Les jours du plug-in Java sont comptés

Oracle va rendre ce plug-in obsolète.

Bureau ordinateur code développeur pixabay clavier laptop

Oracle s’adapte au « web sans plug-in ». Pour rappel, la société américaine propose le plug-in Java pour les navigateurs, qui permet aux développeurs de proposer certains types de contenu sur leurs sites web.

L’ennui, c’est qu’à l’instar de la technologie Flash d’Adobe, le plug-in Java est souvent accusé d’être la cause de failles de sécurité. En 2012, par exemple, 50% des cyber-attaques étaient dues à l’utilisation de ce plug-in, d’après Kaspersky.

Par ailleurs, dans un billet de blog, Oracle vient d’annoncer qu’il entend déprécier le plug-in pour navigateurs sur la version 9 de son JDK. Il explique également que « les développeurs d’applications qui utilisent le plug-in Java pour navigateurs doivent considérer des options alternatives comme la migration des Java Applets (qui utilisent le plug-in) vers la solution sans plug-in Java Web Start ».

Dans son billet, Oracle justifie cette décision par le fait qu’en 2015, de nombreux développeurs de navigateurs ont décidé de supprimer le support des plug-ins sur leurs produits, ce qui « élimine la possibilité d’intégrer du Flash, du Silverlight, du Java et d’autres technologies basées sur les plug-ins ».

La dépréciation d’une technologie ne signifie pas qu’elle disparaitra immédiatement, mais plutôt que ses jours sont comptés et qu’il est encouragé d’utiliser de nouvelles alternatives.

En tout cas, la nouvelle a été bien reçue dans le monde techo. Sinon, il est à noter que de son côté, Adobe a déjà commencé à encourager les développeurs à utiliser des standards web au lieu d’utiliser sa technologie Flash pour les contenus animés sur leurs sites.

(Source)

Comments are closed.

Lire les articles précédents :
Google Cardboard
Le Google Cardboard se porte bien

Selon Google, il y a plus de 1 000 applications qui utilisent la réalité virtuelle dans le Play Store.

Fermer