Les clients du Galaxy Note 7 ne sont pas rancuniers

Après le fiasco du Galaxy Note 7 dont les batteries pouvaient dans certains cas exploser ou prendre feu, on aurait pu imaginer que les consommateurs seraient assassins envers Samsung et pourtant cela ne semble pas vraiment le cas. Alors faute avouée, à moitié pardonnée ?

Samsung-Galaxy-Note-7

Même si l’échec du Galaxy Note 7 a déjà des répercussions sur les ventes de Samsung et que cela devrait durer plusieurs mois, jusqu’à la prochaine version, Samsung reste le leader incontesté des ventes de smartphones dans le monde, très loin devant ses concurrents. Nous abordions d’ailleurs la question hier dans cet article sur l’essor des constructeurs chinois.

Les clients disposés à passer l’éponge sur l’affaire du Galaxy Note 7

Le coût financier de l’échec du Galaxy Note 7 sera très fort, l’impact au niveau de l’image également, mais Samsung a sauvé les meubles et réagi assez bien pour éteindre l’incendie (sans faire de jeu de mots malsain). Il a rapidement effectué un rappel mondial et proposé des alternatives alléchantes pour que les consommateurs ne soient pas trop déçus et surtout dédommagés.

On aurait pu imaginer toutefois que les consommateurs concernés assassineraient la marque, surtout à l’heure des réseaux sociaux, mais il n’en ait rien. Plusieurs études montrent même que globalement les consommateurs sont prêts à passer l’éponge et ne sont pas rancuniers envers la marque. On pourrait presque résumer l’état d’esprit par « c’est des choses qui peuvent arriver ! ».

Branding brand avait réalisé un sondage où près de 40% des acheteurs du Galaxy Note 7 affirmaient qu’ils n’achèteraient plus jamais de smartphones de la marque. Une enquête plus récente menée par BayStreet, montre que seuls 30% affirment toujours la même chose. Près de 7 personnes sur 10 sont donc prêtent à toujours acheter un smartphone Samsung et cela tombe bien, puisque la marque travaille sur le successeur, le Galaxy S8 et le Galaxy Note 8.

BayStreet a affirmé : « Nous pensons que la grande majorité (70 %) restera chez Samsung et choisira probablement un Galaxy S7 comme alternative. Deuxièmement, et c’est une variable plus difficile à apprécier, c’est le pourcentage d’utilisateurs qui souhaitent quitter l’écosystème Android. Les clients Note sont ambitieux, ils accordent beaucoup de valeur aux marques premium, de fait, l’iPhone pourrait tout à fait leur faire de l’œil. Mais les clients Note sont aussi parmi les plus loyaux de Samsung. »

La principale raison de ce « pardon », réside dans le fait que la grande majorité des clients du terminal étaient les plus fidèles de la marque, ce que certains appellent les fans boys et par conséquent ils sont prêts à pardonner ce problème technique, même si les conséquences étaient graves pour la sécurité de tous. Samsung devrait être ravi de lire ces quelques lignes !

Source


3 commentaires

  1. Il suffit pourtant d’un échange avec leur service client afin de savoir si Samsung envisage des compensations et lire qu’elles ne seront faites que sur les marchés où Samsung est une marque de luxe (et donc pas ici) pour se dire que Samsung n’a pas forcément envie de conserver ses clients. D’autant plus quand ils refusent un échange mais proposent uniquement un remboursement 2 semaines après renvoi.

  2. N’importe quoi, on est rembourse,  »sous 14J » c’est une honte, pas rancunier ? venez nous interoger …

  3. On voit que l’auteur de cet article ne s’est pas plus renseigné que ça sur l’affaire…
    Il y’a quand même un recours collectif ouvert à l’encontre de Samsung sur les pages 60 millions de consommateurs et UFC QUE CHOISIR.

    Nous ne passons pas l’éponge, nous sommes simplement ignorés par la marque malgré les memes désagréments engendrés qu’en Corée ou US.

    Par ailleurs un consommateur Français à bel et bien vu son téléphone explosé en charge. Mais comme il n’y a pas de belle vidéo attrayante à passer à la télé nous n’en parlerons pas…

    On nous a laissé le choix de remplacer ou d’être remboursé sans connaître cette fameuse condition des 50% à la sortie d’un futur modèle, et maintenant pour la plupart, l’échange n’est plus possible sans passer par un remboursement (avec annulation de reengagement operateur pour certains) avec nos revendeurs, puis réengagement avec renouvellement (peut on appeler ça un échange ?)

    Les français respectent globalement le rappel du produit, est-ce que ça veut dire qu’ils passent l’éponge ? Certainement pas !

Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
polygraph
[détox] Polygraph.cool, l’art de manier les data pour informer

Polygraph.cool est, comme son nom de domaine l’indique, un site d’informations vraiment cool qui raconte l’histoire ou les histoires autrement...

Fermer