Les données collectées par la société de mesure d’audience StatCounter révèlent désormais que le navigateur pour mobiles proposé par défaut sous Android a récemment dépassé les parts de marché de celui d’Opera, jusque là numéro 1.

Les données collectées par la société de mesure d’audience StatCounter révèlent désormais que le navigateur pour mobiles proposé par défaut sous Android a récemment dépassé les parts de marché de celui d’Opera, jusque là numéro 1.

statcounter mobile browsers feb11 feb12 Le navigateur dAndroid prend le dessus sur OperaParts des différents navigateurs mobiles (février 2011 – février 2012) — StatCounter

Alors qu’en ce moment les ventes d’appareils tournant sous Android s’enflamment, et font grimper la côte de l’OS sur le marché, il a été découvert hier que le navigateur offert par ce dernier vient de s’emparer de la première place des navigateurs pour mobiles, auparavant occupée par Opera Mini.

Une nouvelle qui ne fait donc que confirmer la très forte emprise de Google (certains oseront dire domination) sur le monde des mobiles. L’OS de la firme de Mountain View semble cependant avoir encore un peu de chemin à parcourir avant de dépasser celui de Nokia (Symbian OS), dont la popularité est actuellement en train de diminuer.

statcounter mobile OS feb11 feb12 Le navigateur dAndroid prend le dessus sur Opera

Parts des différents OS mobiles (février 2011 – février 2012) — StatCounter

Sur PC, c’est bien entendu toujours Internet Explorer qui conserve sa première place, bien que ce dernier soit en ce moment en train de perdre pas mal de parts au profit de Chrome, qui poursuit de son côté son ascension depuis sa victoire contre Firefox il y a quelques mois (novembre 2011).

Pour en revenir aux navigateurs mobiles, si l’on se base sur les données fournies par StatCounter, le déclin récent d’Opera est clairement identifiable : celui-ci a pris lieu au cours du mois de janvier, pour profiter à l’essor des navigateurs d’Android et de l’iPhone. Un possible effet fêtes de Noël ?

Quoiqu’il en soit, on ne peut que remarquer l’impressionnante performance d’Opera Mini, navigateur non-natif, qui aura su, pendant plus d’un an, tenir tête à tous les autres navigateurs pour mobiles. Il est vrai que certains constructeurs, comme Samsung, auront proposé pendant quelque temps Opera Mini en pré-installé sur leurs appareils, mais ce dernier aura surtout bénéficié des nombreux téléchargements effectués par les utilisateurs de smartphones.

Il y a une semaine, Opera Software annonçait que son navigateur mobile avait été utilisé le mois dernier par près de 160 millions de personnes. La part du browser pour février 2012 est, selon les chiffres de StatCounter, de 21,7%. Ce qui nous laisse donc croire que le navigateur d’Android, qui pèse maintenant 22,67% sur le marché, aurait bien pu être utilisé par plus de 167 millions de personnes sur un marché regroupant près de 737 millions d’utilisateurs. Le navigateur Safari des iPhones se contente quant à lui pour l’instant d’un honorable 21,06%.

Il est d’ailleurs à prendre en compte que le navigateur de l’iPod Touch a été différencié de celui de l’iPhone dans la distribution des parts de marché telle qu’elle est présentée par StatCounter. Celle-ci n’est pourtant pas négligeable, puisqu’elle correspond à une part de 4,3%. Le navigateur de l’iPad n’est par la même occasion pas pris en compte dans les données.

Toutes ses données devraient certainement se voir quelque peu chamboulées au cours de cette année, avec l’arrivée récente de Chrome pour Android (disponible à partir de la version 4.0 de l’OS) et d’Internet Explorer pour les Windows Phones.