Le Raspberry Pi 2 peut faire tourner Windows 10, et il ne coûte pas plus de 35$

Vous venez peut-être bien de trouver votre prochain media center. Le Raspberry Pi 2 a effectivement tout pour séduire.

Pi2ModB1GB_-comp

Le premier modèle s’est vendu à des millions d’exemplaires, faisant la joie des bidouilleurs du dimanche, ou des autres jours de la semaine. Son successeur, lui, va encore plus loin puisqu’il sera capable de faire tourner une version édulcorée de Windows 10.

Le Raspberry Pi 2 ressemble beaucoup à son grand frère. Il se présente ainsi sous la forme d’une carte livrée sans boitier et sans accessoires. Au premier abord, elle ne paye pas de mine mais il suffit de se pencher sur sa fiche technique pour tomber immédiatement sous son charme.

Un vrai ordinateur, de la taille d’un paquet de cigarettes

Là, c’est presque un sans-faute puisque la machine embarque un processeur composé de quatre coeurs cadencés à 900 MHz, des coeurs couplés à 1 Go de mémoire vive en LPDDR2.

D’après son constructeur, le petit ordinateur serait six fois plus puissant que son prédécesseur.

La connectique n’est pas en reste non plus. Il faut effectivement compter sur quatre ports USB, sur une prise Ethernet et sur une sortie HDMI ainsi que sur une prise audio.

Le Raspberry Pi 2 est dépourvu de mémoire interne et il faudra donc investir dans une carte SD pour pouvoir installer un système d’exploitation dessus. En marge, si vous voulez le connecter sans fil à votre box domestique, vous devrez aussi penser à acheter un dongle WiFi.

Si les utilisateurs pourront parfaitement installer leur distribution Linux préférée, ils pourront aussi opter pour Windows 10 puisque ce dernier sera supporté par la machine.

Microsoft a d’ailleurs indiqué que toutes les personnes inscrites au Windows Developer Program for IoT auront droit à une copie gratuite du système.

Si l’aventure vous tente, vous pouvez vous rendre chez Element14, RS Components ou même Materiel.net.

(Source)


7 commentaires

  1. Juste un truc au sujet des ports USB 2.0 + Ethernet 10/100 ils se partagent toujours la même bande passante ça n’a pas toujours pas évolué.

    Pour une appli mono-thread le gain de vitesse est de +85% environ

  2. Pingback: Le Raspberry Pi 2 peut faire tourner Windows 10...

  3. Grosse imprécision, très trompeuse.
    Windows 10 tournera dans une version adaptée, sans interface graphique, uniquement pour le développement de l’IoT. Ce n’est en aucun cas une version complète de l’OS, et le seul intérêt de MS c’est de proposer un concurrent à Linux qui prend toutes les parts de marché des développements de ce type d’appareils.

  4. @DODUTILS : Je ne savais pas, merci 🙂

    @ERGO_404 : D’après mes infos, cette version de Windows 10 ne pourra pas faire tourner les applications x86 classiques, mais les outils dispos sur le Windows Store marcheront sans problème.

  5. Le Raspberry ne peut pas faire tourner d’application x86 ou amd64, c’est techniquement impossible. Le coeur du Raspberry est un processeur ARM, qui ne possède pas les jeux d’instructions des x86 et successeurs.

    Inutile de vouloir ré-utiliser une application existante de Windows, seul des versions spécifiques, compilés pour ARM pourront être utilisable.

    A la rigueur, et selon les librairies utilisées, il peut être possible que des applications Windows CE soit utilisable. En effet, Windows CE est déjà compatible Raspberry : https://ceonpi.codeplex.com/

    Après, et de manière très personnel, je ne comprends pas l’intérêt de porter un Windows sur ce genre de machine. Une raspbian optimisée ne consomme entre 20 et 40 Mo de RAM. C’est juste mission impossible de faire ca sur un Windows. De manière général, un windows est comparativement plus lent qu’un Linux sur le même hardware. Et en plus, il existe des solutions mulétimédia déjà très bien développée (et fonctionnelle) pour Raspberry, comme le projet RaspBMC: http://raspbmc.fr/

  6. Bravo à Rasberry !

    Oui, l’annonce Windows est du flan. MS tente de surfer sur la vague Makers et de se refaire une viriginité.

    Le processeur n’est pas x86 mais ARM. Les applis x86 ne tourneront pas dessus. Certe MS pourrait faire un émulateur, mais celà serait trop lent et compliqué.

    Enfin, j’ai des gros doute sur le suivi des mise à jour par MS sur l’OS et pas de possibilité de faire « maison » : c’est pas du libre.

    Vu la quantité d’applis sur Android et le nombre sur Windows « ex RT » « ex-Phone OS » « ex-CE », il n’y a pas photo.

    Et enfin, ya toute la panoplie de solutions tournant sur Java et NodeJS qui fonctionnent nickel en dessus d’un simple Linux. Pour faire du IoT de haut vol ya pas photo.

    Domage qu’ils se focalisent pas pour faire une distrib officielle Android lorsqu’on a besoin d’une IHM « grand public ». Ubutu, c’est top. Mais celà demande toujours une adaptation du public. On peut pas l’utiliser pour un mode kiosque par exemple au contraire d’Android.

  7. @MARTINLBB : juste pour info il est « techniquement » tout à fait possible de faire tourner des applis x86 sur RasPi via une émulation x86 même si bien bien sûr les performances du processeur du RasPi ne permettront pas de faire tourner Windows, tout au plus on pourra faire tourner de vieux jeux MSDOS, donc ça sera juste pour le fun.

    Il existe plusieurs émulateurs x86 portés sur RasPi : DosBox ou DosEmu ou rpix86.

    Il existe aussi le fameux émulateur de M.A.M.E qui émule des dizaines d’autres processeurs utilisés dans les bornes d’arcade.

    Je me demande d’ailleurs ce que ça va donner sur un Rpi 2 qui devrait donner un bon coup de boost aux performances !

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Apple Watch Tesla
Cette application vous permettra peut-être de contrôler votre Tesla avec l’Apple Watch

Si vous cherchez encore une excuse pour acheter une Apple Watch, alors c’est l’article qu’il vous faut.

Fermer