Le saviez-vous ? Votre avatar influe sur votre comportement !

Une étude à base de jeu vidéo et de sauce chocolat/chili a établi un lien entre l’avatar incarné dans le monde virtuel et le comportement du joueur dans la vie réelle.

Aujourd’hui, la question de choix moral est devenue une composante quasi systématique du jeu vidéo. Allez vous devenir un héros sans peur et sans reproche, adulé par toute la ville, allez vous devenir une entité dangereuse semant le chaos sur sa route ou allez vous choisir de rester neutre et de ne pas suivre une voie toute tracée ? Ces considérations se retrouvent également dans les MMO, avec des factions plus ou moins tournées vers le bien ou le mal. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que le choix de votre avatar et de ses actions pourraient bien influencer votre vie réelle.

Superman ou Voldemort ?

Gunwoo Yoon et Patrick Vargas, de l’université de l’Illinois, ont décidé de se poser cette question : notre avatar nous influe-t-il ou pas ? Et la réponse, après une étude sur 194 jeunes étudiants, semble être oui. Les personnes testées devaient jouer à un jeu vidéo dans lequel on leur assignait un personnage : soit Superman, super-héro défenseur de la veuve et de l’orphelin ici représentant du bien, soit Voldemort, grand méchant de la saga Harry Potter ici représentant du mal, soit un personnage neutre… un cercle. Le jeu, un ludiciel sur lequel le joueur devait tirer sur des cibles, proposait d’éliminer des vilains si l’avatar était Superman ou des héros si l’avatar était Voldemort.

Avatar

Chocolat ou Chili ?

Après cette première expérience, les étudiants devaient remplir un deuxième test sans savoir qu’il était lié au premier. Les testés devaient gouter deux sauces, l’une au chocolat et l’autre au chili, puis, choisir l’une d’entre elles qu’un futur participant aurait à manger. Le résultat est sans appel : ceux qui incarnaient Superman ont, en grande majorité, choisi de donner de la sauce chocolatée à leurs camarades (environ 2x plus de chocolat que de chili) alors que ceux qui jouaient sous les traits de Voldemort font exactement l’inverse (environ 2x plus de chili que de chocolat).

Sous le masque virtuel

Conclusion de l’étude ? Ceux qui incarnent des vilains dans les jeux vidéo sont plus propices à faire des mauvaises blagues ? Voici ce qu’en disent les deux chercheurs responsables de l’enquête : « Les gens ont tendance à ignorer l’influence de leur avatar sur leur comportement personnel. […] Dans les environnements virtuels, les gens peuvent librement choisir des avatars qui leur permettent d’opter pour ou contre certains groupes, entités ou situations. Les consommateurs et les habitués devraient se souvenir des puissant effets d’imitation lorsqu’ils équipent leur masque virtuel. ». Je le savais : systématiquement choisir le rôle du gentil dans tous les jeux finirait bien par payer un jour…

(source)

Image: ‘Heavy Stuff
http://www.flickr.com/photos/7820032@N05/7682548938
Found on flickrcc.net


Un commentaire

  1. En choisissant un avatars ont veux surtout être ou ressemblé à l’avatars c’est une étude sérieuse moi j’ai choisi de mettre un Che Guevara par ce que je suis dans une situation de rébellion et mes tweet et poste sont très engagés et pas de langue de bois à la Che quoi.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Bon Plan : des ouvrages de la bibliothèque numérique ENI en libre accès

Si vous étudiez l’informatique ou si vous souhaitez approfondir vos connaissances, profitez vite : ENI met des ouvrages en accès...

Fermer