Le test de la semaine : Sony Xperia X, le nouveau visage de la marque Xperia

Cette semaine dans le test de la semaine nous nous intéressons au Xperia X, un smartphone milieu/haut de gamme du constructeur Sony.

test-xperia-x

Surprise du MWC, la série X incarne « le nouveau visage de la marque Xperia » selon Sony, suffisant pour rester parmi les meilleurs et prendre la succession de la série Z ? C’est ce que nous allons découvrir.

Présentation

Il n’était pas attendu lors du dernier MWC mais Sony a créé la surprise en annonçant non pas un mais trois nouveaux smartphones afin d’inaugurer la famille Xperia X. Trois modèles pour viser des publics différents, du haut de gamme avec le Xperia X Performance, de l’entrée/milieu de gamme avec le Xperia XA et le Xperia X qui nous intéresse aujourd’hui pour le milieu/haut de gamme.

Une gamme complète qui a la lourde tâche de succéder à la famille Z dont nous avions pu tester deux de ses membres : le Xperia Z5 Premium et le Xperia Z5 Compact.

Si l’on se fie au tableau de Sony, le Xperia X se rapproche du Z5, difficile donc de le positionner comme un simple appareil milieu de gamme et comme le démontre sa fiche technique, le smartphone de Sony se positionne entre milieu et haut de gamme.

Constructeur : Sony
Modèle : Xperia X
Dimensions : 143 x 69 x 7,7 mm
Taille d’écran : 5 pouces
Technologie d’écran : IPS LCD
Ecran : 1920 x 1080 (441 ppp)
Poids : 152 grammes
Capacité de la batterie : 2 620 mAh
Appareil photo principal : 23 mégapixels
Appareil photo avant : 13 mégapixels
Version Android : 6.0.1 Marshmallow
Interface utilisateur : Xperia UI
RAM : 3 Go
Mémoire : 32 Go (interne) + microSD (jusqu’à 200 Go)
Processeur : Qualcomm Snapdragon 650
Nombre de cœurs : 6
Fréquence d’horloge maximale : 4 x 1.4 GHz (Cortex-A53)
2 x 1.8 GHz (Cortex-A72)
Connectivité : A-GNSS (GPS + GLONASS), Wi-Fi Miracast, Bluetooth® 4.2, DLNA, Google Cast, NFC
Couleurs Blanc, Noir graphite, Or lime, Or rose

Un écran IPS de 5 pouces avec une définition Full HD, 3 Go de RAM, un capteur de 23 mégapixels à l’arrière et 13 mégapixels à l’avant, un stockage confortable (32 Go + microSD). Le Xperia X ne manque pas d’atouts et se rapproche du haut de gamme mais son processeur (Snapdragon 650), l’absence d’étanchéité (le Xperia Z5 était certifié IP68) et sa définition Full HD, à l’heure où les modèles haut de gamme adoptent des résolutions supérieures, nous rappelle que ce Xperia X a aussi les traits d’un modèle milieu de gamme 2016.

Design

A plusieurs reprises, nous avons pu tester des smartphones Sony sur Presse-citron et malgré le changement de série, ce Xperia X est très proche de la série Z.

Une absence de changement qui peut irriter mais Sony a quand même apporté quelques retouches intéressantes. Le Xperia X dispose de bordures arrondies et d’un dos tout en métal qui lui assure une prise en main excellente avec un poids correct (152 grammes).

test-xperia-x(0)

On ne change pas une équipe qui gagne ?

Par rapport au Xperia Z5, certains regretteront l’absence du verre dépoli sur la face arrière mais les tranches arrondies améliorent encore la prise en main et comme souvent avec Sony, les finitions sont irréprochables.

Concernant les boutons, le on/off qui sert également de lecteur d’empreintes digitales demande un petit temps d’adaptation mais son positionnement est idéal.

test-xperia-x(1)

A l’inverse et comme sur la série Z, le positionnement du bouton permettant le réglage du volume n’est pas idéal.

Sony joue encore une fois la carte de la continuité et si cela est un peu décevant, la prise en main de ce Xperia X nous fait aimer son design. Innovant ou efficace, le choix du design dépendra de l’utilisateur mais pas de doute ici, le Xperia X est efficace et son côté sobre et élégant ne manque pas de charme.

test-xperia-x(2)

Ecran

Plus petit que le Z5 (5 pouces contre 5,2 pouces), le Xperia X a droit à une dalle IPS (Triluminos) avec résolution Full HD et Sony frappe fort.

En effet, l’écran est une réussite avec une très bonne luminosité même en plein soleil, de bons contrastes et des angles de vision excellents grâce à la dalle IPS.

Les couleurs sont fidèles avec le mode X-Reality même si on notera une légère tendance à tirer vers le bleu. Les plus exigeants pourront se tourner vers la partie réglage pour y remédier.

test-xperia-x(3)

Le design et les finitions font du Xperia X un modèle capable de rivaliser avec le haut de gamme et son écran confirme cette impression. Même si le choix d’une dalle Full HD est un peu juste pour la réalité virtuelle, on ne se lassera pas de faire défiler ses photos et vidéos sur cet écran.

Interface

Le Xperia X embarque Android 6.0.1 Marshmallow et comme pour le design, c’est la continuité qui prime. Sans fioriture, l’interface est efficace et agréable, une bonne nouvelle pour les amateurs de smartphones Android.

On pourra toutefois pester sur le nombre d’applications pré-installées et les partenariats de Sony. Comme sur beaucoup d’appareils, les applications de Google sont présentes mais on se retrouve également avec des applications tels que la boutique Amazon et SwiftKey.

Si ce dernier, récemment racheté par Microsoft, est un des meilleurs claviers sous Android, c’est une petite surprise de ne plus voir le clavier Sony qui était lui aussi très efficace. Heureusement, il est possible de désinstaller les applications pré-installées.

Performances

Contrairement au Xperia X Performance et son Snapdragon 820, le Xperia X doit se contenter d’un Snapdragon 650, une différence qui permet de rappeler que les deux ne sont pas dans la même catégorie mais notre modèle ne manque pas de répondant.

Screenshot_20160824-22414

Sans surprise, le Xperia X est parfaitement fluide avec le Snapdragon 650 et s’en sort très bien au quotidien avec ses 3 Go de RAM, on en attendait pas moins.

Cependant, il est un peu plus surprenant de le voir encaisser sans sourciller les jeux et applications les plus lourdes du Play Store. Le Xperia X est à l’aise en toute circonstance et cerise sur le gâteau, il ne chauffe pas.

Une très bonne surprise pour ce smartphone qui n’a pas à rougir face à la concurrence.

Multimédia

Sony a équipé son Xperia X d’un capteur 23 mégapixels qui fonctionne avec une résolution de 8 mégapixels par défaut. Pour la partie vidéo et son, on s’attend à de l’excellent avec son écran 5 pouces et un lecteur maison de qualité.

  • Photo

Malgré ses 23 mégapixels qui offrent un haut niveau de détails, le Xperia X n’est pas le meilleur photophone et confirme une nouvelle fois que la course aux pixels est inutile.

S’il est en dessous d’un LG G5 par exemple, le Xperia X n’est pas pour autant un mauvais photophone et offre de bons résultats avec une bonne luminosité, les photos sont détaillés et les couleurs flatteuses, un peu trop d’ailleurs si on y regarde de plus près.

test-xperia-x(4)

Lorsque la luminosité est faible, c’est une autre histoire et le capteur de Sony est bien moins à l’aise. La partie photo a finalement peu évolué par rapport à la série Z et si le déclenchement est plus rapide, le traitement photo est lent. La faute peut-être au Snapdragon 650 qui montre ses limites et gâche quelque peu l’expérience utilisateur.

A l’avant, le capteur de 13 mégapixels est idéal pour les amateurs de selfie.

(également disponible sur Dropbox)

Enfin, l’application photo est complète et facile à maîtriser.

Screenshot_20160824-222606

Screenshot_20160824-222614

  • Son

Les haut-parleurs sont installés sur la façade et donne un son relativement puissant et de qualité. En revanche, la sortie casque aurait pu bénéficier d’un peu plus de puissance.

  • Vidéo

L’application maison de Sony ne déçoit pas et les qualités de l’écran permettent de profiter de ses vidéos.

Autonomie

Le Xperia X est équipé d’une batterie 2620 mAh, c’est moins bien que sur le Z5 (2900 mAh) mais le Snapdragon 650 et Android Marshmallow permettent à notre modèle d’avoir une bonne autonomie.

On peut espérer tenir une journée et demie sans sacrifier les performances et activer le mode Stamina, une fonctionnalité efficace mais qui limite les fonctionnalités du smartphone.

Le rapport qualité/prix

Le Xperia X est proposé à 599 euros (une version 64 Go dual-SIM est également disponible à 649 euros). Un prix haut de gamme pour un smartphone qui ne l’est pas totalement et c’est bien le problème de ce modèle.

Avec son statut de smartphone milieu/haut de gamme, le Xperia X est difficile à placer sur le marché, trop cher pour être milieu de gamme et pas assez performant pour concurrencer les ténors.

Certes Sony est une marque connue et reconnue mais à ce prix, son smartphone doit faire face à un LG G5 ou Galaxy S7 qui vise la place de numéro un sous Android, sans compter les smartphones d’un constructeur comme Huawei.

Conclusion

Le Sony Xperia X est un bon smartphone avec d’excellentes finitions, une interface efficace et de belles performances. La partie photo déçoit si on le compare aux meilleurs smartphones du marché mais il faut rappeler que le Xperia X est présenté comme un appareil milieu de gamme.

Malheureusement son prix le situe bien loin des autres smartphones milieu de gamme et terni le bilan d’un smartphone qui ne manque pas d’atouts.

J’aime

  • Le design
  • La qualité des finitions
  • Les performances
  • L’écran

J’aime moins

  • Le prix élevé
  • La partie photo
  • L’absence d’étanchéité
  • Le manque d’innovation de la part de Sony

2 commentaires

  1. Ça serait pas mal de prendre l’habitude de préciser dans les specs techniques photo si le capteur est 4:3 ou 16:9 (il y a une capture d’écran plus bas dans le test et on voit 23MP en 4:3 donc on a indirectement la réponse) et l’angle pour savoir si on est plus proche d’un 35mm que d’un grand angle ce qui a son importance.

    • Thomas-Estimbre on

      Bonjour Dodutils,

      C’est noté, j’ajouterai cela dans les prochains tests :). Merci pour la suggestion

Répondre

Lire les articles précédents :
Harald Dettenborn [CC BY 3.0 de (http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/de/deed.en)], via Wikimedia Commons
A peine sa candidature annoncée, Sarkozy est victime de cybersquatting

"Toutpourlafrance.net" redirige vers des nains de jardin. Sarkozy n’a sûrement pas apprécié la blague.

Fermer