Le mobile est stratégique pour tout le monde, mais peut-être encore davantage pour Facebook. Après une période de tests, Facebook a annoncé hier l’ouverture de son programme publicitaire à tous les développeurs d’applications mobiles.

Le mobile est stratégique pour tout le monde, mais peut-être encore davantage pour Facebook : la moitié de ses utilisateurs se connecte désormais au réseau social via son mobile, et Facebook a besoin de trouver des sources diversifiées et fiables de monétisation.

Après une période de tests, Facebook a annoncé hier l’ouverture de son programme publicitaire à tous les développeurs d’applications mobiles. Concrètement, à compter de ce jour, tous les développeurs d’applications mobiles pour iOS et Android (mais pas les autres…) pourront acheter de l’espace publicitaire sur la timeline mobile des membres du réseau.

Facebook indique que les tests menés auprès d’une sélection de PMD (Partenaires Marketing Développement) ont donné des résultats similaires et apparemment très encourageants avec pour certains clients un « reach » de 8 à 10 fois supérieur, en comparaison avec d’autres formats publicitaires payants sur mobile.

pub facebook mobile1 Les développeurs dapps mobiles peuvent maintenant afficher de la pub sur la version mobile de Facebook

Les outils publicitaires mis à disposition par Facebook proposent les fonctionnalités dont les développeurs et annonceurs disposent déjà sur le site web, mais également des fonctionnalités spécifiques au monde mobile. Les utilisateurs qui cliqueront sur ces publicités seront redirigés vers l’App Store ou Google Play pour y télécharger l’application ciblée dans la pub.

Afin que les développeurs puissent évaluer l’efficacité de leurs bannières publicitaires, ils devront installer la version la plus récente du SDK Facebook pour iOS ou Android, ce qui leur permettra de mesurer les clics et les installations dans le cadre de leurs campagnes.

Chers utilisateurs de Facebook sur smartphone, attendez-vous à voir déferler un peu plus de pub sur vos petits écrans. Facebook est gratuit et le restera toujours, mais pas à n’importe quel prix.