L’Ă©popĂ©e de l’Ă©nergie

Ce n’est pas pour faire de la propagande pour Areva, mais mĂȘme si l’on n’a que peu de sympathie pour les grosses multinationales Ɠuvrant dans l’Ă©nergie, force est de reconnaĂźtre que leur nouveau spot publicitaire qui tourne depuis quelques jours sur le web est, comme le prĂ©cĂ©dent, assez rĂ©ussi. L’Ă©popĂ©e de l’Ă©nergie, rĂ©alisĂ© par le

Ce n’est pas pour faire de la propagande pour Areva, mais mĂȘme si l’on n’a que peu de sympathie pour les grosses multinationales Ɠuvrant dans l’Ă©nergie, force est de reconnaĂźtre que leur nouveau spot publicitaire qui tourne depuis quelques jours sur le web est, comme le prĂ©cĂ©dent, assez rĂ©ussi.

L’Ă©popĂ©e de l’Ă©nergie, rĂ©alisĂ© par le studio H5 (dĂ©jĂ  couronnĂ© pour Logorama), a nĂ©cessitĂ© plus de 10 mois de travail, dont 6 en production et rĂ©uni plus de 100 personnes. Le film est un long plan-sĂ©quence oĂč se succĂšdent 5 tableaux qui vont de l’AntiquitĂ© Ă  aujourd’hui.

Dans la premiĂšre partie, le thĂšme musical « Funky Town », qui est la signature sonore de la marque depuis 2004, a Ă©tĂ© rĂ©orchestrĂ© et interprĂ©tĂ© par le London Symphonic Orchestra dans un enregistrement au mythique studio Abbey Road des Beatles. Tous les dĂ©tails et les coulisses du tournage ici.

Pour faire bonne mesure, voici le spot dĂ©tournĂ© par le collectif Sortir du NuclĂ©aire, qui Ă©videmment n’est pas tout Ă  fait en phase avec cette vision idyllique des choses, et l’exprime Ă  sa façon. Il est Ă  noter que, au moment oĂč j’Ă©cris ceci, ce spot a reçu plus de visiteurs que celui, officiel, d’Areva. Une tendance qui s’inversera probablement dans les jours ou semaines Ă  venir.


14 commentaires

  1. Les joies du GreenWashing et l’Eco Blanchiment Ă  la sauce Areva.

    Une campagne publicitaire, certes trĂšs rĂ©ussie au niveau graphique, mais dont le message « bisounours » passe quand mĂȘme trĂšs mal aux yeux du public !

  2. MĂȘme si je n’adhĂšre pas spĂ©cialement au concept d’Areva « toutlemondeilestbeau », j’admets qu’Ă  chaque fois que passe cette pub, je la regarde jusqu’au bout. Comme quoi elle est bien rĂ©ussie…

  3. Pingback: Tweets that mention L'épopée de l'énergie -- Topsy.com

  4. JĂ©rĂ©my DERUSSÉ on

    Sans rentrer dans le débat pour/contre le nucléaire;
    Autant la pub arĂ©va est un rĂ©ussite technique, autant la version dĂ©tournĂ©e me donne mal a la tĂȘte.. Reprendre la version original, lui faire faire marche avant, marche arriĂšre, et y insĂ©rer 3 diapo « Ă  la powerpoint »… Ça fait vraiment amateurisme et ne donne pas envie d’essayer de rĂ©flĂ©chir au message derriĂšre.

    • Eric

      @JĂ©rĂ©my : je pense la mĂȘme chose, j’ai mis la version dĂ©tournĂ©e par souci d’Ă©quitĂ© mais elle est nulle en effet. AprĂšs la forme n’est peut-ĂȘtre pas le plus important dans ce message

  5. Sans rentrer dans le dĂ©bat pour ou contre le nuclĂ©aire, finalement ce que l’on reproche le plus au nuclĂ©aire, c’est de produire des dechets non traitables, mais pourquoi ces dĂ©chets on ne les enverrai pas par Ă©xemple se dĂ©sintĂ©grer dans le soleil, cela m’Ă©tonnerait qu’il y ai beaucoup d’hommes vert sur le soleil donc pas de problĂšme Ă  ce sujet, et techniquement c’est possible, on envoie bien des sondes au dela mĂȘme du systĂšme solaire

  6. @Don Maxime : Parce qu’envoyer des tonnes de dĂ©chets dans l’espace ça couterait Ă©normĂ©ment en terme d’Ă©nergie et si jamais il y a un accident et qu’ils retombent sur la Terre tu imagines les consĂ©quences ?

  7. Cette pub m’exaspĂšre au plus haut point. Parce qu’elle est payĂ©e par tous les français (l’état via le CEA Ă©tant propriĂ©taire de plus de 80% du capital d’Areva) et qu’elle veut nous vendre le nuclĂ©aire comme une Ă©nergie propre. Or le nuclĂ©aire est loin d’ĂȘtre la panacĂ©e, comme dans toutes industries le risque zĂ©ro n’existe pas, et en cas d’accident un nouveau Tchernobyl en France n’est pas Ă  exclure. Le risque d’attentats est lui aussi non nĂ©gligeable, un rapport sensĂ© rester confidentiel au sein d’EDF, a montrĂ© que l’enceinte du rĂ©acteur ne rĂ©sisterait pas au crash d’un avion de ligne. Il y a aussi le problĂšme des dĂ©chets nuclĂ©aires : le plutonium 239 Ă  une demi-vie de 24 000 ans


    La technique de cette pub est de se servir du CO2 comme bouc Ă©missaire. Evidemment que le nuclĂ©aire n’est pas la combustion d’une Ă©nergie fossile. Un peu comme si Total faisait une pub en images de synthĂšse montrant que les voitures ou que le chauffage au gaz ne sont responsables d’aucune Ă©mission de dĂ©chets radioactifs.

  8. Article intĂ©ressant, pour le dĂ©bat du nuclĂ©aire l’article de Science et Vie sur les dĂ©chets est essentiel. Il Ă©tait il y a 2 ou 3 numĂ©ros je crois.

  9. En essayant de rester objectif le clip est vraiment ringard entre la 3d qui n’est pas super bien faites Ă  des moments et la musique sur-utilisĂ© des annĂ©es 80 on tombe complĂštement dans le clichĂ© de la mise en abĂźme ringard qu’on a pu voir il y dĂ©jĂ  une bonne dizaine d’annĂ©e

  10. Le dernier tableau avec leur vision du futur (ou prĂ©sent on ne sait pas trop) est assez rĂ©vĂ©latrice : des Buildings Ă  50 Ă©tages DubaĂŻ style le long des plages…

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Bing accusé de faire des copies des résultats de recherche de Google

Bing a Ă©tĂ© soupçonnĂ© par  le gĂ©ant de moteur de recherche Google d’avoir plagiĂ© les informations et les rĂ©sultats de...

Fermer