publique « francais ». C’est bien dommage, il y a fort a parier que le succès soit au rendez vous tel qu’il a été pour HTC il y a quelques années où le nom (coréen) était tout aussi peu connu dans l’hexagone.
    Idem pour mon ancien iphone 2g ( à l’époque) on se foutait de moi (acheté aux US 2 mois après sa sortie) en France car un téléphone « mac » qui fais pas mms et n’a pas de flash c’est une brique; Fallait etre un pigeon pour le prix (j’ai eu droit a une demo avec installation d’un serveur apache en 3minutes).

    Bref pour ne revenir a cet ascend p6, vous en avez poru votre argent. Qualité et prix correct !
    Si j’avais lu les critiques sur ma tv 3d samsung je ne l’aurais jamais acheté !

  31. Bonsoir, en voyant le designe du huawai ascend p6 je doit avouer que j’ai adorer.
    J’était pour prendre ce téléphone je me suis beaucoup renseigner dessus est j’était prête a le prendre, mais un ami ma dit que c’était une marque  »chinoise » et donc que cela ne valait pas le coup. Puis je me suis intéresser au Samsung S4 mini qui avec son designe me plait moins que le huawai ascend p6. Donc j’hésite encore entres les deux, le quel choisir aidez-moi s’il vous plait. Merci bonne soirée !!!

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Après Lavabit, c’est le service e-mail de Silent Circle qui ferme

Suivant l’action de Lavabit qui a fait cesser son service d’e-mails encryptés réputé avoir été utilisé par Snowden, Silent Circle...

Fermer