Le mot de passe dans la peau

Plus on avance, plus la science-fiction semble appartenir au simple mouvement réaliste. La prochaine étape ? Les mots de passe implantés sur la peau.

Taper son mot de passe à chaque fois que l’on déverrouille son portable, ça peut être lassant. C’est malheureusement une précaution à prendre si l’on souhaite protéger un minimum son mobile. Le moyen ultime pour outrepasser ce court moment répétitif ? Un mélange de flemme et de technologie qui fait peur : le mot de place implanté sur la peau.

L’idée peut sembler folle, extrême, révoltante, passionnante… (choisissez votre mot) mais en tout cas elle existe.Le principe est le suivant, cet espèce de tatouage va tout simplement envoyer un signal à votre téléphone ce qui permettre de le débloquer. Hors de ce signal, le téléphone sera considéré comme bloqué et personnes ne pourra l’utiliser. Donc à moins qu’on s’en serve à votre insu et juste à côté de vous ou qu’on parte avec votre bras, personne n’aura accès à vos données.

TatouageMDP

Développé par une entreprise du Massachusetts nommée MC10, ce tatouage contient des circuits électriques qui émettent le fameux signal. Contrairement à ce qu’on pourrait craindre, il ne sera pas implanté dans la peau mais attaché grâce à un film plastique (comme sur la photo). On ne sait pas si cette technologie va émerger ni quand, mais elle constituerait un véritable changement dans la sécurité des mobiles.

Pour l’instant, le système est relativement laid et je ne vois personne porter ce genre de tatouage hideux sur son bras de son plein gré mais qui sait, peut-être arriveront-ils à en faire quelques chose d’esthétique. Et vous, ce genre de technologie ça vous tente ou ça vous rebute ?

(source)


6 commentaires

  1. Le Samsung S3 permet le déverrouillage par reconnaissance du visage.
    Le faire par rfid collé sur le bras où la main c’est une mauvaise idée. N’importe qui pourrait lire la puce à courte distance (des débit de boisson le font déjà avec une puce sous la peau pour les VIP).
    La lecture biométrique serait plus intéressant et sûre.

  2. Pas si moche que ça. Enfin… Je veux dire pas plus moche que les Google glass 🙂 vive l’homme moderne. Le modèle type du geek de demain fait finalement plus rire que peur. À quand un implant dans le c* ? 😀

  3. Cela ne me semble pas très révolutionnaire.
    Existe t’il à votre connaissance une application déverrouillant le téléphone à partir d’un bracelet rfid porté au poignet ou sous la montre?

  4. Dans 20 ans, nous serons tous à moitié cyborgs ! En tout cas, au moindre problème on se retrouve avec un téléphone inutilisable et une puce moche implantée dans le bras.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Le pèlerinage numérique de la ministre française

Depuis hier Fleur Pellerin, ministre de l'économie numérique française, a commencé un voyage de trois jours dans la Silicon Valley,...

Fermer