Le marché des transferts de fonds se digitalise et Facebook veut sa part

Resté très longtemps loin des sentiers numériques, le marché traditionnel des transferts de fonds internationaux est en train de vivre une réelle transformation.

transferts fonds

De nouvelles technologies…

De nouvelles technologies favorisent cette mutation : l’essor du paiement mobile en Afrique de l’Est (M-Pesa fait des émules en Afrique et en Asie, les crypto-monnaies et leurs protocoles (Bitcoin, Ripple promettent des échanges sans frictions) instantanés, sans intermédiaires ni entités centrales). D’autre part, une série de business se sont développés du fait de la maturité des services webs de paiements (PayTop, Azimo, TransferGo).

… et des modèles d’affaire innovants

En plus de ces nouvelles technologies promettant désintermédiation, rapidité et économies d’échelles, de nouveaux modèles d’affaire innovants ont fait leur apparition : les londoniens de TransferWise proposent de faire de faire des transferts de pair-à-pair (P2P) pour éviter les frais de conversions imposés par les banques, alors que les français d’Afrimarket permettent aux utilisateurs de régler directement les dépenses alimentaires, de santé et de scolarité dans le pays de destination.

Facebook veut sa part

Les grandes entreprises technologiques commencent à s’intéresser à ce marché (Amazon, Google wallet, Square), mais Facebook semble en bonne position pour devenir un acteur incontournable : alors que l’acquisition de WhatsApp sécurise la mainmise de Facebook sur votre liste de contact et l’échange de message instantané depuis votre mobile, l’acquisition des licences d’opérateur de transfert de fonds marque la détermination de la firme de Menlo Park a entrer dans le marché.

Les fonds envoyés par la population migrante vers leur pays d’origine représente une manne financière cruciale (plus importante que l’aide au développement internationale), on peut donc se réjouir de cette nouvelle concurrence et élan d’innovation.


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Dropbox, certains documents partagés par lien présentaient une forte vulnérabilité

Une faille de sécurité sur Dropbox permettait de récupérer les liens pour accéder aux documents qui contenaient des... liens.

Fermer