Le premier clone de Kickass Torrents est déjà en ligne !

Le propriétaire d’IsoHunt lance un clone de Kickass Torrents, 24 heures après la fermeture de l’original.

Ce matin, nous évoquions la fermeture de Kickass Torrents, le site de téléchargement de fichiers torrents le plus utilisé d’internet (plus utilisé que Pirate Bay, d’après TorrentFreak) suite à l’arrestation de son propriétaire présumé en Pologne (il devrait être extradé aux USA) et à la saisie d’un compte bancaire ainsi que de noms de domaine.

Le site a été fermé, mais selon TorrentFreak, il s’agit d’une fermeture volontaire, dans la mesure où les autorités n’ont pas saisi le serveur. Et par ailleurs, les autres membres de l’équipe de Kickass Torrents (KAT) auraient encore la possibilité de relancer le site. Cependant, il est également possible qu’ils cessent toute activité puisque leur organisation a été compromise.

Aujourd’hui, cependant, une copie est déjà disponible. Et c’est le propriétaire d’IsoHunt, un autre site de téléchargement de fichiers torrents, qui l’a lancé sur kickasstorrents.website, comme le rapporte VantureBeat.

Après, il faut savoir qu’il ne s’agit pas d’une copie fidèle puisque des éléments de l’ancien site comme le forum sont absents. Les fichiers disponibles ne sont pas non plus complets.

En réalité, le but du propriétaire d’IsoHunt ne semble pas être de remplacer KAT, mais plutôt d’attirer l’attention sur ce qui s’est passé et d’en faire un symbole de résistance. Celui-ci profite en effet de ce site pour diffuser un manifeste contre ce qu’il qualifie d’atteinte aux droits des internautes.

« Nous pensons qu’il est de notre devoir de ne pas rester à l’écart, mais de nous battre pour défendre nos droits. Dans un monde où les attaques terroristes sont régulières, où les multinationales sont inondées d’argent pendant que des millions meurent de maladie et de faim, pensez-vous vraiment que es torrents méritent autant d’attention ? », lit-on dans ce manifeste, qui invite même les internautes à signer une pétition sur Change.org ainsi que sur le site de la Maison Blanche, pour qu’Artem Vaulin (le propriétaire présumé) soit libéré.

Le manifeste de Kickass Torrents

Pour rappel, les pétitions sur le site de la Maison Blanche doivent avoir 100 000 signatures pour qu’elles fassent l’objet d’une réponse. Celle qui demandait à Obama de faire abandonner les poursuites contre Edward Snowden a par exemple atteint ce nombre. Mais la réponse a (bien évidement) été négative.

Vers un phénomène « hydre » ?

Dans l’univers des torrents, un site n’est jamais vraiment mort. Lorsque Pirate Bay a connu la plus longue panne de son histoire, de nombreux autres sites étaient déjà disposés à prendre le relais. Un clone avait même décidé de se mettre en open source, pour permettre à n’importe qui de créer d’autres clones.

Pirate Bay clone

On peut aussi citer l’exemple d’IsoHunt. Le vrai site, isohunt.com, a été fermé en octobre 2013. Mais en janvier 2014, quelqu’un a lancé isohunt.to, qui a tout de suite fait un tabac (c’est le propriétaire de celui-ci qui lance kickasstorrents.website aujourd’hui).

(Source)


3 commentaires

    • Le but étant de repérer et d’arrêter les pédophiles et islamistes, fermer leurs sites revient à se tirer une balle dans le pied, puisqu’il n’y aurait plus aucun moyen de les surveiller.
      Fermer un torrent en revanche indique clairement que la volonté n’est pas de poursuivre les utilisateurs… Ce qui est un bonne chose !

  1. Il doit bien être possible de filtrer et empêcher l’accès de ces sites au public, par contre permettre les visites par des autorités compétentes en matière de répression .

    On doit bien savoir faire ça dans ce pays ?

Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Windows 10 Redstone
Windows 10 Redstone : un peu de patience, s’il vous plait…

L’Anniversary Update de Windows 10, aussi connue comme la mise à jour Redstone aura lieu à partir du 02 août,...

Fermer