Je viens de découvrir la nouvelle version du site d’Europe 1, mise en ligne cette semaine, et je dois dire que si je me fie seulement à ma première impression, je la trouve plutôt décevante.Je sais, nous avons une tendance naturelle à être réticents au changement, et je ne déroge pas à la règle :

Je viens de découvrir la nouvelle version du site d’Europe 1, mise en ligne cette semaine, et je dois dire que si je me fie seulement à ma première impression, je la trouve plutôt décevante.
Je sais, nous avons une tendance naturelle à être réticents au changement, et je ne déroge pas à la règle : la version précédente, qui datait d’à peine deux ans, me convenait parfaitement, tant du point de vue ergonomie que design.

europe1v4 Le nouveau site dEurope 1, premières impressions en vrac

Cette nouvelle version donne l’impression que l’on a voulu absolument faire du web 2.0 sans qu’il y ait eu une réelle réflexion sur la pertinence de la refonte et l’organisation des rubriques. Du coup on se retrouve avec un portail sur lequel ont été collées en vrac le maximum d’informations possibles, sans véritable hiérarchisation, et un design dont la qualité est à mon sens en net recul par rapport à la version précédente, avec un empilement de blocs sans réelle cohérence.
Côté "2.0" bien sûr, tout y est cette fois : commentaires, tags, fils RSS par rubriques, podcasts (déjà présents dans la version précédente), blogs etc…
Le site offre également la possibilité de s’inscrire pour "bénéficier de tous les services d’Europe 1". Le site oublie juste de dire lesquels, et surtout le formulaire d’inscription fonctionne très mal (l’effet popup en DHTML est d’une lenteur rédhibitoire sous Firefox) et il est bien trop intrusif, puisque vous devez entre autres fournir votre adresse complète dans des champs obligatoires pour l’inscription.
Ce ne sont bien sûr que des premières impressions à chaud : l’expérience d’utilisation après quelques jours dira si elle sont confirmées ou si cette nouvelle mouture s’avère finalement plus pratique que la précédente.
En attendant je n’ai toujours pas retrouvé les rubriques que j’avais l’habitude de consulter régulièrement.
Je prends ma frontale et mon coupe-coupe et je repars en exploration…

PS : en le relisant avec un peu de recul, j’ai changé le titre de cet article pour une formulation moins radicale.