NSA, Snapchat, Skype… Les hackers vous souhaitent une bonne année 2014 !

De nombreux spécialistes avaient déjà prédit que 2014 allait être l’année de la « paranoïa » chez les internautes. Occupé à faire la fête ? Voici 3 faits dont vous n’avez peut-être pas entendu parler mais qui devraient vous inquiéter.

Vos iPhone pourraient cacher des portes dérobées de la NSA

Cette première information a déjà été évoquée précédemment. Un document révélé par un auteur du magazine allemand Der Spiegel parle d’un programme secret de la NSA  baptisé DROPOUT JEEP. Dans ce document, on peut comprendre que le programme vise à prendre le contrôle des terminaux d’Apple et à en extraire des informations. Il s’agit d’un accès presque total. Datant de 2008, le document parle d’un programme qui utiliserait les protocoles SMS et GPRS. Rappelons qu’une porte dérobée est une fonctionnalité secrète qui permet d’entreprendre des actions à distance, sans que l’utilisateur ne s’en rende compte. D’après certains médias américains, Apple aurait nié avoir aidé la NSA dans le cadre de ce programme.

Snapchat : 4.6 millions de noms d’utilisateurs et de numéros de téléphone volés

Mauvais début d’année pour l’application de messagerie instantanée Snapchat. Pourtant, en 2013, il s’agissait de l’une des meilleures start-up, avec son service de messagerie « éphémère » qui avait séduit les foules mais aussi tous les géants du web. D’après les spéculations, son fondateur aurait reçu des propositions d’acquisition de géants comme Google et Facebook. Ce dernier serait allé jusqu’à 3 milliards de dollars dans les surenchères. Mais Snapchat aurait campé sur sa position.

D’après Forbes, des hackers anonymes auraient réussi à exploiter une vulnérabilité du service pour obtenir des informations confidentielles d’utilisateurs. Résultat : 4.6 millions de personnes seraient concernées. Et du coup, on a une base de données pesant près de 40 Mo qui contiendrait les numéros de téléphones (avec deux chiffres en moins) et les noms d’utilisateurs de ces 4.6 millions de personnes. Le site qui a initialement proposé cette base de données (SnapchatDB.info) aurait été arrêté mais d’autres miroirs seraient encore actifs. Un coup de tonnerre qui sera certainement défavorable à la réputation de cette application et surtout favorable à l’usage de ses applications concurrentes. Cette vulnérabilité a déjà été pointée du doigt auparavant.

Skype s’est fait avoir par la Syrian Electronic Army

L’action aurait a été revendiquée par le groupe hacktiviste (proche du régime de Bashar Al-Assad) Syrian Electronic Army. Les comptes Facebook, Twitter et le blog de Skype ont été piratés. Le message qui pouvait être lu sur le blog de Skype : « N’utilisez pas les emails de Microsoft, ils surveillent vos comptes et vendent des données au gouvernement ». Rappelons qu’en 2013, la SEA avait également piraté Viber pour afficher un message d’un même caractère sur le site web du service. Skype a déjà rassuré ses utilisateurs qu’aucune donnée personnelle n’a  été volée lors de cette attaque. Il faut aussi rappeler que dernièrement, une source Anonymous de Voice of Russia avait accusé le système d’exploitation Windows d’abriter des portes dérobées de la NSA.


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Une armée de drones contrôlés au doigt et à l’œil [Vidéo]
Une armée de drones contrôlés au doigt et à l’œil [Vidéo]

L'Université de l'Illinois nous présente ses dernières recherches : un ballet aérien composé de quadricoptères capables d’exécuter des actions coordonnées.

Fermer