Les jeux du Xbox Live Arcade ne seront pas pour la Xbox One

Microsoft l’a confirmĂ©, les jeux tĂ©lĂ©chargĂ©s sur le Xbox Live Arcade ne pourront pas ĂȘtre transfĂ©rĂ©s sur la nouvelle console.

On le savait dĂ©jĂ , les jeux de Xbox 360 ne fonctionneront pas sur la nouvelle machine de Microsoft. Une fois la dĂ©ception passĂ©e, il est l’heure d’en connaitre une nouvelle : la librairie de jeux tĂ©lĂ©chargĂ©s sur le Xbox Live Arcade ne pourra pas ĂȘtre transfĂ©rĂ©e sur la Xbox One.

Pour rappel, le Xbox Live Arcade (ou XBLA) est une section du Xbox Live Marketplace qui permet de tĂ©lĂ©charger des jeux et mini-jeux. C’est un vecteur de distribution pour de nombreux studios/dĂ©veloppeurs indĂ©pendants et le XBLA aura reçu de nombreux jeux originaux dans son catalogue. Aujourd’hui, le nombre de titres tĂ©lĂ©chargeables sur le service de Microsoft s’Ă©lĂšve Ă  un peu moins de 600.

« Ces jeux continueront de marcher sur votre Xbox 360 tant que votre Xbox 360 fonctionnera. » a dĂ©clarĂ© Phil Spencer, vice-prĂ©sident de Microsoft Games Studio. Microsoft Ă©vacue ainsi le XBLA et ne semble pas en avoir grand chose Ă  faire. Si l’intĂ©rĂȘt portĂ© au service avait diminuĂ© au fil des annĂ©es, il a aujourd’hui totalement disparu.

xboxlivearcade

Outre la dĂ©ception pour les gamers qui auraient investi dans leur ludothĂšque virtuelle, les studios indĂ©pendants vont aussi payer les pots cassĂ©s. Ils ne pourront plus s’auto-publier sur le service en ligne de Microsoft et devront passer par le Xbox Live Marketplace et passer les accords traditionnels de publication. Nous verrons bien si la branche indĂ©pendante du jeu vidĂ©o paiera ce changement ou si elle s’y accommodera.

Cette mauvaise nouvelle remet, Ă  mon avis, un peu en question l’irrĂ©mĂ©diable dĂ©matĂ©rialisation des jeux vidĂ©os. Si l’on ne peut pas bĂ©nĂ©ficier de son contenu d’une console Ă  l’autre quel est l’intĂ©rĂȘt de tĂ©lĂ©charger ses jeux ? Surtout que, les disques physiques ne pourront pas ĂȘtre portĂ©s sur Xbox One Ă  cause d’un changement d’architecture, d’accord. Mais pour les ludiciels dĂ©matĂ©rialisĂ©s, qu’est-ce qui explique cette non-comptabilitĂ© ? Xbox ne semble pas parti pour gagner des points auprĂšs de ses clients…

(source)


7 commentaires

    • Axel-Cereloz on

      Oui et non vu qu’on pourra toujours jouer aux jeux achetĂ©s depuis sa Xbox 360, rien n’est perdu (pour l’instant).

  1. Sauf s’ils ferment le service (ce qui me parait probable) et qu’on a pas tĂ©lĂ©chargĂ© les fichiers, qu’on les a supprimĂ©s ou autres…

    Je sens que je vais vite acheter un disque de 250Go pour tout tĂ©lĂ©charger, que je vais utiliser 360xplorer pour sauvegarder les fichiers sur mon PC, et espĂ©rer que ma console ne crame jamais, vu que le package est doublement signĂ© par l’identifiant xbox live et la clef console…

  2. la non compatibilitĂ© Ă  cause du changement d’architecture (PowerPc => x64) est tout autant valable que ce soit pour les disques ou les applis tĂ©lĂ©chargĂ©s.

    A la fin, peu importe la façon dont tu rĂ©cupĂšres le code exĂ©cutable prĂ©vu pour la Xbox 360, il n’est pas juste pas exĂ©cutable nativement sur la Xbox One. Du coup, il faut soit de l’Ă©mulation (mais c’est (trop) couteux en CPU) soit il faut porter les jeux Ă  la nouvelle architecture (et c’est du boulot, surtout pour les dĂ©veloppeurs des jeux eux mĂȘme)

  3. Oui mais les jeux indie sont Ă©crits en .NET, donc independent…

    Enfin tant qu’ils n’utilisent pas de code natif 😀

  4. Oui, comme dit ci-dessus, c’est dĂ» au changement d’architecture. C’Ă©tait inĂ©vitable car l’ancienne architecture Ă©tait intĂ©ressante mais son avenir Ă©tait surestimĂ©e par tous, sur-vendue par Apple et IBM, qui l’ont eux-mĂȘmes abandonnĂ© peu aprĂšs. J’Ă©tais mĂȘme surpris Ă  l’Ă©poque de ce choix de Microsoft (lisaient-ils la mĂȘme presse bidon qui vantait et sur-vendait les PowerPC des macs plutĂŽt que les pentium d’Intel?)

    Maintenant, ça m’Ă©tonnerai que Microsoft ferme d’un seul coup leur Xbox Live, si c’est le cas ils le feront lorsqu’il ne vendront plus aucune 360 (qui a Ă©tĂ© rewampĂ©e pour une seconde vie, ne l’oublions pas), dans des annĂ©es.

    Cela Ă©tant, il n’est pas impossible que les jeux tĂ©lĂ©chargĂ©s ne le soient pas Ă  nouveau pour ceux qui les avaient achetĂ©, une fois portĂ©s sur la nouvelle architecture. Par contre, cela prendra du temps. Mais je vois mal les dĂ©veloppeurs indĂ©pendants, opportunistes comme ils sont ne pas dĂ©velopper sur une architecture aussi rĂ©pendue que le x86 de la Xbox One, et le marchĂ© qu’elle reprĂ©sente, et donc porter ensuite leur ancien jeu si les joueurs le plĂ©biscitent.

    Ce problĂšme de non retro-compatibilitĂ© sera de toutes façons le mĂȘme pour Sony. Par contre ses derniers ont dĂ» grincer des dents suite Ă  l’annonce hier par Microsoft de l’abandon total des nouvelles gestion de DRM, connexion obligĂ©e etc. pour leur Xbox One se calquant ainsi sur la 360.

    La xBox One Ă©tait trop en avance sur ce que sera le marchĂ© des jeux vidĂ©o dĂ©matĂ©rialisĂ©… Les gens n’Ă©taient pas prĂȘt (mĂȘme si ils y iront de leur plein grĂ©). Pas grave au moins on sait que la One est parĂ©e et fera une transition plus douce.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Kim Dotcom, ancien dirigeant de MegaUpload, accuse Twitter d’atteindre son droit Ă  la propriĂ©tĂ© intellectuelle

Suite à la mise en place de la double authentification sur Twitter, Kim Dotcom accuse le réseau social de violer...

Fermer