Attention, les deux listes ci-dessous ne sont pas toutes récentes, et pour cause : nous pouvons affirmer maintenant qu’elles sont devenues de véritables pièces d’archéologie musicale, et qu’il est temps de les graver dans le marbre en vue de les faire entrer au musée. Vestiges d’une époque révolue où le public achetait encore des disques,

Attention, les deux listes ci-dessous ne sont pas toutes récentes, et pour cause : nous pouvons affirmer maintenant qu’elles sont devenues de véritables pièces d’archéologie musicale, et qu’il est temps de les graver dans le marbre en vue de les faire entrer au musée.

Vestiges d’une époque révolue où le public achetait encore des disques, par millions, une époque où l’industrie musicale affichait sa prospérité et son arrogance à la face du monde, où un musicien, de préférence anglo-saxon, quelque peu talentueux, et ayant accessoirement quelques relations dans une maison de disques, était pratiquement assuré de devenir multi-millionnaire en dollars avant l’âge de trente ans.

michaeljackson Les 10 albums les plus vendus de tous les temps, liste définitive.

Vestiges également d’une époque où un album sortait sous plusieurs formats (Vinyle, K7, CD…) qui avaient un effet démultiplicateur sur ses ventes.

Non, ces listes n’évolueront plus, figeant dans un ultime arrêt sur image ce qui restera finalement peut-être comme un épiphénomène dans la grande histoire de la musique populaire, cette courte époque d’une quarantaine d’années (en gros de 1960 à 2000) où certains albums furent vendus à plusieurs dizaines de millions d’exemplaires, faisant de leurs auteurs et producteurs des hommes et des femmes richissimes.

D’ailleurs, il suffit pour s’en convaincre de regarder les dates de sorties de ce Top 10 : les albums les plus récents à y figurer datent respectivement de 1997 (Come on over de Shania Twain) et de 2001 (Falling into you de Céline Dion), soit juste avant le début de la grande dégringolade et l’émergence des premiers réseaux peer-to-peer et du téléchargement massif qui ont valu à Pascal Nègre 10 années de nuits blanches.

Dernier point d’histoire : Dark side of the moon de Pink Floyd détient encore (et aussi probablement pour toujours) le record de l’album qui est resté le plus longtemps classé dans les charts américains.
A noter enfin : aucun album de rap/hip-hop dans la liste.

Les 10 Albums les plus vendus de tous les temps dans le monde

1. Thriller – Michael Jackson – 108 millions d’exemplaires
2. Back in Black- AC/DC – 42 millions d’exemplaires
3. The Bodyguard soundtrack – Whitney Houston/Various artists – 42 millions d’exemplaires
4. Their Greatest Hits – the Eagles
5. Saturday Night Fever – the Bee Gees/Various Artists – 40 millions d’exemplaires
6. Dark Side of the Moon – Pink Floyd – 40 millions d’exemplaires
7. Bat Out of Hell – Meat Loaf – 37 millions d’exemplaires
8. Come on Over – Shania Twain – 36 millions d’exemplaires
9. Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band – the Beatles – 32 millions d’exemplaires
10. Falling Into You – Celine Dion – 32 millions d’exemplaires

Les 10 albums les plus vendus de tous les temps aux USA

1. The Eagles - Their Greatest Hits -  29 millions d’exemplaires
2. Michael Jackson - Thriller – 27 millions d’exemplaires
3. Pink Floyd - The Wall – 23 millions d’exemplaires
4. Led Zeppelin - Led Zeppelin IV – 23 millions d’exemplaires
5. AC/DC – Back in Black - 22 millions d’exemplaires
6. Billy Joel - Greatest Hits, V1 & 2 – 21 millions d’exemplaires
7. Garth Brooks - Double Live – 20 millions d’exemplaires
8. Shania Twain - Come on Over – 20 millions d’exemplaires
9. The Beatles - The Beatles (”The White Album”) - 19 millions d’exemplaires
10. Fleetwood Mac – Rumours – 19 millions d’exemplaires

Un vrai moment d’éternité, non ?

(Source : MentalFloss)