Le YotaPhone à double écran E Ink et LCD arrive en Europe

Le YotaPhone, ce téléphone russe à double écran (dont l’un au dos à technologie E Ink), arrive sur plusieurs marchés, dont la France. Qu’apporte-t-il réellement ?

Le YotaPhone sort réellement des sentiers battus. Il s’agit tout d’abord d’un smartphone développé par une société russe.

Mais, il a surtout la particularité d’avoir deux écrans, dont un à technologie E Ink (EPD pour Electronic Paper Display) de 4.3 pouces affichant 640 par 360 pixels.

En façade, le smartphone Android dispose d’un classique écran LCD (de 4,3 pouces). Il s’utilise comme tous les smartphones Android du marché à la différence que certaines applications permettent d’envoyer des informations et des flux sur son écran E Ink disposé au dos. Ce dernier n’est pas tactile mais on peut tourner les pages grâce à une surface tactile située au pied de l’écran E Ink.

L’écran E Ink reste continuellement allumé et permet d’accéder sans allumer l’écran principal aux flux des réseaux sociaux entre autres. L’utilisateur peut ainsi visualiser des informations sans avoir à allumer son smartphone, le tout en consommant moins d’énergie que s’il devait allumer l’écran LCD. C’est là toute l’astuce.

Compatible LTE (sur les bandes 800, 1800 et 2600 MHz), le Yota Phone affiche une définition 720p sur son écran LCD et embarque un SoC Snapdragon S4 Pro (avec processeur double coeur cadencé à 1.7 GHz) épaulé par 2 Go de RAM. Il se caractérise également par une mémoire interne de 32 Go et un APN de 13 MPixels. Il supporte le Wifi a/b/g/n ainsi que le Bluetooth 4.0 L’ensemble est alimenté par une batterie de 1800 mAh.

Dès ce mois, il va être disponible en Russie, Espagne, Autriche, Allemagne et France au tarif de 499€ mais arrivera sur d’autres marchés dès 2014.

S’il peut sembler déroutant de prime abord, il pourrait se révéler pratique à l’usage (notamment grâce à une autonomie importante). Le constructeur russe a de surcroît le mérite de proposer quelque chose de différent.


5 commentaires

  1. excellent. A 400€ je l’aurais commandé. Mais 500€ c’est un peu trop cher pour moi.
    merci pour l’article

  2. Bonjour 😉 mais alors là c’est une vrais découverte pour moi ce smart phone russe !! à un prix d’un I pod 5c comme même, je ne crois pas que l’atout d’avoir un double écran est un plus sincèrement, on s tromperai facilement d’écran principal j’imagine en plus si on le met dans une housse comment on va faire pour les visualiser les deux en même temps
    En tous cas merci pour le buzz

  3. Attention, ePaper est différent de eInk, les deux ne sont pas synonymes et certains constructeurs ont d’ailleurs longtemps joué sur la confusion pour vendre des tablettes sous-dimensionnées niveau composants comme des eReaders (et pas liseuses, pour encore ajouter à la confusion).

Send this to friend

Lire les articles précédents :
kima ventures
Kima15 : Kima Ventures simplifie l’investissement des start-ups avec une offre permettant de lever 150.000$ en 15 jours

Kima Ventures lance Kima15, une offre d'investissement standardisée qui va permettre aux start-ups de lever 150.000$ pour 15% du capital...

Fermer