Les ministres britanniques n’ont plus le droit de porter de montres connectées

Au Royaume-Uni, les montres connectées ne sont plus les bienvenues au sein des réunions ministérielles, elles y sont même désormais interdites, afin de limiter les risques d’espionnage par des puissances étrangères.

Apple-Watch_2_1

Les anglais savent-ils quelque chose que l’on ignore à propos des montres connectées, il semble que oui, car d’après le journal anglais The Telegraph, le gouvernement craint de se faire espionner par des hackers russes, par le biais des wearable computer. Les ministres ont donc comme consigne, l’interdiction pure et simple de porter une montre connectée au poignet lors de réunions ou de séances.

Les montres connectées interdites lors des sessions ministérielles au Royaume-Uni

L’arrivée de Theresa May au gouvernement aura sonné le glas de cet accessoire à la mode, que certains ministres anglais arboraient fièrement comme Michael Gove. Jusqu’à présent, seuls les smartphones étaient interdits durant les réunions, comme en France d’ailleurs depuis 2013, à moins de disposer de certains terminaux spécialement dédiés aux communications ultra sécurisées.

L’Allemagne avait été la première en 2010, à interdire les portables. Un grand nombre de pays craignent l’espionnage de secrets d’état par le biais de hackers, qui parviendraient à voler des informations grâce aux capteurs des terminaux (photo, vidéo, microphone, etc.). Des secrets qui dans certains cas peuvent avoir une importance capitale dans les domaines économiques, militaires ou diplomatiques.

La première ministre Theresa May a justifié cette interdiction en expliquant que les objets connectés, comme les montres, sont précisément connectés en permanence et qu’ils communiquent avec d’autres appareils. Une configuration parfaite pour que des pirates puissent les hacker, afin de réaliser des écoutes ou de voler des données.

Source


Nos dernières vidéos

Répondre

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
La Turquie bloque Wikileaks
Internet : et maintenant la Turquie censure le Cloud…

En Turquie, le gouvernement a toujours beaucoup de choses à cacher, ce n’est pas une nouveauté. Régulièrement le pays a...

Fermer