Les américains testent le remplacement des numéros de téléphone par des adresses IP

Aux Etats-Unis, la FCC envisage de remplacer les numéros de téléphone par des adresses IP.

Ligne téléphone - Found on Pixabay

Pour la FCC (Federal Communications Commission), il s’agit d’un premier pas vers un possible passage Ă  la prochaine gĂ©nĂ©ration de rĂ©seau tĂ©lĂ©phonique. La commission qui rĂ©gule le secteur des tĂ©lĂ©communications aux Etats-Unis a votĂ© Ă  l’unanimitĂ© pour un programme qui va permettre de rĂ©aliser des essais. Les rĂ©seaux de tĂ©lĂ©phonie pourraient alors utiliser des infrastructures plus modernes avec notamment l’usage de la fibre optique. Ce qui devrait impliquer la possibilitĂ© de passer des appels HD ou mĂȘme des appels vidĂ©o.

Mais le vĂ©ritable but de ces essais sera d’étudier les effets que cette transition pourrait avoir, toutes les technologies Ă©tant dĂ©jĂ  disponibles. Que se passerait-il dans un monde ou tout va passer par le web, ou tous les numĂ©ros seront des adresses IP ? Durant cette phase beta, de nombreux aspects seront Ă©tudiĂ©s. Par exemple, parmi les projets qui sont dĂ©jĂ  annoncĂ©s, une sĂ©rie de tests qui permettront d’observer les effets de cette transition sur les services d’appel d’urgence. Une autre Ă©tude se penchera sur la maniĂšre dont ces adresses IP seront attribuĂ©es. Les opĂ©rateurs amĂ©ricains pourront soumettre leurs projets puis la FCC va les valider ou les rejeter.

Mais en substance, le nouveau rĂ©seau tĂ©lĂ©phonique que les Etats-Unis vont tester utilisera le mĂȘme protocole que celui qui est actuellement utilisĂ© pour le web, ce qui sera comparable avec les services d’appels VOIP dĂ©jĂ  disponibles actuellement.

Mais cette dĂ©cision n’est pas saluĂ©e par tous les amĂ©ricains. En effet, certains industriels peuvent avoir des raisons d’ĂȘtre rĂ©ticents puisque la dĂ©cision de la FCC remet en question les infrastructures dĂ©jĂ  existantes. Et cela peut occasionner des dommages pour certaines activitĂ©s.

Des associations s’interrogent Ă©galement. Par exemple, le vice-prĂ©sident de Public Knowledge – une ONG – redoute que ce qui ressemble Ă  « une Ă©volution pour tout le monde constitue en fait une amĂ©lioration pour certains et sorte de dĂ©classement pour les autres ».

Source : The Washington Post


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Avec SecondSync, Facebook va-t-il devenir un acteur crédible de la social TV ?

Facebook a annoncĂ© un partenariat avec SecondSync, un spĂ©cialiste de l’analyse de la social TV.

Fermer