Les données personnelles de 112000 policiers français dans la nature

Dans un contexte où les violences contre les policiers sont en nette augmentation ces derniers mois et surtout à un moment où des menaces terroristes ciblent directement les forces de l’ordre, la fuite de données personnelles concernant des policiers inquiètent fortement les principaux intéressés.

MGP : les coordonnées des policiers sont sur internet

« Priorité à votre santé » est le slogan affiché sur le site de la Mutuelle générale de la police (MGP), la mutuelle aurait peut-être aussi dû accorder une priorité à la sécurité des données personnelles de ses adhérents, car aujourd’hui les coordonnées de 112000 policiers, anciens policiers, ou membres de famille de policiers sont dans la nature.

Les adresses de 112000 policiers français se retrouvent sur le web

L’affaire embarrasse très fortement le ministère de l’intérieur car seulement deux semaines après le double meurtre du couple de policiers Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing par un homme se réclamant de l’état islamique, voilà qu’un fichier contenant les coordonnées de 112000 policiers se balade sur le web. Les données proviennent directement de la Mutuelle générale de la police (MGP) qui a rapidement réagi, en évoquant un acte malveillant de la part de l’un ses salariés.

Benoît Briatte le PDG de la MGP a déposé plainte et a indiqué : «La MGP a été victime d’un acte malveillant de manière intentionnelle de la part d’un de ses collaborateurs». Il a expliqué : «Ce fichier se trouvait sur un serveur sécurisé, uniquement accessible aux salariés habilités», en temps normal les données devaient donc être inaccessibles. Pourtant, un employé a cru bon de réaliser une copie du fichier et de la stocker sur Google Drive, d’après les premières informations.

Des policiers et des familles très inquiètes suite à cette fuite de données

Une liste de noms avec les coordonnées (numéros de téléphone, adresses mail, adresses postales, etc.) s’est donc retrouvée en ligne. Un fichier très facile d’accès, puisqu’il suffit d’avoir l’URL pour y accéder… La MGP a demandé à Google de faire supprimer le fichier en question, mais pour l’instant impossible de savoir si c’est déjà le cas ou non. Impossible également de savoir s’il a été consulté, partagé ou si d’autres copies existent.

Il est évident que ce piratage de données en interne inquiète au plus haut point les policiers et leurs familles. A ce stade de l’enquête, peu d’informations ont filtré, mais comme le relève le journal Le Figaro par le biais d’une source policière anonyme : «Jessica Schneider et Jean-Baptiste Salvaing étaient adhérents de la MGP. Ils sont décédés le 13 juin, la fuite a eu lieu avant le 6… Pour le moment, on n’établit pas de lien mais on peut s’interroger».

Source

Répondre

Lire les articles précédents :
Freedom 251 : le smartphone le moins cher du monde vient d'Inde
Et le smartphone le moins cher du monde coûte…

Le smartphone le moins cher du monde, est tellement bon marché que l’entreprise qui a conçu le Freedom 251, le...

Fermer