Les drones attaquent… sur Instagram

Un internaute vient de créer un site Tumblr et un compte Instagram pour montrer des vues satellites des lieux récemment frappés par des attaques de drones.

Les drones ne sont pas juste des jouets radiocommandés pour geeks au portefeuille bien garni. Ce sont aussi et avant tout de redoutables machines de guerre. Un drôle de site est là pour nous le rappeler, et son créateur entre dans l’actualité des médias sociaux car il vient d’ouvrir un compte Instagram pour le faire un peu mieux connaître.

Sur Dronestagram (hum), pas de jolies photos sépia de son dernier séjour à la mer, mais une (petite) collection de clichés de la Terre vue du ciel, qui révèlent les lieux des dernières frappes lancées par les drones anglais et américains. Les lieux en question étant principalement concentrés sur les mêmes régions, dont le Pakistan, l’Afghanistan ou encore le Yemen.

Contrairement à ce l’on pourrait croire de prime abord, les photos ne proviennent pas des drones en question, ce qui serait très étonnant, mais de… Google Earth. Il s’agit en fait de vues satellites auxquelles tout internaute a accès, qui représentent précisément les lieux visés récemment par des attaques de drones. Les informations à la source de ces clichés sont consciencieusement compilées à partir de sites comme The Bureau Of Investigating Journalism.

James Bridle, un chroniqueur et artiste basé an Angleterre à l’origine de ce site et de ce compte Instagram, entend par cette initiative mettre en lumière les morts civiles provoquées par ces attaques, et également le fait que le nombre de raids de drones aurait quadruplé sous l’administration Obama.

Invité
12 novembre 2012

La mort de civil dans un conflit est tout simplement inacceptable, mais je préfère de loin que l’on utilise un drone pour aller au feu plutôt qu’un pilote. Alors certes le nombre d’attaque de drone sous Obama à peut-être été multiplié par 4, mais à chaque fois qu’un drone est abattu, c’est un pilote dont la vie a certainement été sauvée. Et pour le moment il n’y a pas beaucoup de retour sur les problèmes de fiabilité de ces drones donc lorsque les frappes touchent les civils, c’est pas un problème de drone, c’est un problème de sélection de cible et donc certainement un problème de renseignement…

Invité
12 novembre 2012

Dommage qu’il ne s’agisse que de photo extraite de Google Earth, néanmoins l’idée d’utiliser un Machinstagram pour dénoncer ce type de guerre est bien vu!

Invité
12 novembre 2012

C’est une bonne idée, mais il faudrait avoir des photos d’avant et après l’attaque pour qu’on puisse constater les dégats. Surtout qu’ognore complètement de quand datent les clichés de google.

Invité
12 novembre 2012

La démarche est plutôt bonne !
Mais je crains qu’elle attire plus un côté voyeur que revendication tout de même…

Invité
13 novembre 2012

Je pense que c’est une bonne idée d’utiliser cette plate-forme, ça permet de sensibiliser les jeunes aux atrocités de la guerre… Ensuite quel est l’effet réel? Sensibilisation ou divertissement?

 
Lire les articles précédents :
Apple paie finalement 21 millions de dollars pour avoir l’heure Suisse

La précision de l'horlogerie suisse a donc un coût, en tout cas pour Apple : 21 millions de dollars. C'est...

Fermer