Les chaines françaises se rebiffent contre Twitter et Facebook

Les chaines de télévision françaises prépareraient-elles un vaste procès contre les réseaux sociaux, c’est la question que l’on se pose suite au courrier envoyé à Twitter et à Facebook.

Facebook et Twitter reçoivent un courrier de menaces des chaines françaises

Plusieurs chaines françaises évoquent en effet une violation permanente des droits de diffusion de leurs programmes par des copies pirates, commentées par des internautes sur les réseaux sociaux. Elles menacent donc d’intenter des actions en justice dans le futur si les réseaux sociaux n’effectuent par leur travail de filtrage et de protection des ayants droit.

Plusieurs chaines françaises se plaignent des vidéos pirates de leurs émissions

La lettre envoyée par les patrons des chaines de télévision TF1, France Télévisions, Canal + et M6, aux sociétés Facebook et Twitter, a le mérite d’être claire sur le problème, les solutions à mettre en place et sur les conséquences en cas de non réponse de leur part. Le terrain de discorde qu’il y a entre les chaines françaises et les réseaux sociaux, réside dans le fait que ces derniers ne luttent absolument pas pour que les internautes ne puissent plus aussi facilement diffuser des contrefaçons de leurs émissions.

Un nombre sans cesse croissant d’utilisateurs commentent les programmes TV sur Facebook ou sur Twitter, en y ajoutant très souvent des copies pirates de vidéo de l’émission. Les chaines de télévision TF1, France Télévisions, Canal + et M6 estiment donc subir un réel préjudice avec ce phénomène, d’autant qu’il est illégal et contraire au droit  des œuvres audiovisuelles/cinématographiques et des programmes télévisés. Les ayants droit de ces émissions demandent donc à Twitter et à Facebook de mettre en place des sanctions et des mesures de lutte.

La télévision française menace Facebook et Twitter

Mark Zuckerberg et Dick Costolo ont donc reçu un courrier leur indiquant ce qu’attendaient concrètement les chaines françaises en termes de mesures. Elles demandent notamment la mise en place « d’une véritable politique de sanctions » et « des technologies de filtrage automatique par reconnaissance d’empreintes numériques préalablement déposées par les détenteurs de droits, permettant de bloquer la mise en ligne de vidéos contrefaisantes ».

Facebook n’a pas tenu à commenter ce courrier et a simplement déclaré : « On va prendre un peu le temps, ce sont des sujets importants pour les chaînes de télévision française, ce sont des sujets importants pour nous, Facebook, donc on va prendre le temps de le lire, de l’analyser, et bien sûr, on va leur répondre dans les prochains jours ou les prochaines semaines ».

Il faut dire que les chaines françaises ont conclu leur lettre de manière quelque peu menaçante, en affirmant : « les sites et réseaux sociaux risquent de voir leur responsabilité engagée et que les tribunaux français prononcent des condamnations conséquentes ».

Source


Nos dernières vidéos

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
L’application Meerkat pour Android sort de sa version beta

Pour rappel, elle permet de partager des vidéos en direct sur Twitter, comme Periscope.

Fermer