Les créateurs d’Angry Birds deviennent éditeurs de nouveaux jeux avec « Rovio Stars »

Rovio annonce son programme « Rovio Stars » qui va éditer des jeux qu’il n’a pas développés.

Rovio ne s’arrête plus. Après avoir annoncé sa volonté de devenir le nouveau Disney, les créateurs d’Angry Birds augmentent encore leur influence dans le monde du jeu vidéo mobile en devenant éditeur au travers du programme Rovio Stars.

En effet, Rovio avait uniquement lancé des jeux qu’il avait entièrement développés jusqu’à présent (à l’exception d’Amazing Alex, mais la firme en avait acquis l’intégralité des droits). Avec « Rovio Stars », la société va se positionner en éditeur et va aider les développeurs à commercialiser leurs jeux.

Il faut dire qu’avec la succession de succès que la firme a connue (avec plus d’1 milliard de téléchargements), Rovio se voit en possession d’une force de frappe assez impressionnante.

Elle s’est également forgée une expertise dans la manière de marketer et promouvoir des jeux mobiles. Des studios de développements indépendants pourraient ainsi largement profiter de ces compétences pour atteindre un marché plus large.

Les 2 premiers jeux Rovio Stars annoncés

Conjointement à l’annonce du lancement de Rovio Stars, nous avons pu avoir un avant-goût des 2 premiers jeux à voir le jour sous ce fameux label.

Le premier s’appelle « Icebreaker: A Viking Voyage« , un jeu résolument décalé dont les mécanismes de gameplay ne seront pas sans rappeler Amazing Alex ou Bad Piggies. Il faut donc notamment casser de la glace d’un glissé de doigt pour amener ses personnages vers l’objectif.

Typiquement le genre de jeu pour lequel on se laissera facilement tenter.


Le second, Tiny Thief, vous fera entrer dans la peau d’un petit voleur qui devra récupérer des objets au nez et à la barbe de vos ennemis.

Si le premier jeu sera uniquement disponible sur iOS, le second le sera également sur Android.

A voir si Rovio Stars va se mettre à éditer de nombreux jeux ou à mettre en avant uniquement quelques pépites. Et l’aide de Rovio sera-t-elle suffisante pour en faire d’immenses succès ?

(source)


8 commentaires

  1. L’ascension fulgurante de Rovio dans les jeux vidéos mobile me fait penser à celle de Zynga (sans la dépendance à Facebook). On risque d’entendre encore longtemps parler de Rovio dans la mesure où la start-up est arrivée à rassembler de nombreux éléments essentiels de succès sur le long terme (vision, business model, savoir-faire marketing, communauté…).

  2. Je suis assez d’accord avec Thierry Gentner. Rovio s’inscrit dans la durée avec cette nouvelle activité mais cela ne m’étonne pas du tout. Quand on voit la volonté de Rovio d’étendre son domaine d’activité : création de produits divers comme des peluches, participation au film Rio…, on se dit qu’ils sont ambitieux et qu’ils devraient aller loin.

  3. Vu le niveau d’excellence de Rovio dans le gameplay sur écran tactile, il ne fait aucun doute que nous sommes en présence de 2 hits.
    Par contre, je suis assez surpris par l’univers graphique de Tiny Thief. Autant pour IceBreaker, on retrouve bien les codes qui ont fait le succès de Angry Birds, autant sur Tiny Thief, l’univers est quand même bien éloigné (couleurs pastel…).
    Mais j’ai bien hâte de pouvoir tester les 2 !

  4. On retrouve la patte des créateurs de Angry bird. J’ai regardé un peu se que faisait Rovio, c’est fou le nombre de jeux qu’ils sont en train de lancer…un nouveau concurrent à de nombreux éditeurs sur le marché avec la connaissance des objets dérivés ça va donner une machine de guerre.

  5. C’est exactement cela, une position de force qui leur permet de disposer d’une force de frappe incroyable pour chaque lancement de jeux, on a pas fini d’entendre parler de rovio!

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Google devrait lancer son service de musique en ligne

Google annoncera demain à sa conférence I/O un nouveau service musical en ligne par abonnement qui semble déjà être un...

Fermer