Le navigateur Brave vous permet d’aider vos sites préférés, sans voir de publicités

Le nouveau navigateur du cofondateur de Mozilla cache les publicités sur les sites, mais il permet à l’internaute de donner de l’argent.

Après son départ de Mozilla, le cofondateur Brendan Eich (qui est aussi le père du language Javascript) s’est consacré à un nouveau navigateur appelé Brave. Et sa particularité, c’est qu’il bloque les publicités des sites web par défaut.

Cependant, le modèle économique est différent de celui d’Adblock Plus (qui est payé pour laisser passer certaines pubs), et avec ce nouveau produit, le cofondateur de Mozilla entend apporter une solution pour les éditeurs de sites et pour les utilisateurs.

Rémunérer les sites autrement

En substance, Brave cache les publicités intrusives et lourdes, mais affiche des publicités saines. Il verse une part des revenus aux réseaux d’annonceurs, une autre part aux éditeurs, garde une partie pour l’entreprise et en verse une autre aux utilisateurs. Dans le modèle imaginé par les créateurs de Brave, l’utilisateur peut garder sa part des revenus des publicités, mais il peut aussi verser ces gains à ses sites web préférés.

Ads sur Brave

Sinon, Brave a aussi imaginé un système de micro-transactions qui permet à l’utilisateur verser de l’argent dans un portefeuille virtuel, afin de rémunérer directement ses sites web préférés.

Brave Payments

Et aujourd’hui, il vient de lancer en beta Brave Payments, la fonctionnalité qui permet de faire ces transactions. Dans un billet de blog, il est expliqué que « vous ne devriez pas avoir à payer de l’argent pour éviter les publicités, bien entendu. Mais si vos sites préférés comptent sur les revenus publicitaires, vous avez maintenant un moyen de les aider efficacement et anonymement, tout en bloquant les publicités ».

Brave Payments

Brave Payments

Le portefeuille virtuel de Brave peut être alimenté avec un portefeuille Bitcoin. Et si l’utilisateur ne se sert pas encore de cette monnaie virtuelle, il peut facilement en créer un avec Coinbase, le partenaire de Brave. Le code qui fait tourner Brave Payments est open-source, ce qui fait qu’il peut donc être audité.

Quant aux éditeurs, ils pourront récupérer l’argent déposé par leurs visiteurs en s’authentifiant. Il reste maintenant à savoir si des internautes voudront bien verser un peu d’argent pour supporter les sites qu’ils visitent gratuitement. En tout cas, de son côté, Brave essaie de rendre le système de paiement le plus simple possible, même s’il se base sur la crypto-monnaie Bitcoin. Si vous êtes preneur, c’est par ici.

(Sources :  1 / 2 / 3 )


  • Première bande-annonce pour les Gardiens de la Galaxie 2

    Marvel a mis en ligne la première bande-annonce de la suite des Gardiens de la Galaxie. Une petite mise en bouche avant de retrouver Star-Lord et son équipe déjantée. Sortie dans les salles le 26 avril 2017. […]

  • Vidéo : ils font atterrir un drone sur une voiture en train de rouler

    Faire atterrir un drone sur le toit d’une voiture en mouvement ! Une jolie prouesse pour certains et une grande interrogation pour d’autre. En effet, certains se demanderont à quoi cela sert de faire atterrir un drone sur une voiture en mouvement ? Tout simplement à améliorer les livraisons dans les derniers kilomètres par exemple. Une fois que la technologie sera au point bien sûr […]

  • Rabbi Jacqueline, la suite de Rabbi Jacob annoncée en 2018

    Danièle Thompson, la scénariste du premier volet s’est associée à la dessinatrice Jul pour imaginer cette suite. La sortie est prévue pour 2018. […]

4 commentaires

  1. Super idée. Enfin un système juste qui permet de lire du contenu, de contribuer sans avoir d’horrible pubs.
    A voir si les gens vont effectivement reverser l’argent aux sites.
    À quand une extension pour chrome/chromiuim . Parce que là on reste obligé d’adhérer au navigateur et je pense que c’est un gros frein.
    Merci pour l’article

  2. Le concept de rémunération est intéressant mais je ne pense pas que cela fonctionnera malheureusement. Il y a déjà beaucoup de concurrence entre Microsoft, Apple et Google. Se faire une place va être très dur… En plus il faudrait que ce nouveau navigateur soit utilisé par beaucoup d’utilisateurs. Or je pense que les gens ne sont pas prêt de changer leurs habitudes, surtout pour donner de l’argent là où ils peuvent lire leur contenu gratuitement ailleurs. :-/
    A voir !

  3. Le gros frein sera surtout venant des éditeurs qui risquent de tout simplement bloquer les gens utilisant ce système . Déjà que les éditeurs bloquent les adblockers ce système c’est même pas la peine .

    En effet je doute que ce système vende aussi cher du CPM(Cout Par Mille affichage pour les profanes de la pub web) que certains gros média . Donc ou est l’intérêt pour un media X ou Y qui vend 100€ une prestation alors que là il en récupérera 20 ?

Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Coogee
Avec Coogee, les plus belles photos amateur prennent place dans votre salon [+jeu-concours]

Vous faites de la photographie ou vous aimez la déco ? Découvrez Coogee, la nouvelle galerie web qui propose aux...

Fermer