Les lauréats du Concours Mondial d’Innovation

Le Concours Mondial d’Innovation a été initié par l’État français avec l’objectif de faire émerger les talents et futurs champions de l’économie française dont le projet d’innovation présente un potentiel particulièrement fort pour l’économie nationale. Dans cette perspective, 7 ambitions reposant sur des attentes sociétales fortes et des secteurs en croissance ont été créées.

innovation_2030

En s’appuyant sur Bpifrance (la Banque Publique d’investissement) et dans le cadre du programme Investissements d’Avenir, l’État va ainsi affecter 300 millions d’euros pour co-financer ces projets innovants lauréats dans chacune des ambitions définies par la Commission « Innovation 2030 », présidée par Anne Lauvergeon. Ces ambitions sont :

  • Le stockage de l’énergie : les projets d’innovation en matière de stockage d’énergie intermittente ou non.
  • Le recyclage des matériaux : les projets permettant de rendre viable et efficace le recyclage des matériaux.
  • La valorisation des richesses marines : les projets de valorisation des métaux sous-marins et les projets favorisant des solutions de dessalement moins onéreux et/ou plus faiblement consommateur d’énergie de l’eau de mer.
  • Les protéines végétales et la chimie du végétal : les projets de développement de produits alimentaires à base de protéines végétales et les projets de chimie du végétal visant à développer de nouveaux matériaux.
  • La médecine individualisée : les projets favorisant le ciblage des interventions thérapeutiques s’appuyant par exemple sur la génomique, les dispositifs médicaux et/ou l’imagerie à haute résolution.
  • La Silver économie : les projets répondant à la perte d’autonomie des seniors, liés à la robotique et la domo-médecine.
  • La valorisation des données massives (Big Data) : les projets permettant de mieux exploiter les données et de définir de nouveaux usages, modèles d’analyse et de valorisation de celles-ci.

Parmi les entreprises lauréates, on retrouve la startup rouennaise PlugMed et son projet Geroneph qui intervient dans le traitement de l’insuffisance cardiaque terminale, Streamvision et son fauteuil mobile d’e-santé qui permet de réaliser un bilan de santé complet d’un patient en 7 minutes, l’entreprise grenobloise EndoControl pour son projet de nouveau robot-chirurgien ou encore le Groupe GENIOUS, dont le pôle R&D e-santé se trouve à Montpellier, pour son projet de thérapie numérique REHAB e-NOVATION à destination des personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

La liste complète des lauréats est disponible sur le site du CMI.

StreamVision

Il s’agit pour l’instant de la première phase du concours. La deuxième débutera en septembre et permettra d’accompagner les projets les plus prometteurs dans la phase de levée des risques. Un nouveau soutien financier sera proposé et certains projets pourront bénéficier d’une aide de 20 millions d’euros chacun pour assurer une mise sur le marché à grande échelle.
« Ces concours d’innovation vont avoir lieu tous les deux ans » a déclaré François Hollande en recevant les 110 lauréats de la première édition de ce concours. « Nous sommes capables de lever davantage de fonds pour le capital-risque, pour le capital investissement (…) L’innovation, la science, ce n’est pas un risque, ce n’est pas une aventure (…) C’est la certitude d’être en avance », a ajouté le président de la République .Une belle opportunité pour les entreprises innovantes !

Pour plus d’informations sur ce concours, je vous invite à visiter le site du Concours Mondial d’Innovation 2030.


Send this to friend

Lire les articles précédents :
clic and walk
Les réseaux sociaux vont-ils gâcher vos vacances ?

Quelle place auront les réseaux sociaux pendant vos vacances ? Donnez-nous votre réponse au travers d'un dispositif innovant qui vous...

Fermer