Les autorités américaines veulent accéder aux comptes Facebook des touristes

Si vous voyagez aux USA, il vous sera peut-être bientôt demandé de remplir un champ avec vos identifiants Facebook et Twitter.

Un passeport français

Chaque pays a ses formalités pour les voyageurs et les touristes. Et aux Etats-Unis, il semblerait que le département de la sécurité intérieure ait décidé de moderniser les formulaires que ceux-ci doivent remplir.

Comme le rapporte le site Fusion.net, ce département vient de proposer des mises à jour du formulaire de demande de visa ainsi que de celui que les voyageurs doivent remplir avant leurs entrées et leurs sorties du territoire américain.

Les mises à jour proposées ajouteraient des champs sur lesquels il sera demandé au voyageur d’indiquer ses profils sur les réseaux sociaux. Visiblement, le pays de l’Oncle Sam pense qu’il lui sera plus facile d’identifier les touristes mal intentionnés en lisant les statuts Facebook, les tweets, ou (pourquoi pas) les commentaires dans un site porno.

« Veuillez indiquer les informations relatives à votre présence en ligne – fournisseur/plateforme – identifiant sur les réseaux sociaux »

Cependant, Fusion remet cette idée en question. En effet, outre le fait qu’il s’agit tout de même d’une grave atteinte à la vie privée, la mesure pourrait s’avérer inutile :

« Etant donné que le champ est optionnel, quelqu’un comme importateur de drogues illégales laissera probablement celui-ci vide, ce qui le rendra inutile », écrit Fusion. Mais il ajoute que sur le long terme, ce champ pourrait devenir un moyen « d’identifier les voyageurs  ‘néfastes’ et / ou ceux qui protègent leurs vies privées : ils seront les seuls à ne pas être disposés à fournir leurs noms sur Facebook ».

En tout cas, si vous remplissez un tel formulaire, il vaudrait mieux pour vous que vos profils ne contiennent rien qui puisse suggérer que vous avez de mauvaises intentions.

En 2012, des touristes britanniques ont été expulsés des Etats-Unis après qu’on ait lu sur leurs comptes Twitter qu’ils s’apprêtaient à « déterrer Marilyn Monroe » et à « détruire l’Amérique ». Or, il s’agissait simplement de manières de dire avec humour qu’ils allaient faire la fête aux USA.

(Source)


Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
WhatsApp : 100 millions d'appels vocaux par jour et des nouveautés à venir
WhatsApp : 100 millions d’appels vocaux par jour et des nouveautés à venir

L'application de messagerie WhatsApp a annoncé avoir dépassé les 100 millions d'appels vocaux par jour.

Fermer