Léon Vivien, un poilu sur Facebook

Le musée de la Grande Guerre de Meaux, aidé par l’agence DDC, s’est lancé dans un projet formidable. Et si Facebook avait existé pendant la Première Guerre mondiale? Une manière intelligente de rappeler l’Histoire.

Léon Vivien est un instituteur né en 1885. A 29 ans (en 1914 donc), il décide de se créer un compte Facebook pour parler de ce qui se passe autour de lui. Manque de chance, il est mobilisé au mois de Novembre pour ce qui sera la Première Guerre Mondiale. Il utilisera donc le réseau social pour raconter cette guerre selon son point de vue en publiant des statuts, des images et en discutant avec ses amis.

Vous l’aviez compris, ce personnage est évidemment fictif. Il a été créé par l’agence de communication française DDC en collaboration avec le musée de la Grande Guerre de Meaux. C’est un mécénat (le second) de la part de l’agence pour le musée. Ensemble, ils ont utilisé les nombreux documents possédés par la galerie pour créer un personnage à partir de vraies informations et retranscrire au mieux une histoire crédible. « On imagine trouver un musée d’une telle qualité à Tokyo ou à Washington plutôt qu’à Meaux » a déclaré DDB.

LéonVivien

Au travers d’une page utilisant intelligemment la timeline de Facebook, Léon Vivien racontera de manière elliptique sa vie et son ressenti sur ce qu’il vit pendant la Guerre. Utilisant des photographies/illustrations, sons et langage de l’époque, le personnage parait très crédible et semble avoir réellement existé.

« L’intérêt est d’être réaliste. Il était indispensable que les publications de Facebook soit justes, que le langage d’époque soit crédible. Cette page est une manière originale de découvrir la Première Guerre mondiale par un outil familier. » Michel Rouger, directeur du musée.

L’opération va durer un mois et demi, du 11 avril au 17 mai, pendant lequel Léon Vivien nous racontera sa Guerre pour un total de 250 publications. La page est déjà un succès avec aujourd’hui déjà près de 30 000 fans. Une telle initiative permet de rappeler l’Histoire d’une manière différente et accessible, ce genre d’action ne peut qu’être encouragée et je vous conseille vivement d’aller faire un tour sur la page de Léon Vivien.

(source)


6 commentaires

  1. Je suis abonnée a la page depuis plusieurs jours.
    Je trouve vraiment l’idée sympa.
    De nos jours beaucoup de choses passent par les réseaux sociaux alors pourquoi pas l’histoire.
    Bonne idée qu’a eue le Musée de Meaux, faudra que j’aille le visiter un jour.

  2. Espérons que Léon ne tombe pas dans le méandre des jeux Facebook.
    Cette addiction qui lui est encore inconnu pourrait causer sa perte.

  3. Idée très originale. Félicitation à ce musée qui par le biais du net innove et fait découvrir un peu d’histoire par le biais des réseaux sociaux.

  4. je trouve cela déplacé et d’une certaine manière une insulte à la mémoire des poilus !
    parce que
    facebook n’acceptera pas de montrer la réalité, les horreurs, les hopitaux oubliés, etc… de cette terrible guerre comme mon arrière grand-pere me l’a raconté….

  5. L’idée me plais car elle donne une image vivante de se qu’il vie au travers une simple page, par contre je pense que la page doit avoir une fin un jour et rester en ligne ensuite.

  6. En voila une idée intéressante de (re)découvrir l’Histoire à travers ce personnage attachant qu’est Léon. Chapeau pour le travail effectué!

Send this to friend

Lire les articles précédents :
La police New Yorkaise choisit Android pour lutter contre le crime

La police de New York a été équipée de 400 smartphones Android pour combattre plus efficacement le crime. Batman n'a...

Fermer