Les analyses de cheveux menées par le FBI pourraient être sources d’erreurs judiciaires

Plus de 2.000 condamnés par la justice américaine entre 1985 et 2000 vont avoir le droit à un deuxième test ADN. La raison de cela : les analyses effectuées sur les cheveux auraient été surinterprétées par les scientifiques.

Plus de 2.000 cas traités par le FBI entre 1985 et 2000 vont être révisés. Derrière cette opération, un soucis moral : les analyses de cheveux utilisées pour prouver la culpabilité de certains cas n’étaient peut-être pas si fiables que ça. Parmi les condamnés ‘trahis par des cheveux’, certains ont été condamnés à mort. Pour palier à cette injustice, le département américain de la Justice a décidé de faire sauter les délais de recours conventionnels pour donner ‘une ‘chance équitable de révision aux personnes condamnées à tort‘.

Les raisons de cette marche arrière restent un peu floues. On sait seulement que cette enquête va se pencher sur des analystes qui auraient ‘exagéré l’importance’ des échantillons et/ou sur des résultats qui auraient été retransmis de manière inexacte. « La volonté du gouvernement à admettre ses erreurs et à accepter son devoir de corriger celles-ci pour un nombre extrêmement élevé de cas est vraimant sans précédent.« , Peter Neufeld, co-directeur de l’association Innocence Project. Les quelques 2.000 personnes concernées auront donc le droit à un deuxième test ADN qui prouvera ou non leur innocence.

Lab

Selon l’agent du FBI Ann Todd, « il n’y a pas de raison de croire que le laboratoire du FBI a utilisé des techniques médico-légales ‘imparfaites' ». Elle ajoute que l’analyse des cheveux est toujours utilisée et reste une technologie valide. « Le but de cette révision est de déterminer si les témoignages et les rapports des examinateurs du laboratoire du FBI  reflètent correctement les limites de cette science. ». Selon des avocats de la défense ces analyses auraient clairement été surinterprétées.

On ne sait pas quels seront les résultats de ce retour en arrière mais selon Peter Neufeld un quart des condamnés suite à des tests ADN l’ont été à cause d’analyses de cheveux. Ne nous leurrons pas, les cas qui passeront de ‘coupable’ à ‘innocent’ seront probablement très rares. On ne sait pas si le FBI ignorait les limites de la technologie à l’époque de ces condamnations ou si celles-ci sont dues à un zèle humain. En tout cas, un certain nombre des 2.000 cas révisés sont déjà morts en prison ou suite à la peine de mort, rien ne nous informe sur ce que le gouvernement va faire pour eux.

(sources [1], [2])


5 commentaires

  1. Ce cas est très révélateur de la manière dont sont dirigés les Etats-Unis! (et la France n’est pas vraiment mieux lotie d’ailleurs…). La vie humaine coûte moins cher que des révisions de procès, qui vont trainer en longueur. Et on n’en entendra plus jamais parler, comme le reste ça tombera dans l’oubli, et quelques innocents avec! C’est révoltant.

  2. On ne sait pas quels seront les résultats de ce retour en arrière mais selon Peter Neufeld un quart des condamnés suite à des tests ADN l’ont été à cause d’analyses de cheveux.

  3. On se demande si cela n’intervient pas suite à une découverte d’une scientifique ayant « abusé »… Il me semble que ce ne sera pas la première fois qu’une scientifique abuse de sa position pour, par exemple, dire qu’une personne est coupable alors que l’échantillon ne correspond qu’à 88% (c’est un exemple…)

    du coup, beaucoup de personnes se retrouvent en prison car « il n’y a pas de fumée sans feu » ou « si le policier pense qu’il est le coupable, c’est qu’il l’est, donnons lui la preuve qui lui manque »

    Reste qu’il est peu probable que les personnes déjà mortes (probablement pas de la peine de mort, celle-ci n’ayant pas peu ou prou appliquée ces dernières années…) soient reconnus innocentes.

    Il faut plus voir que certains cas, extrêmement rare, ou seul l’ADN relié la personne au crime serons mis sur la sellette…

    Il ne faudrait pas laisser penser que le lab a commis trop d’erreurs sinon tous les prisonniers seront libérés…

  4. Encore une fois l’image des ricains s’effrite, c’est bien triste pour eux, mais c’est de leur faute à ce faux pays des droits de l’homme

Send this to friend

Lire les articles précédents :
LeCamping
Accélérez votre start-up : participez à la 5ème Saison du Camping

L'accélérateur français Le Camping recrute sa 5ème saison de start-ups.

Fermer