A chaque fois qu’on améliore le temps de chargement de son site, on gagne sur les indicateurs business (trafic, taux de conversion, SEO) car on fluidifie la navigation du consommateur : c’est le constat dont est parti Fasterize. Fasterize propose d’accélérer en temps réel vos pages HMTL tout en économisant sur la bande passante.

Chaque fois qu’on améliore le temps de chargement de son site, on gagne sur les indicateurs business (trafic, taux de conversion, SEO) car on fluidifie la navigation du consommateur : c’est le constat dont est parti Fasterize. Fasterize propose d’accélérer en temps réel vos pages HMTL tout en économisant sur la bande passante.

fasterize Les chargements de vos pages sont trop longs ? Fasterize est là pour vous

On sait que le temps de chargement des pages web peut être rédhibitoire et que c’est l’un des vecteurs principaux de la perte du client dans sa transaction. L’intérêt pour les entreprises est évident et tout le monde semble s’intéresser aux nouvelles perspectives qu’offrent le cloud computing.

Fasterize est un accélérateur sur le cloud, qui se situe en amont des serveurs du site d’origine, avec lesquels il s’interface de manière transparente et réversible. L’entreprise ne modifie pas le code, ni l’infrastructure et ne nécessite aucune installation logicielle ou matérielle ce qui permet une grande facilité dans l’aspect opérationnel du service.

Le temps nécessaire à l’installation au service n’est que de 15 minutes, chaque page demandée par un internaute arrive sur la plateforme de Fasterize, est optimisée, puis renvoyée à l’internaute en temps réel, ce qui réduit d’entre 30 et 50% le temps de chargement.

Le business model repose quant à lui sur un abonnement mensuel sans engagements, sans coûts de maintenance et une évolution gratuite à chacune des mises à jour de l’outil. Les prix ne sont pas encore communiqués puisque le service est en bêta privée avec pour le moment des voyagistes et des entreprises de coffrets cadeaux pour le tester.

Le lancement officiel est a priori fixé pour fin mars/début avril et laisse présager de belles réussites commerciales. Réussite aussi garantie par la présence de l’ancien CTO de Rue du commerce à la tête de Fasterize, Stéphane Rios, qui avait d’ailleurs déjà réussi à le faire devenir le premier site ecommerce en termes de performance et de Vincent Voyer, la seule personne en France ayant monté une société (zeroload.net) axée sur la performance web frontend.