Les nouveaux terminaux Android doivent être sous la nouvelle version : un diktat de Google ?

Un memo qui aurait fuité de l’équipe Android chez Google suggère que Mountain View va implicitement contraindre les constructeurs à installer la version la plus récente d’Android.

Android3 Les nouveaux terminaux Android doivent être sous la nouvelle version : un diktat de Google ?

Voici ce que l’on peut y lire :

« À partir de Février 2014, Google ne va plus approuver la distribution de GMS sur les nouveaux produits Android qui utilisent les anciennes versions de la plateforme. Chaque version de la plate-forme aura une ‘fenêtre d’approbation de GMS’ qui ferme normalement neuf mois après la disponibilité publique de la prochaine version Android. (En d’autres termes, nous avons tous neuf mois pour avoir les nouveaux produits sous la nouvelle version de la plateforme après son lancement public) »

Il s’agirait d’un memo en provenance de Google qui aurait été envoyé à au moins un grand constructeur de l’industrie de la téléphonie mobile. Il y est également mentionné que cette nouvelle politique sera bénéfique pour le consommateur. Ici, on suppose que GMS fait référence à Google Mobile Service, qui inclut des services comme Google Now, Google Play Store ou encore Google Maps.

Il semblerait que Google en ait un peu assez de voir les statistiques mensuelles de la fragmentation de son OS mobile. Les derniers chiffres en date (données relevées sur Play Store durant les 7 jours qui ont précédé le 4 février) ont montré que 1.8 % des terminaux actifs étaient sous Kit Kat, la version la plus récente. Jelly Bean est encore la version la plus dominante, avec 60.7 % de part, suivi par Gingerbread qui a 20 % de part sur le royaume de Google.

Par conséquent si ce memo est authentique, on peut supposer que Google souhaite que tous les nouveaux terminaux, qu’ils soient d’entrée ou moyens de gamme, soient sous KitKat (ou quelque chose de plus récent). Et on peut comprendre cela puisque cette dernière version aurait été optimisée pour une faible consommation de ressources.

Pour son développement, Google aurait expressément utilisé un smartphone dual core avec seulement 512 Mb de mémoire RAM. En effet, après avoir corrigé les imperfections d’Android lors du développement de Jelly Bean, il s’agirait maintenant de mettre un terme à cette forte fragmentation.

Bien qu’on n’ait aucun moyen de vérifier s’il s’agit d’un fake ou pas, on peut dire que cela a un certain sens.

(Source)

4 commentaires

  1. Logique, un des arguments d’apple est que ses devices sont à une grande majorité sous iOS7, le dernier firmware sortis. C’est également un argument de vente pour les développeurs d’applis, puisqu’ils sont surs que leurs utilisateurs auront un environnement mis à jour pour bien faire tourner les applications.

  2. Ils auraient dû le faire depuis longtemps ! et ils devraient aussi obliger les constructeurs à mettre à jour leurs appareils pendant 2 ans ! ras le bol d’acheter des appareils qui recevront zéro mises à jour sans compter les opérateurs qui rajoutent leur couche et rajoutent encore à la lenteur et au final l’inexistence des mises à jour pour l’utilisateur.

  3. Le vrai problème est plutôt de ne pas trouver les toutes dernières évolutions de l’OS sur tous les smartphones Android, parmi lesquelles ont trouve des amélioration de l’interface, de l’autonomie, de la fluidité.
    Pour le reste, la fragmentation ne gène plus vraiment les développeurs s’ils se contentent de développer sur les version 4.x.y (cad l’immense majorité des mobiles et la totalité des mobiles récents).

Et si vous mettiez votre grain de sel ?

Lire les articles précédents :
ZTE : une phablette 6 pouces et un nouveau smartphone Firefox OS

ZTE annonce déjà les nouveautés qui seront visibles lors du Mobile World Congress de 2014 : une nouvelle phablette de...

Fermer