Le streaming : une technologie connue, incomprise & vouée à disparaître ?

Comment le streaming est perçu par le consommateur ? Presse-Citron & Clic and Walk ont fait un sondage pour le découvrir.

Clic and Walk

Un sondage a été réalisé le 26 Mars dernier auprès de la communauté de Presse-Citron et de Clic and Walk pour connaître les avis consommateurs sur le streaming. Pourquoi préférer le streaming ? Pourquoi rester au CD ou au MP3 ? Toutes ces questions trouveront des réponses dans la suite de cet article.

L’étude a été réalisée auprès de 1250 répondants qui ont été parmi les plus rapides à se connecter à l’application iPhone ou Android Clic and Walk et répondre au questionnaire.

La parité homme/femme est respectée avec 51,1% de femmes pour 48,9% d’hommes et une bonne représentation de tous les âges.

sexe-age-streaming

Le streaming : un service connu mais mal compris

Si ce sont 92,6% de nos interrogés qui disent connaître le streaming… seul un peu plus de la moitié de cet échantillon en est utilisateur (55,3%). Si l’idée de streaming musical ne semble donc plus à évangéliser, il faudra probablement éclaircir quelques points qui restent obscurs pour nombre d’entre eux. En effet, l’un d’eux exprime sa préférence en ces termes : « Je préfère acheter des CD car, au moins, l’artiste touche de l’argent ». Si cette vision est fausse (les artistes sont également rémunérés par le streaming de leurs chansons), elle revient souvent parmi les consommateurs sondés.

Au final, ce n’est que 58,1% de notre échantillon qui expriment un avis positif sur le streaming en le considérant comme « bientôt la norme pour écouter de la musique » (à 43,2%) ou simplement comme une technologie « géniale » (14,9%). Il y a donc une vision négative du streaming pour les 41,9% restants avec 27,3% de répondants le voyant comme « voué à disparaître » et un autre 14,6% qui le considèrent comme « dangereux pour les artistes ».

Je préfère le CD…

Et lorsqu’il faut pointer les défauts du streaming, 42,4% des consommateurs regrettent l’absence d’un support physique. Lorsqu’il leur sera demandé plus tard dans le sondage d’exprimer avec leurs propres mots la raison de leur préférence, ils diront notamment :

« Je préfère le CD car cela a un coté authentique, l’objet en lui même est un souvenir ». 

« On dispose d’un coffret avec photo de l’artiste, la liste des chansons et on peut faire une belle collection. La notion de support est importante je trouve »

« Je préfère le CD car c’est plus authentique, la musique n’est pas que de l’écoute, c’est un objet, un visuel aussi »

« Je préfère le CD pour pouvoir le prêter ou le revendre ! »Â 

« Je préfère le CD car j’aime posséder l’objet »Â 

« Je préfère le CD parce que une fois acheté la musique m’appartient vraiment »

Il y a ainsi un fort sentiment de possession de la musique à partir du moment où elle est associée à un support physique. Et même si le prix de 9,99€ du streaming est attrayant, le fait de perdre l’accès à sa collection en résiliant son abonnement représente un véritable frein.

Je préfère le streaming…

Le streaming gagne pourtant du terrain même chez la population qui préfère le CD grâce à l’avantage économique :

« Je préfère les CD mais je n’ai pas le budget. J’aime Spotify car j’y trouve toute la musique que je cherche ! Un Shazam d’un morceau qui passe à la radio et hop, je l’ai dans ma playlist. »

streaming

Dans les autres défauts, il y a le fait de ne pas trouver toute la musique que l’on aime (pour 41,3% des gens). La qualité audio arrive en dernier avec 16,3%.

Dans un second temps, nous avons demandé aux sondés de se connecter à Deezer ou Spotify et nous donner leurs premières impressions. Le sentiment est généralement positif avec une surprise face à la simplicité d’utilisation et à la diversité du choix disponible. Les mots les plus souvent utilisés sont « cool », « facile », « pratique », « rapide ».

Du côté des défenseurs du streaming, les arguments sont souvent les mêmes :

« Je préfère écouter de la musique en streaming parce que ça me permet de découvrir beaucoup d’artistes que je n’aurais pas connus via CD »

« Je préfère le streaming car :

– pas de stockage
– gain de place
Рprend pas la poussi̬re
– directement sur tous mes appareils
– beaucoup de musique
– découvertes d’artistes. »

« Je préfère le streaming car on peut changer de chanteur rapidement, alors qu’avec les CD il faut changer de CD sans arrêt »

« Je préfère le streaming parce que c’est plus pratique et moins cher. »

Deezer ou Spotify font donc partie des services qu’il n’est plus nécessaire de présenter aux consommateurs. Le streaming est clairement identifié comme une alternative à l’achat de CD ou au téléchargement de MP3. Utilisé par une moitié des sondés, l’autre moitié en a clairement une image négative avec à la fois des défauts bloquants (issus d’une conception où la possession physique est importante) et le sentiment qu’il représente un danger d’une façon ou d’une autre. Si le streaming semble donc avoir une bonne pénétration auprès des répondants, l’autre moitié sera très difficile à atteindre dans l’immédiat. Nous nous dirigeons apparemment vers une longue cohabitation des supports, avec de nombreux réfractaires au streaming qu’il sera impossible à convaincre.


13 commentaires

  1. Pourquoi ne pas intégrer le téléchargement de MP3 un peu plus dans le débat ? Les reproches faits au streaming sont quasiment tous applicables au MP3 ! Du coup vous comparez CD et streaming… en zappant le mp3. Ce serait comme comparé le vinyle au Mini Disc (en zappant la K7 et le CD au passage).

    Des analyses sur l’age seraient intéressantes aussi : qui veut encore rester au CD ? Les plus vieux ou les plus jeunes ? Je ne serai pas surpris que les 18-24 soient moins attachés au CD par exemple… Et si ce n’est pas le cas, je ne demande qu’à être surpris par votre sondage !

    Et pour finir, votre panel étant basé sur votre lectorat uniquement, je suis tenté de dire qu’on est loin d’un panel représentatif des Français, des européens ou du monde… Titrer « Le streaming : une technologie connue, incomprise & vouée à disparaître ? » c’est un peu too much les gars !

  2. luckygulli

    Et il n’y a pas l’option je préfère la télécharger une fois pour toute pour ne pas avoir à :
    – Me connecter sur internet
    – Écouter les publicités régulières
    – Pouvoir l’écouter quand je veux, plus rapidement qu’en naviguant
    – Ne pas avoir un morceau car il ne se trouve pas chez Deezer ou le contraire
    – Ne pas changer de service quand l’un n’a pas le morceau voulu

    J’en oublie forcément…

  3. Les seuls vrais inconvénients objectifs du streamings sont le caractère incomplet du catalogue, et l’évolution invisible du catalogue. Pour ce second point, je parle des morceaux qui disparaissent parfois du catalogue, suite à des changements d’accord avec les maisons de disque… On perd parfois des perles du jour au lendemain sans en être averti. Quand c’est ton morceau préféré, ça fait mal !

  4. Le top ce sont les CD des autres :
    – Ils ne coutent pas cher
    РIls sont num̩risable facilement et rapidement (lecteur windows multim̩dia par exemple)
    – Ils peuvent ensuite être rendus à leur propriétaire sans nous empêcher d’écouter le musique
    – Ils offrent ainsi les avantages du CD
    РIls offrent ainsi les avantages du num̩rique
    – Ils sont copiable sous la forme d’un CD si besoin
    – Ils peuvent être échangés facilement à d’autres sans être dégradés
    – Et j’en oublie sûrement 😉

  5. @SNS: il me semble que les offres payantes permettent d’écouter hors ligne ses playlists.
    Mais je suis d’accord, ça reste virtuel et vaporeux et on dépend fortement de la plateforme et du kbps rippé… rien de tel que les mp3 maison bien compressés à partir de CD et un petit shuffle ^^

  6. @JeRetiens : je confirme la disponibilité hors ligne sur Spotify payant, l’absence de publicité aussi, et on peut choisir sa qualité d’encodage (la meilleur correspond à du 320Kb/s ce qui correspond à la qualité haute qu’on trouve sur les téléchargements MP3 grand public.).

    Pour le coté « immatériel », ça me fait penser aux grands mères qui gardaient leur argent en liquide sous le matelas parce que « le bon vrai billet, il n’y a que ça de vrai ». Je comprends le coté « romantique » de l’objet, mais les emails ont remplacé les courriers papiers depuis longtemps dans l’usage quotidien, et les courrier papier n’est utilisé que pour les occasion officielles ou vraiment importantes (faire-part, échanges amoureux, etc). Perso j’ai Spotify pour le son de tous les jours, et iTunes pour les trucs que je veux êtres sûr de garder… Et quelques rares CDs et vinyles pour les cadeaux qu’on m’a fait, ou les trucs vraiment sentimentaux (que je n’écoute jamais sur le support du coup).

  7. Mouais …

    Streaming ne veut pas dire illegal !
    Bien trop de gens penses ca la preuve le commentaire de Georges ou encore les 15 % qui le pensent « dangereux pour les artistes ».

    Le streaming c’est pas que la musique ! NetFlix $8 / mois pour des films illimités !
    Alors si la location ne fait pas peurs au gens pour 20Euros (Je connais pas les futures prix de NETFLIX en france) on a quand meme musiques et films illimité pour vraiment pas cher.

    Quand je vois le prix de canal sat et compagnie ca me fait doucement rire,deplus si on considere les boxes (free …) , il me semble bien qu’elle utilise le concept du streaming (non ?), et si c’est le cas le streaming c’est juste l avenir.

    Donc je suis comme Buzz, connue (si on veut) imcomprise (OK) vouee a Disparaitre non clairement pas ! Jeux online a distance, Boxes TV, offre a la NetFlix, Dezzer and CO. Et surtout le piratage qui fait que le streaming a de long jours devant lui ! ai-je dit Popcorn Time? (Ok de la lecture en stream de torrent a la volé c est pas vraiment du streaming, mais d autre system du meme genre existe surement )

  8. Bonjour, moi perso il y a presque deux ans que j’ai pas toucher à un CD, primo j’ai pas de baladeur, ni appareil à faire tourner le CD chez moi, je suis tous le temps collez à mon ordi donc je vous fait pas une photo et quand je fait ma marche le matin j’emporte mon nano shufle avec moi et j’ai alors plus que 250 titre avec un son irréprochable 🙂 alors pour moi les CD c’est comme les vinyles !!

  9. Après 2 ou 3 ans sans toucher un CD, j’ai filé ma grosse collection de CD à mon fils de 5 ans. Il en a maintenant plus l’utilité que moi. Je ne reviendrais pas en arrière, j’ai deezer sur ma TV, sur mon PC et son mon mobile.

    Et tant pis pour les groupes qui ne veulent pas être disponibles en streaming ou ceux qui signent des exclus… à terme on les aura oublié, c’est vraiment dommage, mais il y a déja tellement de bonne chose à écouter qu’on arrivera à s’en passer.

  10. Le gros inconvénient pour moi c’est qu’on n’est plus propriétaire de la musique qu’on écoute.
    J’aime avoir ma musique disponible en ligne, mais pas liée à un abonnement ou à un fournisseur.

    Alors je télécharge, convertit mes CD souvent introuvables ailleurs (auto-produits, etc…) et jes les uploade sur mon espace google play music.

  11. Personnellement, je préfère télécharger la musique une bonne fois pour toute et la mettre sur mon téléphone et ainsi ne pas dépendre d’un abonnement. De plus, j’évite de me connecter sur Internet et surtout ce que je ne supporte pas: les publicités intempestives qui viennent nous embêter et qu’on ne peut pas ignorer après chaque chanson!

  12. @Ben : Où dans mon commentaire as-tu vu illégal ou piratage ? Je parle simplement de se prêter des CD et des avantages de cette méthode face au streaming… Tu prends ce sujet trop à coeur tu ne comprends même pas ce que tu lis…

  13. Pour moi, il manque un point négatif du streaming qui me paraît évident:
    « Je ne passe pas au streaming du fait de la consommation de data et de batteries sur mes appareils mobiles. »
    C’est pour moi le principal frein au streaming. Même si les applications comme Spotify ont maintenant la possibilité de télécharger le morceau (mais ce n’est plus vraiment du streaming… ;))

Send this to friend

Lire les articles précédents :
kitchen trotter
Kitchen Trotter : meilleure Start-Up Presse-Citron 2014, catégorie « Innovation en cuisine »

La start-up Kitchen Trotter est finaliste du concours Start-Up Presse-Citron 2014 et viendra pitcher le 27 Mai 2014 lors de...

Fermer