Le petit Twitter illustré

(note aux geeks et twittermaniacs : ce billet de vulgarisation, comme celui-ci, et d’autres à venir, s’adresse en priorité aux débutants et aux entreprises qui cherchent à se faire une petite place sur Twitter) Maintenant que Twitter est en train de basculer vers un usage grand public (en anglais on dit mainstream, terme que je

(note aux geeks et twittermaniacs : ce billet de vulgarisation, comme celui-ci, et d’autres à venir, s’adresse en priorité aux débutants et aux entreprises qui cherchent à se faire une petite place sur Twitter)

Maintenant que Twitter est en train de basculer vers un usage grand public (en anglais on dit mainstream, terme que je trouve plus approprié), il est temps de revenir aux basiques : voici un lexique de Twitter qui recense et explique l’ensemble des termes, codes, abréviations et expressions utilisées dans la Twittersphere.

Commençons par le commencement :

1. Les mots du jargon propre à Twitter

Tweet : nom donné au message court que vous postez sur Twitter. Pour poster un message sur Twitter il faut avoir créé son compte. Votre compte sera accessible à l’adresse http://twitter.com/votrecompte. Pour Presse-citron c’est ici : http://twitter.com/pressecitron

RT ou re-tweet : l’une des fonctions les plus puissantes de Twitter, de plus en plus utilisée le RT permet de diffuser à ses propres followers un message posté par un autre membre. Par exemple, si un membre ayant seulement 50 followers poste un message que vous jugez intéressant, vous pouvez le re-tweeter à vos propres followers. Si vous avez 500 suiveurs, l’impact du message sera d’un seul clic multiplié par 10. Et ainisi de suite. L’essence même du réseau social et de la diffusion virale en mode exponentiel. le RT est également une très bonne façon de se renvoyer l’ascenseur entre membres et d’aider un membre à se faire davantage connaître. Pour faire un RT, il suffit de copier-coller un tweet et d’ajouter RT ou Retweeting devant, suivi du pseudo de son auteur. Par exemple, si j’ai posté « Il fait beau ce matin » et que vous voulez le re-tweeter pour annoncer la bonne nouvelle, vous faites : « RT @pressecitron: Il fait beau ce matin » (sans les guillemets). Et il fera beau partout chez vos followers.

Following ou following_me : le nombre de membres de Twitter que vous suivez. Pour suivre un membre, il faut cliquer sur son pseudo, ce qui ouvre la page de son profil, puis cliquer sur « Follow », et c’est fait. Limite : vous ne pouvez pas suivre plus de 2000 membres. Vous pouvez voir la liste des membres que vous suivez à cette adresse : http://twitter.com/friends

Followers ou followers_me : le nombre de personnes qui vous suivent. Le début de la gloire 🙂 Vous pouvez voir la liste des membres que vous suivez à cette adresse : http://twitter.com/followers

Hashtags : Les hashtags sont des tags à la sauce Twitter, à savoir des mots-clés qui permettent de faire une recherche sur un thème, de suivre une conversation, ou de marquer un sujet. Si vous voulez lancer ou prendre part à une conversation sur le surf, mettez le hashtag #surf quelque-part dans tous vos tweets sur le sujet. Résultat : quand d’autres voudront se joindre à la même conversation, vos tweets apparaîtront de façon plus évidente. Et ceux qui feront une recherche taperont #surf dans Twitter Search.

Followfriday : c’est également un bon moyen d’étendre son réseau, ou de faire profiter de son réseau à des membres moins suivis donc moins connus. Tous les vendredi vous pouvez publier un tweet indiquant quelques membres à suivre, de la façon suivante : #followfriday @untel @unetelle @machin @machine

Public Timeline : c’est tout simplement le flux des messages postés sur Twitter, de tous les messages, en temps réel, par tous les membres du monde entier. Difficile à suivre, beaucoup de bruit pour quelques messages intéressants, à forte dominante anglophone, que vous aurez du mal à identifier. L’aiguille dans la botte de tweets. Au cas où, voici quand même l’adresse : http://twitter.com/public_timeline. Pas besoin d’être membre pour accéder à la Public Timeline.

Twittos : gentil terme pour qualifier les gentils membres de Twitter.

2. Les expressions courantes correspondant à une fonction dans Twitter

Block : si sa tête ne vous revient pas, vous pouvez bloquer une personne, ce qui signifie qu’elle ne pourra plus accéder à votre profil, plus vous envoyer de messages, et qu’elle n’apparaîtra plus dans votre liste d’amis, et vice-versa. Sur 5765 followers à ce jour et 2 ans de Twitter, je n’ai utilisé cette fonction que 2 fois : une fois pour du spam et une fois pour bloquer un con. Je vois que j’étais dans le vrai puisque je découvre à l’instant que son compte a été suspendu « due to strange activity ». Tu m’étonnes, John 🙂

Updates : le nombre de messages que vous avez postés sur Twitter depuis que vous êtes inscrit. Pour retrouver vos anciens tweets, reportez-vous à cet article, car là aussi il y a des limitations : La mémoire de Twitter plafonne à 3200 tweets

Twitter Search : pour faire une recherche dans Twitter. Il y a deux façons principales de faire une recherche dans Twitter : en saisissant un mot-clé dans le moteur interne, situé dans la colonne de menu à droite. Les réponses renvoyées proviennent de la timeline publique, soit de l’intégralité de Twitter en temps réel. Autre méthode : si vous faites une recherche sur http://search.twitter.com/, vous obtenez des résultats différents car vous pouvez filtrer ceux-ci par langue.

Favorites : en plus de suivre des personnes en particulier, vous pouvez marquer vos tweets préférées en les enregistrant dans vos favoris. Il suffit de cliquer sur la petite étoile grise à droite de leurs messages. Ensuite, quand vous sélectionnez Favorites dans le menu de droite, vous ne faites apparaître que ces derniers. Pratique pour conserver une liste d’infos que vous souhaitez utiliser plus tard.

Replies : ce sont les réponses à vos tweets. Vous pouvez les voir directement à l’adresse http://twitter.com/#replies, à condition que vous soyez inscrit, sinon vous ne verrez rien. Si vous voulez vous-même répondre à un tweet, il suffit d’ajouter un « @ » avant le pseudo de la personne à qui vous souhaitez répondre. Si vous voulez m’écrire, vous faites donc @pressecitron. Mais le plus simple est de cliquer sur la petite flèche à droite du message de la personne à qui vous voulez répondre.

DM (ou « d ») : Direct Message. En ajoutant un « d » tout simple, suivi d’un espace, devant le pseudo d’un membre, vous lui adressez un message privé. Seul lui le verra et pourra le lire, comme un email, et il pourra vous répondre directement de la même façon.

Notez que toutes les fonctions mentionnées dans ce billet sont décrites dans le contexte d’une utilisation dans le site Twitter, ce qui les rend laborieuses et peu pratiques à utiliser. Tous les utilisateurs réguliers de Twitter ne passent plus par Twitter.com depuis longtemps, mais utilisent des applications tiers qui proposent une interface bien plus pratique. Ce sont des petits logiciels à installer sur son ordinateur, qui rendent l’utilisation de Twitter intuitive et ludique.

Les principales sont Seesmic Desktop et TweetDeck.

Concernant l’usage mobile de Twitter, il existe une version universelle adaptée à tous les mobiles, accessible à cette adresse : http://m.twitter.com. Chaque système d’exploitation mobile a aussi son « client » Twitter, que ce soit BlackBerry, Windows Mobile ou Symbian (Nokia). Concernant l’iPhone, et pour parler de celle que je connais le mieux pour l’utiliser plusieurs fois par jour, je vous conseille TwitterFon, qui est à mon avis, et de loin, la meilleur application Iphone pour Twitter.

Pour conclure ce tour d’horizon, que j’aurais bien intitulé Twitter pour les nuls si d’autres ne l’avaient déjà fait avant moi,  je vous conseille justement la lecture des articles suivants :

Allez, vous avez la parole maintenant : gazouillez comme des pros.

139 commentaires

  1. yahh un back link de chez le citron 🙂

    Merci !

    Au passage, il est juste parfait ton billet !

  2. Petite correction: la version 2.0 de Twitterrific est sortie la semaine dernière et surpasse Twitterfon, que ce soit au niveau des fonctionnalités, de la prise en main, ou encore du design. Il est également gratuit avec pour seul pseudo-inconvénient une pub affichée en haut de la twitt-list.
    Si tu n’as pas essayé, je te le conseille vivement, au moins jusqu’à la prochaine maj de Twitterfon qui est excellent tout de même.

  3. Très bon billet. Franchement quand on a l’habitude de Twitter on se comprend vite fait mais il est vrai que pour les novices, un outil comme Twitter peut paraître très compliqué (et pourtant on n’a pas fait plus simple depuis bien longtemps). Tu as parfaitement illustré le mode d’emploi.

    Et dire qu’au début je trouvais Twitter totalement débile…

  4. Pour les favorites, ils portent sur des messages (que l’on souhaite mettre de côté), et non sur des personnes. Enfin, je crois…

  5. Héhé j’avoue que mes débuts sur twitter sont difficiles… D’ailleurs j’y suis pas sous mon pseudo seeeb, mais sous le nom de mon site web (e-commerce) qui ouvrira ses portes si tout va bien début Juin… J’ai suivi tes conseils et commence à avoir quelques followers, mais beaucoup d’entre eux, je pense ne me « serviront » pas tellement…

    Et j’ai récemment installé tweet deck, pas mal en effet 😉

  6. Merci pour le backlink Eric.

    C’est fascinant de voir que la diffusion de Twitter au grand public constitue une source intarissable d’inspiration de billets.

    Personnellement, mon utilisation de Twitter évolue de semaine en semaine et je suis convaincu, qu’à l’usage, chacun y trouve son compte mais de manière différente.

    Au plaisir.

  7. Excellent article, car Twitter n’est pas très avenant au premier abord, et si l’on n’est pas un minimum aiguillé dès le départ, on peut vite (à tort) lacher l’affaire…

  8. Article très sympa et très clair ! 🙂

    Pour la partie Twitter sur Windows Mobile après en avoir testé plusieurs applis (puisque tu parles de Twitterfon pour iPhone), je conseille ardemment PockeTwit qui est de mon point de vue le plus élaboré et le plus complet. Disponible ici : http://code.google.com/p/pocketwit/

    Bon twitts à tous ! 🙂

  9. Merci Eric,

    je tweet depuis peu donc ce petit article arrive au bon moment !

  10. il était temps que le patron pose les fondations du mainstream de demain! 😉
    une référence vers laquelle on pourra envoyer toutes les personnes qui s’intéressent à la chose. 🙂

  11. Pingback: Savez-vous utiliser twitter ? | Kromack

  12. Merci beaucoup pour ce billet sur twitter, je l’utilise depuis peu et il y avait encore pas mal de zones d’ombres. Grâce à toi, c’est nettement plus clair 🙂

    PS: j’ai suivi un RT pour arriver ici, et je vais de ce pas le « re-twitter » moi-même ;o)

  13. Félicitation ! Très bon billet.
    Je ne savais pas (par exemple) qu’on ne pouvait suivre que 2000 personnes.
    Une remarque : une ligne pour expliquer : Twhirl -> Seesmic Desktop serait la bienvenue je pense.

  14. merci pour votre petit twitter illustré j’ ai enfin en partie saisi le fonctionnement et la finalité de twitter

  15. Bonjour Eric, j’ai une question parce qu’il y a quelque chose que je n’ai pas compris, tu follow presque 600 personnes, comment fais tu pour arriver à suivre ?

    Je follow 15 personnes sur un compte et 11 sur un autre via l’application Tweetie et je pourrai occuper toute une journée à lire des tweets (souvent super intéressants) vu que toutes les 30 secondes Tweetie me signal un nouveau tweet.

    Y a quelque chose que je n’ai pas compris à Twitter ?

  16. Même question que Manu ! Comment faites-vous le tri parmi les milliers de tweets qui arrivent non-stop ?

  17. Toujours pas envie d’utiliser Tweeter, mais au moins je sais comment ça fonctionne.
    Juste une question, vu que les lecteurs de RSS vous prévienne d’un nouvel article pas plus de 5 minutes après sa sortie. A quoi ça sert dee plus Twitter pour la veille ?

  18. LE gros problème actuel et encore plus dans les prochaines années, sera la disponibilité d’un pseudo/nom de domaines/etc ….
    Snif, peut pas m’inscrire car un mec qui a poste 1 tweet (un seul) me séquestre mon pseudo ….

  19. Nikogaug, c’est vrai que ça me sert à avoir instantanément ce que j’aurai 5 minutes plus tard en RSS.

    Mais c’est aussi super sympa quand on a des amis qui poste une photo de la soirée où ils sont, ça fait partager de bon moment à plusieurs centaines de kilomètres.

    Mais ça me permet surtout de découvrir encore plus de sites à mettre dans Google Reader, encore plus de gens intéressants (des experts) qui traitent de sujet touchant mon métier, du coup je deviens meilleur dans ce que je fais et rien que pour ça c’est génial !

    Et puis moi qui n’ai jamais trouvé le temps d’ouvrir un blog ça me permet de participer au Web en retweetant des infos et ça m’impressionne à chaque fois de voir à quelle vitesse un scoop peut faire le tour du Web, j’adore !

  20. Même question que Manu et Sia : comment filtrer la substantifique moelle ?

    PS : le coup du search de label par #xxx m’a permis de faire un pas de géant dans la compréhension de l’utilité de Twitter.

  21. c’est compliqué à expliquer dans un commentaire, mais c’est beaucoup plus interactif qu’un flux RSS. J’étais très réservé moi aussi, mais c’est vraiment étonnant.
    Pardon de me citer mais j’ai fait un post sur ce que cela amène:
    http://jeromechoain.wordpress......je-follow/

    je continue de conseiller à tous d’essayer.

  22. de plus en plus de post destinés à faire venir de nouvelles internautes sur le blog (c’est un simple constat)

  23. Hypothèse : peut-être que t’as pas compris que Twitter c’était pour les no-life? À quoi ça sert de balancer des « tweets »? Qui lit ce genre de messages? Le but d’un « tweeto » est-il d’avoir la plus grosse collection de suiveurs? Franchement je comprends le concept mais il me paraît complètement vain (déjà Facebook je trouve ça nul…).

  24. Eric

    @Manu @Sia @Geebleem :

    En fait je ne suis pas tous les tweets de toutes les personnes que je follow, quand mon client Twitter est ouvert, je jette un oeil de temps en temps quand ça sonne. Avec Twitter on apprend vite à lire en diagonale, les messages sont souvent très courts, parfois juste un lien donc avec un peu d’habitude on arrive à repérer les bonnes infos. Mais j’en rate évidemment beaucoup.

    @pierre : constat intéressant, vraiment 🙂

  25. @jcfrog : j’ai lu ton billet donc si j’ai rien compris du tout c’est que t’as mal expliqué! 😀

    Le côté « instantané » de Twitter, c’est précisément ce qui me paraît vain. On est déjà dans une société amnésique, qui zappe sans cesse d’un truc à l’autre, où la plupart des gens ne savent plus réfléchir par eux-mêmes, être originaux. Je pense que Twitter ne fait qu’accentuer tout ça, relayer les buzzs et rendre les gens encore plus conformistes et superficiels.

  26. Et dans la catégorie « troll de la semaine », sont nominés :
    -pierre
    -Grégoire

    Félicitation, 2 dans le même post, et en plus qui se suivent, belle performance!

    Bouh, t’essayerai pas d’amener de nouveaux lecteurs sur ton blog (quel scandale), petit no-life!

  27. @gregoire: twitter exprime l’instant, mais il est paradoxalement une trace indélébile de l’histoire de ces discussions justement.

    Tous les acteurs du web y voient réellement un outil sans précédent, ce que j’appellerai le pétillement des neurones planétaires.

    Je te le dis amicalement, je pense que voir ça comme une futilité de zappeur est franchement ne pas saisir la puissance de l’outil.

  28. Eric

    @Mr+Xhark :
    Je n’ai pas cité Twhirl parce-qu’il a un successeur qui s’appelle Seesmic Desktop

  29. Jérôme on

    Excellent billet (comme souvent) !

    Super l’astuce http://search.twitter.com pour chercher uniquement dans une langue (perfectible mais c’est un début). Il faudrait que les clients Twitter intègre cette fonction de recherche localisée !

    @Rubio : je pense comme toi, la dernière version de Twitterrific surpasse TwitterFon

  30. @Manu :
    « Mais c’est aussi super sympa quand on a des amis qui poste une photo de la soirée où ils sont, ça fait partager de bon moment à plusieurs centaines de kilomètres. »
    Bin pour ça y’a les messengers non ?

    Je pense avoir assez compris ce que fait Twitter. Et les motivations qu’il apporte (c.f. billet de JCFrog) Mais je pense que ça va forcément diviser les choses sur 1 point : les « amis »

    Vous vous servez de Twitter à la fois comme d’un outil de veille, d’un outil de promotion de blog, un système d’échange en temps réel avec des amis virtuels.

    Sauf que peu de personnes considèrent comme amis des personnes qu’ils n’ont jamais vu.

    N’importe qui peut lire mes tweets. Je ne peux donc pas mettre n’importe quoi. Rien de trop personnel. A moins d’être une personne qui tiens un blog perso sur internet.

    Il n’y a pas de twitter en fonction de centres d’intérêts non plus. Mais seulement en fonction des personne dont la personnalité fait qu’elle a beaucoup de centres d’intérêts différents et qui ne peut donc pas nous intéresser tous aussi.
    C’est dommage car ça pourrait être intéressant comme pour l’instantanéité dune fusée ariane qui décollerait comme l’explique JCFrog. Mais un amis sur MSN peut me dire la même chose.

    Et comme Eric dit, « Il est d’usage de dire que le bon ratio following/followers est de 10, à savoir 10 following pour 100 followers » ce qui veux bien dire que ça lui apparait plus comme un outils de diffusion que comme un moyen de partager les choses. Le partage, c’est 1 pour 1. Pas 1 pour 10 ou 1 pour 100.
    Beaucoup de blogueurs s’en servent comme de la promotion de leur blog. Voir les commentaires du blogmotion de Mr+Xhark

    Donc à mon avis ce qu’il manque encore à Tweeter, c’est de pouvoir faire la part entre les outils, les centres d’intérêts et les amis. Le tout dans l’instantanéité.
    Bref je verrai bien ce logiciel séparer en 3 et intégré directement dans les outils que nous utilisons déjà : Messenger pour les mais, Lecteur de flux RSS pour les centres d’intérêt, et intégré au blog pour faire la promotion de celui-ci. Peut-être que certains existent déjà…?

  31. @Eric : je connaissais les deux, mais je ne savais pas que l’un allait disparaître, car Seesmic desktop c’est déjà plus usine à gaz :/

    M’enfin après c’est une question de goûts

  32. @nicogaug oui, il y aussi Facebook, les mails, les mms, le flux RSS de leurs Flickr, etc.

    Moi je suis freelance, je passe entre 10 et 15 heures par jour à bosser sur mon Mac et le client Twitter dans la barre de menu me prévient instantanément qu’un nouveau Tweet est arrivé.
    ça peut être un des experts que je follow qui envoi un super lien sur les dernières news en matière de Webdesign comme ça peut être un pote qui vient de Twitter une photo sympa lors d’un repas entre amis et ça depuis son iPhone.

    Effectivement ça nous rend sur-connecté mais perso j’adore ça 😉

    Et les messenger, mis à part Skype pour le boulot, j’ai arrêté, ça me déconcentre trop pendant le boulot !
    C’est pas comme Facebook ou Twitter, les messagers faut répondre et entrer en discution, ça prend beaucoup trop de temps.

  33. Eric

    @nikogaug :
    Concernant le ratio Followers/Following, c’est juste un indicateur. Chacun fait comme il l’entend.
    Même si ta remarque sur le partage est pertinente, il y a aussi des limites techniques :
    1/ Twitter n’autorise pas de suivre plus de 2000 personnes, et considère qu’au-delà il y a présomption de spam
    2/ Quand on a plusieurs milliers de followers, la ntion de partage 1/1 est tout simplement impossible.
    j’ai plus de 5700 followers, comment veux-tu que je suive 5700 personnes ?

  34. Eric

    @Mr Xhark :
    Twhirl est super, je l’utilise encore, et je ne sais pas s’il va disparaître tout de suite ou cohabiter avec Seesmic Desktop mais normalement ce dernier est son successeur

  35. @coreight : merci pour la nomination (troll involontaire, crois-le ou pas).

    @jcfrog : j’apprécie le « amicalement » mais j’aurais préféré ne pas voir cet exemple de l’utilisation de Twitter :
    http://twitter.com/jcfrog/status/1863742452

    Je retire donc le terme « no life » puisque ça vous a énervés, c’était une hypothèse en réponse à #23. La question est donc de savoir si tu peux supprimer ton « tweet », maintenant qu’on est revenus à une discussion amicale.

    Parce que là tu m’as montré une utilisation qu’on peut faire de Twitter : nuire à une personne avec une force de frappe arborescente (et sans aucun contrôle sur ce que feront les followers). Comme on dit : « With great power comes great responsibility ».

  36. @Eric : je pense qu’un jour y’aura un bon message d’alerte : « Seesmic Desktop is the future of Twhirl, please upgrade » 😉

  37. @Manu
    Bin justement le messenger, c’est comme le mail, c’est dee la discussion asynchrone. tu réponds quand tu veux. Ca ne gène pas du tout la discussion.

    @Eric: mais justement, il n’y a pas de ratio à calculer. t’as tant de sources qui t’intéressent, tu t’y abonnes. Après si ce que tu dis sur tweeter intéresse les autres, ils s’y abonnent. Mais calculer un ratio « intéressant » revient à calculer la rentabilité de ce nouvel outil.
    Et si je suis ton calcul, qu’il faut 10 follower pour 1 folowé, y va forcément se retrouver en bout de chaines de personnes dont le ratio sera inversé.

    Après de là à dire que suivant le ratio, il y a les influenceurs et les influencés, il n’y a qu’un pas ^^.

    Mais bref. D’accord pour un outils de diffusion massif ou pour faire de la recherche en temps réel. Pour le reste…
    J’attend de voir qu’un non-blogueur dénué de tout intérêt et totalement objectif me dise qu’aujourd’hui Tweeter a réellement un intérêt autre que promotionnel.

  38. très instructif !

    ceci dit, je trouve tout ça assez intweetif !

    🙂

  39. @nikogaug

    Twitter est un outil de communication et donc s’adresse aux personnes qui veulent et/ou aiment communiquer avec autrui ou avec leurs lecteurs sans tomber dans le cercle trop intime. Par exemple je follow Eric car je sais très bien qu’il va poster des infos qu’il ne postera jamais sur Presse Citron. Il a des points de vue sur d’autres choses que le web ou le high tech et ça m’intéresse.

    Je suis blogueur (non influenceur), je n’ai rien à promouvoir et tu peux regarder mon Twitter je m’en sers très très peu pour rameuter du monde sur mon blog. J’aime tout simplement partager des infos, des ressentis à l’instant T avec qui veut bien me suivre. Quand je vois certains comptes qui ont 10 tweets (updates) espacés chacun de 1 mois, je me dis que cet outil ne leurs est pas destiné.

    Mais je peux tout à fait comprendre que des personnes ne trouvent aucun intérêt à Twitter. J’étais le premier à le dire au début avant de changer radicalement d’opinion. Il en faut pour tous les goûts 😉

  40. Ca discute fort ici!

    Eric, j’aimerais savoir d’où tu tiens 2 informations que tu présentes dans ce billet:

    -« On ne peut suivre plus de 2000 personnes. »

    J’ai dans mes followers un paquet de Twittos qui suivent 5000-6000 personnes. J’en ai même vu un qui avait au delà de 40k followers. Est-ce un plafond nouvellement créé par Twitter?

    -« Il est d’usage de dire que le bon ratio following/followers est de 10, à savoir 10 following pour 100 followers. »

    Cette affirmation va vraiment à l’encontre de tout ce que j’ai pu lire comme « best practice » sur Twitter. Je pense plutôt qu’il faut viser un ratio s’approchant de 1 pour 1 dans la mesure du possible. Le but de Twitter est de converser, pas « broadcaster » ou simplement « Ã©couter ». Il est vrai que c’est difficile de converser avec 5000 personnes mais il faut voir Twitter comme une rivière d’informations, d’idées et de conversations qui coulent en continu. Il ne faut pas essayer de boire toute la rivière. Sauf que si vous êtes en ligne, c’est interessant de converser et d’échanger avec ses followers. C’est là que la vraie puissance de cet outil prend forme.

  41. Pour gagner de l’argent sur Twitter sans rien faire, essayez Proxifeed. Une idee de genie!

  42. @gregoire: je te le dis amicalement, je n’ai nullement l’intention de retirer mon tweet. 🙂

    Règle numéro 1 du web: assumer tout ce qu’on écrit. Mais tu lui donnes 1000 x plus de visibilité en le postant ici. C’était un tweet évanescent, tu l’as sorti de son anonymat 😉

    Ce que j’ai voulu dire en 140 caractères à mes condisciples de la secte de l’oiseau bleu c’est que j’avais lu un commentaire qui illustrait bien selon moi une incompréhension encore classique de l’outil, et comme c’était sur un ton que j’ai trouvé un brin « irrespectueux », je l’ai tourné de façon un peu caustique il est vrai. No offense comme on dit 😉

    C’est vrai je n’aime pas quand on m’explique que je suis superficiel. 🙂

  43. @nikogaug: personne ne dit qu’un follower ou un followed est un ami.

    Pour ce qui est de la comparaison avec les mails ou MSN, il y a une énorme différence: twitter est un réseau social ou tu soumets à un espace publique sans décider de la cible. Ce sont les cibles qui choisissent de t’observer ou pas. C’est ce qui donne une structure neuronale beaucoup plus développée et d’une utilisation bien différente. C’est ce qui est a assez compliqué à saisir au début selon moi. Et c’est ce qui est génial. 🙂

  44. Pour ce qui est des ratio, de la bonne utilisation de twitter, il faut d »jà être dans une optique promotionnelle.

    Perso je me vois mal utiliser une « tactique ». bien sur je regarde mon nombre de followers grimper avec plaisir, mais parce que cela illustre un écoute. Les efforts que je fais sont sur mon blog, mes « chansons », sur ce que je produis. J’aspire à être entendu, c’est vrai, mais je ne ferai jamais de « truc » pour gonfler mon nombre de follower, craché juré! 🙂

  45. Eric

    Pour compléter le précédent commentaire de jcfrog et répondre à Nikogaug et Etienne Chabot, concernant le fameux ratio, je précise que je ne me l’applique pas à moi-même. Le fait que j’aie à peu près de ratio de 1 pour 10 est le fait du hasard, mais ce que je voulais dire c’est que c’est ce qui est généralement constaté.
    Concernant le maxi de 2000 following, je l’ai lu dans un blog américain qui traitait du sujet, il faudrait que je retrouve ça, ça disait en substance qu’à partir de 2000 following Twitter pouvait suspendre un compte car il y avait soupçon de spam, mais ce n’est peut-être pas une limite automatique.
    Pour finir sur le ratio followers/following, je crois que personne ne se fixe ce genre de limite. Personnellement, je follow des membres à l’instinct, comme ça vient, de 2 façons :
    – je lis un ou plusieurs tweets qui me plaisent d’une personne, et je décide simplement de la suivre
    – je vais de tps en tps consulter les profils de mes nouveaux followers, et je choisis un peu au hasard d’un suivre quelques-un(e)s, soit parce-que j’aime bien leur avatar, soit parce-que leur profil me plait, soit pour renvoyer l’ascenseur quand ils m’ont filé un tuyau.
    Donc aucun calcul dans tout ça 🙂

  46. merci, j’ai fait suivre à des copains, moi j’aime bien TBuzz qui permet de voir si d’autres ont twitté sur le même site et je suis en direct grâce à yoono

  47. Jean Meyran on

    Une fois de plus, un article clair, précis et qui à l’air complet (bon, çà a été déjà dit 50 fois au-dessus…)
    Deux remarques :
    1 J’ai compris que ce n’étais pas pour moi (captivant, non ?)
    2 Avoir un seul con pour 5765 followers, si vous avez une méthode pour avoir ce coefficient dans ses relations je suis preneur…

    Bonjour chez vous

  48. Dommage que tu n’aies pas mentionné twitcoop comme alternative au client web traditionnel ;-(

  49. merci, très instructif ! j’utilise twitter mais je ne connaissais pas toutes les subtilités, je vais faire un renvoi sur mon blog.
    bonne journée.

  50. Eric

    @Jean Meyran :
    Disons que celui-ci ne se contentait pas d’être con, il le faisait savoir en agressant plusieurs membres de Twitter.

  51. Article très vrai et très clair pour les conseils techniques, mais j’ai un peu du mal avec le ratio 1/10. D’accord, je comprends l’argument qu’il soit difficile de suivre plus de 5000 personnes qui tweetent mais, en même temps, les listes sont faites pour ça dans tweetdeck, non ?
    Twitter est avant tout une question d’humain à humain et les interactions y ont une importance capitale à mes yeux (sinon, effectivement, cela correspond un peu à du spamming, non ?).
    Obama l’avait bien compris à l’époque en followant automatiquement tout personne qui le followait (sauf les spammeurs et autres comptes à comportement bizarre), et c’est d’ailleurs de cette pratique qui a été vue comme étant la bonne pratique sur twitter (de tout ce que j’ai pu lire jusqu’ici et les articles à ce sujet ont été nombreux).

    Donc voilà, c’était juste pour mettre ce petit bémol et dire mon étonnement devant ce ratio dont j’entends parler pour la toute première fois mais à part cela, je tenais à dire que je followe presse-citron avec plaisir et que j’y puise beaucoup d’analyses/réflexions/découvertes qui me servent dans ma pratique professionnelle 😉

  52. Pour compléter les propos de JCfrog, je confirme qu’au départ il est difficile d’adpter twitter.

    Mais je pense que c’est en parti du au fameux « what are you doing ? » qui devrait plutôt être : « what are you saying ? » 😉

    On parle beaucoup, certains racontent leur vie mais ça reste très marginal. Le plus fort dans Twitter, c’est que je reste persuadé que leur créateur ne pensait pas que ça deviendrait une sorte de chat géant de partage de liens… car le but de Twitter aujourd’hui n’est pas celui escompté à sa création

  53. Mais tout de même, Twitter ne ferait-il pas mieux de développer un peu le coté accueillant de son interface d’accueil, au moins pour les nouveaux venus?
    Il me semble au moins nécessaire de pouvoir trier par langues, et de développer les côté recherches.
    J’imagine que cela arrivera par la suite, car je connais bon nombre de personnes qui s’y sont inscrites, et malgré tous les conseils que j’ai pu leur donner, elles n’y sont pas retournées.
    Mais il y a un potentiel énorme avec cet outil, et Google commence à se ronger les ongles… $$$

  54. Eric

    @Marievh :
    Oublie le truc des ratios, j’ai répondu dans mes commentaires précédents, c’est juste un indicateur mais ça n’a effectivement ni pertinence ni intérêt

  55. Je viens de comprendre pourquoi et comment certains réagissent en dix secondes aux tweets, et lâchent 150 tweets par jour, il y a des logiciels permettant d’améliorer la navigation. merci 😉 !

  56. LaurentLC on

    je confirme ce que dit Oelita plus haut : la fonction « favorite » ne concerne qu’un update, pas une personne (ce qui est dommage parce que cette fonction serait bien pratique)

  57. Pingback: Google contre Twitter? Et si Twitter était plus fort que çà… « Le Tour du Web

  58. *
    *

    Merci pour ce post qui m’a permis en quelques minutes de comprendre twitter.
    En observant des twits, je pensais que « RT » signifiait « Reply To ». Maintenant je comprends mieux 🙂

    Bonne continuation.

    *
    *

  59. Pingback: Faites vous ces 9 erreurs d’utilisation avec Twitter ?

  60. @ Toniolibero & Guillaume :
    C’est pas nue coïncidence, c’est pas un hasard, c’est juste que des billets sur des billets sur c’est quoi twitter, y’en a à peut près toutes les 3/4 heures sur la toile. Donc forcément que vous risquez dans trouver bien d’autres.

  61. merci ! j’ai enfin compris les # et RT dont je ne connaissais pas la signification…

    je confirme le commentaire de Rubio. La nouvelle version de twitterrific est vraiment aboutie !

  62. Pingback: Actualité twitter N°1

  63. Pingback: Comment utiliser Twitter, ou Twitter pour débutants | Neoced.net

  64. Pingback: Seesmic Desktop avance « JCFrogBlog II

  65. Pingback: links for 2009-05-22 « Ikan66

  66. Tout est dit je crois, bravo !

    Petites remarques :

    – Twitter parle désormais de « Mentions » et non de replies. Car la version web de Twitter couvre maintenant les « @trucmuche » au sein d’un tweet et non au début. Avant seules les applis permettaient ça.

    – Côté appli, Tweetdeck et Seesmic Desktop sont des appli lourdes, pas forcément adéquates pour un utilisateur découvrant le service. Pour une approche plus simple et convenant à un « débutant » je recommande Twhirl (en Air, donc toutes plateformes) et Tweetie sur Mac qui est de très loin la meilleure appli simple à ma connaissance.

  67. Pingback: Twitter : What are you linking ? | Etudes en marketing, Haute Ecole ISE : Vansnick R.

  68. J’ai trouvé ce commentaire (en anglais malheureusement) tiré d’un groupe de discussion ds Linked In à propos de Twitter et de son utilisation. Il a été publié par Steve Johnson.

    Je trouve que ca complète bien ton article de vulgaristation.

    I see twitter conversations as breaking down into 3 groups:

    1. Direct Messages – private – may as well be PMs on a forum – the ONLY benefit is how the recipient perceives them and then (hopefully) responds

    2. @messages – this single communication vehicle is the heart of twitter. without it, Twitter becomes meaningless and largely powerless. What is so special about @messaging? Let’s see. You are firstly DIRECTING your tweet. This is extremely powerful. It harkens back to the era of BBS conversations and IRC when messages would be « meant » for someone, but others could still see them. And once in awhile, they’d jump in and offer THEIR perspective as well. In the TwitterSphere, all @messages are both A. MUCH more likely to be received by the recipients they are directed at (assuming they know how to look them up, while logged on to Twitter, and assuming they actually go look them up!) B. picked up by the general Twitter community, almost entirely through bots and tools that constantly play « mirror mirror, on the wall, who is the fairest (key word slinger) of them all? »

    3. noise. the main channel stuff – the « I’m picking a something something out of my dog’s nose » kind of tweet. Sure, there are really useful, PIF tweets being unleashed (Pay It Fwd), but the ONLY people seeing those are the ones with the bots to sort through the keywords, and the precious few who are NOT following many people AND are also logged in at the moment the tweets are made. Therefore, NOISE – and therein lies one of the many « clevernesses » of Twitter – because that main channel noise OBFUSCATES what is really going on behind the scenes while nobody is watching: business relationship development on a grand scale – perhaps a scale that has never been seen before in human history.

    After all, the combination of personal bio, cleverness of handle, style of avatar, professionalism of skin, stats, and quantity/quality of tweet content (all 6 of which are relevant, but the WEIGHT of each one varies greatly) is the most amazing FILTERING MECHANISM ever invented – whether or not that was the initial intent of Twitter’s architects.

    As for following people with very large followings, WHY WOULD ANYONE?

    Are people REALLY gaining value from what Ashton Kutcher tweets about? Have you looked at his tweets? How much money has he made for his followers lately? hehehe it’s just vicarious living behavior – little different from most TV watching or traffic accident rubber-necking.

    My criteria for following has little to do with the number of followers – it’s the PARITY that matters (and of course, the tweets, bio, skin, etc) – parity meaning are the « friends » and the « followers » close in number? If not, then I get suspicious as to their agenda and also whether they REALLY want to communicate or just be the star of some electronic fan club (almost ALL the top 100 on twitter are just useless fan clubs – no different than the FAN SITES these people already largely possess anyway) NO ADDED VALUE, really from their twitter account (and many have the tweets, or lack thereof, to prove me right)

  69. Pingback: 10 façons d'intégrer Twitter dans son blog | Presse-Citron

  70. Suiet à un micro-trottoir assez récent, et un petit tour d’horizon de mes proches, je me suis rendu compte que peu de personnes connaissent Twitter comparé à Facebook par exemple.

    J’ai à mon tour tenté d’expliquer la chose… avant de me rappeler que j’avais vu ce billet chez toi, bien plus synthétique et explicite je trouve.

    Mais tant pis, je suis lancé, je continue: http://www.aspectgeek.com/2009.....buter.html

    Avec un trackback vers ton billet.

  71. Pingback: micro messaging « gate72

  72. Pingback: Suivez Toprural sur Twitter ! Mode d’emploi | Blog Toprural

  73. Pingback: Twitt again ! « Mg's Blog

  74. Pingback: TweeSpeed: la vitesse de Twitter en temps réel | BelgoIT

  75. Pingback: Le billet des hybrides « Le Congrès de l’ABF 2009

  76. Pingback: Guide Twitter, Part IV : Les Search Operators | MACCILABO

  77. TWITTER HELP! aidez moi!
    j’ai cliqué hier comme un gogo dans sur un lien extrafollowors.com via l’application twitterfon sur iphone et depuis je ne peux plus accéder à mon compte via twitterfon ou autre application client twitter, alors que je peux continuer à y accéder via le web…
    une recherche rapide m’a montré que ce site est un scamer (bannissez de vos following tous ceux qui postent ce site!) et j’ai immédiatement changé mon mot de passe et bloqué l’envoyeur. MAIS donc depuis j’ai ce problème étrange. J’ai vidé le cache de twitterfon, désinstallé/réinstallé twitterfon etc… mais comme le blocage existe aussi avec d’autres app comme twiterific, je me dis que le problème est ailleurs… mais où? 😉
    si quelqu’un pouvait m’éclairer là-dessous ou m’aider à trouver un solution, ce serait GENIAL!!!

    jf

  78. Pingback: 5 types de billets pour un blogue en santé « Etienne Chabot’s Blog

  79. Pingback: Le dictionnaire de Twitter | Presse-Citron

  80. Pingback: les 10 commandements sur twitter | Les tergiversations d`une fille

  81. Pingback: encore des codes et du jargon, c’est insupportable « The Media Hall Company

  82. Pingback: Mon blogue fête son premier anniversaire. L’heure des bilans. « Etienne Chabot's Blog

  83. Pingback: Maitriser Twitter « YoungPlanneur

  84. Un site hyper pratique qui regroupe toutes les personnes influentes sur twitter en France, du journaliste au politique en passant par les dirigeants… Un vrai who’s who du net ! http://www.peopletwit.com

  85. Pingback: Twitter, ce qu’il faut savoir pour bien débuter | goomba

  86. Pingback: Twitter, ce qu’il faut savoir pour bien débuter | goomba

  87. Pingback: Twitter, ce qu’il faut savoir pour bien débuter | goomba

  88. Pingback: 25 recommandations à faire pour lancer ses amis sur Twitter |

  89. Pingback: 25 recommandations à faire pour lancer ses amis sur Twitter |

  90. Pingback: TWITTER ou GAZOUILLIS РTarantella Strat̩gie Interactive

  91. Pingback: Je tweete, tu twettes… « La Geekerie

  92. Bonjour,je débute sur twitter et j’aimerais savoir comment on fait pour voir les photos des autres. (:

  93. Pingback: 7 raisons d’utiliser Twitter pour promouvoir sa startup - Marketing Professionnel

  94. Pingback: Twitter aurait dû imposer sa vision des retweets | WebTribulation

  95. Pingback: LOL! Les moines copistes de Citeaux ont inventé le langage #Twitter et SMS au Moyen-Age… — bourgogne live - La Bourgogne sur le web, en direct !

  96. Pingback: Capscreative - » Lexique twitter

  97. Pingback: # Serez-vous sur Twitter en 2011? | okcowboy

  98. Pingback: « Fleurs du mal » : Iran, révolution et web 2.0 | Vedocci

  99. Pingback: 5 ways to integrate Twitter into a website or blog « meandsocialmedia

  100. J’aimerais savoir ce que veut dire « cc », en ce moment je ne vois que ça sur Twitter
    🙂

  101. Pingback: Twitter : Comment j’ai succombé au chant des oiseaux | France.Disruptionblog

  102. Pingback: Cours 7 – Microblogging | MESFC Lyon2

  103. Pingback: Twitter pour les débutants | LaloCommunity

  104. Pingback: Twitter : What are you linking ? | Blog de Régis Vansnick

  105. Pingback: Le jargon de Twitter expliqué en images | Outils numériques pour bibliothèques | Scoop.it

  106. Merci 😉
    Je decouvre avec l appli twitter classic sur iphone qui a été remise au gout du jour et ca me semble clair !!
    Joyeux tweets et bonne annee …

  107. Pingback: social media | Pearltrees

  108. Pingback: Puissance 3 | ça urge

  109. Pingback: Ce que fut la web-campagne

  110. Pingback: Ce que fut la campagne présidentielle sur le web

  111. Bonjour
    Comment expliquer la fenêtre « interdit » lorsqu’ membre de twitter veut me suivre ( devenir de mes followers) merci

Lire les articles précédents :
Codeur.com met un pied à l’international et ouvre un blog pour les développeurs

Codeur.com[1], que vous connaissez certainement en temps que fidèle partenaire et annonceur sur Presse-citron, continue son développement et ouvre Joblance,...

Fermer