Les meilleures pratiques pour obtenir le maximum de trafic mobile sur son site web

Eléments de réflexion pour choisir entre responsive design, site web dynamique et site mobile séparé.

Loupe Google Pixabay

Commeles ventes de smartphones et de tablettes explosent, le trafic internet mobile prend une part plus qu’importante. Ignorer les mobinautes constitue actuellement une erreur grave qui vous privera de beaucoup de visiteurs (donc, perte de revenus si vous vivez de la pub ou éditez un site marchand).

Hier, nous évoquions le responsive design et le fait que Google lui-même encourage cette approche pour s’adapter à la révolution du mobile. Pour mieux nous éclaircir sur le sujet, la société BRIGHTEDGE a publié une étude très intéressante intitulée « L’opportunité du mobile : Comment capturer 200 % du trafic perdu ».

Déjà, il est important de savoir que, côté SEO, les résultats de recherche Google ne sont pas toujours les mêmes sur mobile et sur un ordinateur. Selon BRIGHTEDGE, 62 % des résultats Google sont différents sur mobile. Comme expliqué par l’étude, Google tient par exemple compte de l’expérience utilisateur sur les sites sur les mobiles, afin de les classer sur les résultats. Ce paramètre n’est donc pas à négliger.

Et actuellement, 27 % des sites seraient mal configurés pour les recherches sur mobile, ce qui conduit à une perte de trafic de 68 %, en moyenne.

Trois solutions : les mêmes résultats, à condition de bien configurer

Actuellement, il existe trois solutions pour gérer le mobile. La première, le responsive design, consiste à publier un seul site, avec des liens uniques, mais dont les éléments statiques vont s’afficher différemment selon la taille de l’écran. La seconde consiste toujours à utiliser le même site et les mêmes URL, mais avec des codes dynamiques qui vont s’adapter à la plateforme utilisée. Et enfin, l’autre solution est de développer deux sites différents, avec des URLs différentes (l’une pour mobile et l’autre pour le web).

Bien que Google lui-même semble nous encourager fortement à adopter le responsive design et que celui-ci peut permettre d’avoir des points en plus (mais négligeables), les résultats de l’étude de BRIGHTEDGE nous permettent de conclure que le moteur de recherche ne fait pas réellement de préférence entre les différentes approches, lorsque les sites sont bien configurés.

En revanche, de mauvaises configurations conduisent à un déclassement dans les résultats de recherche sur smartphone, en plus de la concurrence des résultats qui dépendent de la géolocalisation. Ces mauvaises configurations conduiraient en moyenne à une perte de trafic de 68 %.

Et justement, les sites dits « responsive » seraient moins prédisposés à générer des erreurs par rapport aux sites dynamiques et aux sites séparés (qui génèreraient le plus d’erreurs). D’ailleurs, il y a quelques semaines, nous évoquions une annonce de Google qui avait décidé de pénaliser les mauvaises redirections sur les sites qui ont adopté l’approche « site mobile séparé ». Explication : l’utilisateur clique sur un lien mais n’accède pas au contenu souhaité. A la place, il est redirigé vers la page d’accueil du site mobile (expérience frustrante).

En ce qui concerne le responsive design, les problèmes seraient surtout liés au temps de chargement et à la taille des images.

Pour en savoir plus, découvrir les erreurs communes et les solutions proposées, je vous encourage à lire la publication dans son intégralité.


3 commentaires

  1. les problèmes liés au temps de chargement font souvent faire fuir les usager et il y a aussi un gros soucis dans les sites web sur mobile c’est la publicité !!! et les fenêtres qui s’ouvre toute seul , TF1 ça me soule grave

  2. Pingback: 5 façon de tester son responsive design sur un ordinateur

  3. Pingback: Les publicités sur mobile vont rapporter encore plus d’argent

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Nokia X2
Microsoft : le Nokia X ne bénéficiera pas de la plateforme du X2

Si vous avez un Nokia X, vous ne profiterez pas de la nouvelle plateforme du Nokia X2. C'est ballot.

Fermer