Les 5 gadgets les plus loufoques du CES 2015

En 2015, une nouvelle rupture technologique s’est imposée au CES, il s’agit de l’IOE, soit Internet of Everywhere. Un nouvel écosystème nourri d’une profusion d’objets connectés qui n’ont pas manqué de diviser les visiteurs. En voici quelques exemples…

Chaque décennie nous vivions un véritable tournant numérique, du Mainframe dans les années 60, aux réseaux sociaux au début des années 2000. En 2015, une nouvelle rupture technologique s’est imposée au CES, il s’agit de l’IOE, soit Internet of Everywhere. Un nouvel écosystème nourri d’une profusion d’objets connectés qui n’ont pas manqué de diviser les visiteurs. En parallèle des incontournables thermostats de Nest, drones de Parrot et imprimantes 3D de MakerBot, on retrouvait des inventions totalement folles. En voici 5 dénichées par mes soins dans les allées du CES rien que pour vous.

LE HENDO HOVER UN PSEUDO-HOVERBOARD

« Back to the Future » est l’un de ces rares films a pouvoir soulever les foules encore aujourd’hui, malgré les années passées depuis sa sortie. Qui n’a pas rêvé de piloter la Delorean ou de porter les baskets de Marty McFly. Ces dernières ont d’ailleurs fait l’objet d’une édition limitée de la part de Nike, qui ont été vendues en un temps et à des prix records en 2011. Cette année c’est au Hoverboard, le skate futuriste du Héros, que se sont attaqués de jeunes entrepreneurs. Ils sont venu présenter Hendo Hover, un objet qui a déjà levé un demi-million de dollars sur Kickstater. Le problème c’est qu’au-delà du marketing, le Hendo est un « big fail ». Il est très bruyant, ne fonctionne que sur une surface mécanique spéciale, alimentée et hyper conductive et manifestement, l’autonomie est très faible. un point particulièrement problématique.

hover

A découvrir ici : http://kck.st/14GqGNc

IGROW LE CASQUE QUI FAVORISE LA REPOUSSE DES CHEVEUX

Parmi les nombreux gadgets présentés au CES 2015, un casque connecté qui favorise la repousse des cheveux. Son nom ? iGrow. En se basant sur les bienfaits de la photothérapie et grâce à des séances de 20 minutes, iGrow travaille à la stimulation des bulbes par une lumière pulsée qui accentue le flux sanguin des follicules capillaires. Pendant que le casque diffuse de la musique d’ambiance dans à son propriétaire, un dispositif laser s’active pour, reconstruire petit à petit, la chevelure clairsemée. Cet objet sera-t-il prescrit un jour sur ordonance pour lutter contre la calvitie ? Il faudra pour cela que le prix baisse. Ce casque coûte la bagatelle de 700 euros.

Vers la disparition des chauves ? Difficile à croire en cet objet miracle.

igrow

A découvrir ici : http://bit.ly/1siqgH4

MAMAROO LE BERCEAU QUI ASSISTE LES PARENTS

L’apprentissage fait partie du (difficile) quotidien des jeunes parents. Pourtant la société américaine 4moms a décidé de développer un berceau pour éviter aux parents de faire trop d’efforts avec leurs nourrissons. Plus besoin de bercer bébé pendant des heures pour qu’il s’endorme, le mamaRoo communique avec le smartphone des parents via le Bluetooth et une application mobile dédiée. Ces derniers peuvent ainsi décider de la vitesse de balancement et du temps d’endormissement de leurs petits chérubin. Mais cet outil remplacera-t-il la présence physique des parents ? Certainement pas. Enfin espérons-le !

y

A découvrir ici : http://bit.ly/14FvfGU

ROLLKERS L’ACCELERATEUR DE MARCHE

Pensés comme des patins à roulettes, Rollkers est un accélérateur de marche « connecté » imaginé par un français pour repenser le déplacement des piétons. La ressemblance avec des patins se limite à l’aspect physique puisqu’en pratique l’utilisateur adopte plutôt les mouvements d’un marcheur que celui d’un patineur. Chacun des deux patins compte quatre roues, une batterie, un moteur électrique et un système électronique de contrôle. Ce dernier permet entre autre de stabiliser l’appareil quand on monte dessus. Ce gadget se connecte évidemment au smartphone de son possesseur afin de les personnaliser et récupérer des statistiques sur ses déplacements.

rollkers

Lien : http://bit.ly/1BMP5wU

BELTY LA CEINTURE INTELLIGENTE

Qui n’a jamais ressenti l’envie de desserrer sa ceinture après un bon repas ? Avec Belty, fabriquée par la start-up française Emiota, vous n’aurez plus besoin de le faire. Intelligente, celle-ci se relâche automatiquement lorsque son utilisateur a trop mangé. La boucle de cette ceinture du futur contient un gyroscope et un accéléromètre, qui enregistrent chaque évolution du corps. Comme une majorité des objets présentés au CES, cette ceinture communique avec son propriétaire via une application iPhone et peut lui recommander, si besoin, de faire plus d’activités physiques.

ceinture

Lien : http://bit.ly/1xQZx5d

Constat frappant de ce CES, le nombre d’inventions loufoques. De la ceinture intelligente, aux chaussures roulantes ont est bien loin de l’innovation de rupture. Quoi qu’il en soit cette édition a tout de même tenu ses promesses avec des annonces mémorables et d’autres startups, prometteuses cette fois.

Pour aller plus loin, je vous invite à découvrir les études du HUB Institute éditées durant le CES, qui abordent les trois thèmes phares : « Smart Home » (cliquez ici), « e-Health » (cliquez ici) et « Urban Mobility » (cliquez ici).


5 commentaires

  1. Pingback: CES 2015 : Ce qu'il ne fallait pas rater | Têtes à click - Agence digitale

  2. il y a beaucoup de choses opportunes là. Je me trouve formidablement comblé d’évaluer votre publication. merci beaucoup et j’ai sincèrement envie de vous visualiser. voudriez-vous bien me me notifier un courrier électronique afin de vous joindre ?

  3. Mon rêve est de parcourir ma ville en Overboard depuis que je suis petit dans les années 80 ont croyaient qu’en an 2000 il y aurait des voitures volantes, 15 ans après toujours pas c’est triste.

  4. Pingback: La sélection Kangourouge de Janvier | Kangourouge

Send this to friend

Lire les articles précédents :
iphone 6 plus iphone 6
2014 fut une excellente année pour les développeurs de l’App Store

Les revenus de l’App Store ont littéralement explosé en 2014. Et 2015 s’annonce prometteuse.

Fermer