Le prix des vidéos sera-t-il déterminé par la taille de votre écran ?

Le patron de Dreamworks voit un futur dans lequel nous paierons nos vidéos à la demande en fonction de la taille de notre écran.

Et si, demain, le prix de la vidéo en téléchargement légal dépendait de votre écran ? Prenons un exemple : nous sommes en 2018, vous voulez visionner le fameux Destination Finale 10 sur votre iPhone 8. Vous allez donc devoir le télécharger et, bonne nouvelle, comme votre écran de téléphone n’est pas si grand que ça, cela vous coutera 1€50. Cependant, vous ne pouvez pas apprécier toute la subtilité de cet excellent film, vous décidez donc de le regarder sur votre téléviseur. C’est possible, mais il vous faudra débourser quelques euros de plus pour que l’opération soit effectuée. Ce monde dans lequel le prix de la vidéo diffère selon l’écran sur lequel vous la regardez, c’est la vision de demain du patron de Dreamworks, Jeffrey Katzenberg.

Une chronologie des médias bouleversée

Selon Katzenberg, le modèle économique du cinéma sera chamboulé. Il prévoit la chose suivante : « Un film sortira et vous aurez 17 jours, ce qui représente exactement trois semaines, ce qui représente 95 % des revenus pour 98 % des films. Au 18ème jour, ces films seront disponibles de partout et vous payerez pour la taille. ». Ainsi, le patron de Dreamworks prévoit une modification de la chronologie des médias. Rappelons qu’en France, il faut actuellement 4 mois minimum entre la sortie d’un film en vidéo à la demande et jusqu’à 36 mois pour un film en vidéo à la demande par abonnement.

 Screens

Le futur ou une fausse bonne idée ?

Au niveau des tarifs, Katzenberg prévoit la chose suivante : 15$ pour un film taille cinéma, 4$ pour un téléviseur (190cm) et 1.99$ pour un smartphone. L’idée ne semble pas complètement farfelue, un film adapté pour un smartphone ou pour un téléviseur ne sera pas de la même qualité et ne pèsera pas le même poids. Cependant, l’application d’un tel modèle apporterait de nombreuses contraintes. Comment s’assurer qu’un film sera livré pour le bon écran ? Le transfert d’un écran à l’autre ne deviendra-t-il pas laborieux ? – car il faudra s’assurer que le supplément a été payé, que la taille et l’écran correspondent… -.

Êtes-vous prêt à payer plus ou moins cher selon la taille de l’écran que vous utilisez ou êtes vous plutôt partisan d’un format unique, au même tarif ?

(source)

Image: ‘IMG_4674
http://www.flickr.com/photos/12967790@N00/5378288606
Found on flickrcc.net


4 commentaires

  1. Il serait intéressant de savoir d’où viennent les chiffres de 95% du revenu de 98% des films.

    Sinon, pour la taille d’écran, la théorie est élégante mais très certainement fausse. Les films sur support numérique ne se vendent pas comme des kilos de patates mais comme un forfait à l’abonnement, généralement illimité, type Netflix, Spotify…

    Je ne suis même pas sûr qu’on continue à aller au cinéma dans 10 ans… Attente, prix prohibitifs, saleté… S’il y a bien une expérience qui ne soit pas socialement enrichissante, c’est bien celle d’aller au cinéma.

  2. Ben c’est déjà le cas sur les plateformes de VOD légales, non ? On choisit SD ou HD. Normal qu’on choisisse 4K quand ça arrivera. Aujourd’hui je ne connais aucun diffuseur qui va au-delà de la SD (enfin plutôt VGA d’ailleurs) sur un smartphone, donc c’est certain que la question ne se pose pas. Rare sont celles qui vont même au delà sur les tablettes.
    Il y aussi l’adaptatif qui fait que ça s’adapte automatiquement (mais sans paiement généralement), comme la chaîne DJing qui diffusera en VGA sur un iPhone, mais jusqu’en 720p60 sur une Apple TV ou un PC.

  3. Serait-il possible de publier les raison techniques qui pourrait être la cause de ce financement ?… car je me pose quelques questions…

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Foursquare : parfois, deux applications valent mieux qu’une

Changement de stratégie pour Foursquare, qui préfère scinder son activité en deux applications distinctes.

Fermer