Le Vietnam censure à son tour les réseaux sociaux

Au Vietnam, il est maintenant interdit d’utiliser les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter pour discuter de l’actualité politique. Le décret 72 les réserve à un usage « personnel ».

Certains pays d’Asie sont déjà réputés pour la censure et les interdictions multiples qui y sont en vigueur. Nous pouvons citer l’interdiction des réseaux sociaux Facebook et Twitter en Chine ou encore cette loi qui interdit les jeux vidéo. Sachez également que dans nombreux des pays de ce continent, les jeux d’argent sont interdits ou, parfois, réservés aux touristes. A cette liste non-exhaustive s’ajoute maintenant le fameux décret 72 qui vient d’entrer en vigueur. Celui-ci limite tout simplement l’utilisation des réseaux sociaux par les vietnamiens aux seuls fins personnels. C’est-à-dire que les citoyens de ce pays peuvent utiliser Facebook, Twitter (et les réseaux sociaux ou plateformes de blog en général) pour raconter leurs vies, mais pas pour discuter, partager ou publier « politique ».

Il est également interdit d’utiliser le web pour mener des actions contre l’Etat ou pour déstabiliser le pays. Seuls les médias officiels peuvent bénéficier d’une exception.

Ces mesures font suite à des activités de blogueurs vietnamiens qui auraient partagé des contenus qui n’ont pas plu au parti unique du pays. Au mois de juin, un bloggeur dénommé Pham Viet Dao avait été arrêté pour avoir abusé de la liberté qui lui est offerte sur le web. Celui-ci tenait un blog critiquant les têtes du pouvoir et la politique de pays. Le cas de ce dernier ne serait pas isolé, si l’on se fie aux informations de la BBC.

Le décret 72 a déjà été largement critiqué par les pays occidentaux, les services web, la blogosphère et les organisations comme reporters sans frontières.

Cette mesure va certainement priver les vietnamiens des informations indépendantes qui émanent généralement des bloggeurs, des réseaux sociaux et des forums de discussion. Le but semble évident : les seules informations doivent provenir des médias officiels qui (je pense) sont contrôlés et peuvent subir des pressions.  

(Source)

Crédit Image :

Aviva West

letsgoeverywhere
Photo prise le : 29 août 2006.

Hanoï, Ha Noi, Viêt Nam

 


4 commentaires

  1. C’est malgré tout dommage. Si encore la presse locale était 100% fiable, sa pourrait le faire. Mais la, comme dans chaque pays aucune presse n’est pas soumise à la pression, on ne peut pas s’y fier complètement.

  2. c’est « drôle » comme les gouvernement de tous les pays partent en vrille… y’a donc pas un seul mec honnête et droit (excepté moi) sur cette planète !

Send this to friend

Lire les articles précédents :
PlayStation 4 : Sony confirme la commande vocale

Sony confirme les spéculations concernant la possibilité de commander la console de jeu vidéo PlayStation 4, via le périphérique Eye...

Fermer